J223 et J224 – Trujillo, en speed ! (11 et 12 août 2016)

Donde hay voluntad hay un camino.

Entre Chiclayo et Trujillo, le désert...

Entre Chiclayo et Trujillo, le désert…

Quatre heures de route séparent Chiclayo de Trujillo. En sortant de Chiclayo la ville fait rapidement place au désert. Nous avons cette fois réservé une chambre (pas le courage de benchmarker à cette heure-là !) et nous nous installons dès notre arrivée au Munay Wasi, alias… « chez Mamie ». La gérante vit en effet sur place et nous installe dans son salon pour nous expliquer, sur une table recouverte de napperons en crochet, ce qu’il y a à faire ici. Elle est adorable, et parle très bien anglais ce qui est assez rare pour être signalé.

Nous sommes embêtés car le temps nous est compté. Nous décollons en effet de Lima dans 6 jours, pour le Brésil, et avec notre arrêt de 3 jours à Chiclayo il ne nous reste qu’une journée ici à Trujillo, à moins de raccourcir l’étape suivante (Huaraz), ce que nous ne souhaitons pas. Après étude du guide et de la carte, il nous apparaît rapidement que tout faire par nous-même en un jour va être très compliqué… d’autant plus que les horaires d’ouverture des sites que nous voulons visiter sont dignes des pires bureau administratifs : 10H-16h ! Bref, on ne sait pas trop quoi faire. La seule agence encore ouverte à cette heure nous propose un tour organisé pour le lendemain, mais le prix nous semble excessif. Bref, on lâche l’affaire et nous décidons de laisser la nuit nous porter conseil ! En attendant nous faisons déjà un premier tour en ville by night, nous visitons la cathédrale où le Christ est prêt pour les JO ( !) et nous faisons un tour au supermarché avant d’aller manger une pizza pas extra.

La cathédrale by night...

La cathédrale by night…

... où Jésus a déjà gagné la médaille d'or

… où Jésus a déjà gagné la médaille d’or

Le lendemain nous décidons finalement d’opter pour un tour, qui nous semble la seule option réaliste pour tout faire, ou en tout cas tout apercevoir. Cela se goupille bien, nous trouvons une agence près de l’hôtel qui nous propose un prix tout à fait correct (22,5 soles soit 6,5 euros la journée, hors billets d’entrée) pour voir pas mal de choses. En prime le tour commence suffisamment tard pour que nous puissions flâner un peu dans le joli centre colonial de Trujillo, bref c’est parfait !

Dans les rues de Trujillo

Dans les rues de Trujillo

Incursion ni vue ni connue dans le palais de justice

Incursion ni vue ni connue dans le palais de justice

Nous commençons par une nouvelle plongée dans la civilisation Moche avec la visite du site Huaca del Sol & Huaca de la Luna, respectivement centre administratif et lieu de culte. En face de Huaca de la Luna se trouve Huaca del Sol, qui est toujours en cours de fouilles et ne se visite pas. Entre les deux s’étendait la ville, et juste derrière la Huaca de la Luna se dresse le cerro Blanco, montagne sacrée veillant sur les lieux.

A gauche Huaca de la Luna, à droite le cerro Blanco

A gauche Huaca de la Luna, à droite le cerro Blanco

Les vestiges de la ville et Huaca del Sol dans le fond

Les vestiges de la ville et Huaca del Sol dans le fond

Nous commençons par la visite du petit musée adjacent ; il reprend pas mal de choses que nous avions déjà vues à Chiclayo, ainsi que quelques nouveautés que nous découvrons dans la demi-heure de visite qui nous est impartie. Il ne faut pas traîner ! Nous en apprenons notamment plus sur les sacrifices humains pratiqués par les Moches, principalement pour avoir une bonne météo… Quand El Nino faisait trop des siennes, ils sacrifiaient une ou plusieurs personnes pour que cela s’améliore, et quand la météo était au beau fixe ils sacrifiaient encore afin que cela dure ( !) Le sacrifié était toujours d’extraction noble, et était le vaincu d’un duel.

Le guide nous emmène ensuite à l’intérieur du temple de la Lune. Les prêtes y vivaient, les nobles et les religieux s’y rassemblaient, et c’était aussi là que les sacrifices étaient réalisés, en petit comité. Les murs sont ornés de superbes peintures représentant notamment Ai-Apaec, la plus haute divinité de cette civilisation. Les peintures se répètent au fur et à mesure des reconstructions du temple, effectuées rituellement et réalisées de sorte  à agrandir le temple exactement selon le même schéma. La visite est 100% en espagnol et je finis par décrocher… Je fais mon tour dans mon coin, et Benoît me fait ensuite la traduction.

Fresques à l'intérieur de Huaca de la Luna

Fresques à l’intérieur de Huaca de la Luna

Représentation du dieu Ai-Apaec

Représentation du dieu Ai-Apaec

Les sacrifices se déroulaient sur l'autel à gauche

Les sacrifices se déroulaient sur l’autel à gauche

img_9548

Nous repassons par Trujillo le temps de déjeuner. Nous fuyons le resto conseillé, bien trop cher, et filons nous ravitailler au supermarché avant de pique-niquer sur un banc.

L’après-midi nous quittons les Moches au profit des Chimu, une civilisation qui leur a succédé (de 850 à 1470 après JC environ). Nous commençons par un arrêt à la Huaca Arco Iris, aussi appelée « temple du dragon » ou « temple de l’arc-en-ciel », en rapport avec les sculptures sur ses murs.

Huaca Arco Iris

Huaca Arco Iris

img_9612

Nous continuons avec la visite de Chan Chan, la plus grande ville en terre du monde, composée d’une dizaine de palais fortifiés. Tous les bâtiments étaient en adobe. Ils n’ont pas bien apprécié le passage du temps, mais un grand travail de restauration est en cours et certains édifices se visitent comme le palais Nik An. Nous passons une petite heure à déambuler dans les lieux, entre cours de réception, chambres funéraires et lieux de stockage des offrandes, et à nous imaginer la vie ici il y a de cela plusieurs siècles… La finesse de certaines frises nous émerveille.

La place principale du palais Nik-An

La place principale du palais Nik-An

Salles où étaient stockées les offrandes

Salles où étaient stockées les offrandes

img_9685

Chambre funéraire principale

Chambre funéraire principale

Nous terminons la journée sur la plage de Huanchaco, où l’animation bat son plein entre baigneurs, pêcheurs et promeneurs sur la jolie jetée de bois… Le coin est si joli que nous décidons de ne pas rentrer avec le groupe et de rester sur la plage le temps du coucher de soleil. Le guide n’est pas surpris, il en a visiblement vu d’autres. Le coucher de soleil sur la jetée est très beau. Nous sautons ensuite dans un bus qui nous ramène à Trujillo, où nous dînons dans un petit resto vegan avant de partir à la gare routière. Ce soir, nous dormirons dans le bus de nuit pour Huaraz !

Hu

Huanchaco

img_9879

img_9883

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

5 réflexions sur “J223 et J224 – Trujillo, en speed ! (11 et 12 août 2016)

  1. Vanoise dit :

    Plutôt bien complet pour une seule journée, ça c’est de l’optimisation!!!! Rien qu’à voir les photos du coucher de soleil, il y avait de quoi craquer!!! Bizzzz d’Anchorage où nous arrivons peu à peu à la fin de notre périple ….

    • Lol oui c’était la journée « marathon des visites »… Clairement trop rapide pour nous, mais au moins on a pu avoir un aperçu global. Quant au coucher de soleil, je crois qu’il fait partie des plus beaux du voyage…
      Profitez bien de votre voyage, j’ai hâte de découvrir tout cela sur ton blog.
      Bises !

  2. Coralie dit :

    ça a l’air passionnant ces visites, cela donne envie d’en savoir plus sur ces civilisations anciennes et méconnues.

  3. […] Notre brève (mais intense !) visite de Trujillo et des sites archéologiques moches et chimus environnants, c’est par là […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :