De J221 à J223 – A la rencontre des Moches à Chiclayo (du 9 au 11 août 2016)

IMG_8354Nous quittons Cuenca le 8 août au soir, en bus de nuit. Au revoir Equateur, bonjour Pérou… Nous mettons un peu plus de 12 heures pour rejoindre Chiclayo, notre première étape péruvienne. Le trajet se passe bien, et même si le passage de la frontière à 2 heures du matin se fait un peu au radar (j’ai rarement été aussi soulagée que ma valise ne fasse pas partie de celles tirées au sort pour la fouille intégrale, je n’avais vraiment pas le courage…) nous trouvons tout très bien organisé et fluide.

Nous n’avons rien réservé à Chiclayo et nous faisons un peu de benchmarking avant de nous installer à l’Hostal Amigos, à deux pas de la place centrale… et de Loving Hut, un resto vegan qui devient notre QG. Il n’est pas au niveau de notre super resto de Quito, mais n’est pas mal quand même 🙂

La cathédrale sur la place centrale de Chiclayo

La cathédrale sur la place centrale de Chiclayo

Nous sommes KO de notre voyage de nuit, mais l’hôtel est trop bruyant pour que nous puissions espérer dormir. Le bruit est omniprésent à Chiclayo, tout le monde klaxonne dans tous les sens et pour n’importe quoi. Il faudra d’ailleurs que l’on m’explique un jour pourquoi certains adorent klaxonner lorsque c’est embouteillé… Bref, nous décidons de fuir partir à l’aventure et nous sautons dans un combi pour la plage de Pimentel. On trouve sans trop de difficultés et après 20 minutes de trajet nous nous retrouvons 10kms plus loin, au bord de l’océan Pacifique… Il n’y a plus que le bruit des vagues et les cris des cormorans, on revit 🙂 Nous faisons un tour sur la plage avant de marcher tout au bout de la grande jetée de bois. Quelques pêcheurs sont à l’œuvre dans leurs barques en totora, des enfants s’éclaboussent dans l’eau et le rouge des parasols se détache sur le bleu de l’océan. Avec son atmosphère délicieusement surannée, cette plage me rappelle Rockaway Beach, à NY…. Séquence nostalgie !

Pimentel

Pimentel

Barque traditionnelle

Barque traditionnelle

Cormoran aux yeux verts !

Cormoran aux yeux verts !

IMG_8269

IMG_8236

IMG_8262

Il fait nuit lorsque nous rentrons à Chiclayo. Nous trouvons un grand supermarché où nous faisons quelques courses en prévision du lendemain, nous nous baladons sur la place d’Armes by night où nous visitons la cathédrale, et après un rapide dîner au QG nous filons nous coucher sans demander notre reste !

Le lendemain on attaque les choses sérieuses : nous partons à la découverte de la civilisation Moche ! La raison principale de notre arrêt à Chiclayo était de pouvoir en apprendre plus sur cette civilisation pré-inca très avancée, et autant dire que nous n’avons pas été déçus (à noter, petits veinards, que je vous épargne toutes les blagues sur le nom de cette civilisation, qui se prononce d’ailleurs « motché »…) Cette civilisation a donc existé entre 100 et 700 après JC dans toute la région correspondant aujourd’hui au nord du Pérou et au sud de l’Equateur, bâtissant des villes et des édifices incroyables en adobe. Cerise sur le gâteau, en 1987 a été découverte à Sipan, à quelques kilomètres de Chiclayo, un grand complexe funéraire abritant notamment les tombes de plusieurs membres moches importants. La plupart d’entre elles n’avaient jamais été pillées et furent un véritable bonheur pour les archéologues.

C’est donc vers Sipan que nous nous dirigeons aujourd’hui, sur le lieu de l’une des plus incroyables découvertes archéologiques du 20è siècle. Nous commençons par visiter le musée, qui présente le contenu de quelques tombes : le prêtre guerrier, le noble guerrier et le seigneur guerrier. Dès les premiers objets nous sommes fascinés… Poteries anthropo et zoomorphes, bijoux ciselés, énormes couronnes, narinoirs en or (à accrocher aux narines pour dissimuler l’expression du bas du visage… l’accessoire à avoir pour les nuls en poker face quoi ;-)), tout est d’une finesse extrême. Les Moches avaient également développé un système d’irrigation très astucieux afin de pouvoir cultiver dans cette région aride.

Le musée de Sipan

Le musée de Sipan

Poteries moches typiques

Poteries moches typiques

IMG_8478

Les fameux narinoirs

Les fameux narinoirs

Après la visite du musée il est temps pour nous de découvrir Huaca Rajada, le complexe dans lequel ont été trouvées les tombes. Il s’agit en fait de deux énormes pyramides en adobe – ou de ce qu’il en reste, car pour le coup le temps et les précipitations leur ont été très délétères – et du « patio funéraire ». Nous nous baladons autour des pyramides et des tombes, dont le contenu a été reconstitué. Cette visite est passionnante et nous sommes bien contents d’être venus jusqu’ici !

Huaca Rajada

Huaca Rajada

IMG_8825

Tombe du Seigneur de Sipan

Tombe du Seigneur de Sipan

Nous sommes accompagnés dans notre visite par des vautours...

Nous sommes accompagnés dans notre visite par des vautours (ambiance quand tu nous tiens)…

... et de mignonnes petites chouettes !

… et de mignonnes petites chouettes !

IMG_8664

Nous rentrons à Chiclayo ravis de cette journée de découvertes, une fois de plus ce voyage nous aura appris plein de choses. Pourquoi parle-t-on autant des Incas, qui n’ont finalement existé que sur une période limitée, alors que des civilisations brillantes, ayant traversé les siècles, comme les Moches sont beaucoup moins connues, c’est un véritable mystère… Nous terminons la journée en beauté à Pimentel, où nous prenons l’apéro face à l’océan.

IMG_8927

Le dernier jour je me lève tôt pour aller faire un petit tour à pied dans Chiclayo pendant que Benoît termine sa nuit. Je vais notamment voir de plus près le Paseo de las Musas, une petite balade piétonne avec des reproductions de statues antiques. C’est assez surréaliste de tomber sur un tel endroit en plein cœur du Pérou, cela me fait sourire… Sur le chemin du retour je tombe par hasard sur l’hôpital local, grand ouvert. Je ne résiste pas à l’envie d’aller y faire un tour. Il y a une petite ambiance « cour des miracles », mais cela semble plutôt bien organisé avec des tickets, des guichets… Par contre c’est tout petit, dans un même (petit) bâtiment voisinent la chirurgie thoracique, la gynécologie, la psychiatrie et 3 ou 4 autres services.

Paseo de las Musas

Paseo de las Musas

IMG_9010

L'hôpital

L’hôpital

Notre matinée est ensuite consacrée à la visite du Musée des tombes royales, une dizaine de kilomètres de Chiclayo. Comme hier, ce musée expose le contenu d’autres tombes de Sipan… notamment les plus belles, celles de deux seigneurs de Sipan. Nous avions été impressionnés hier, là nous sommes carrément scotchés ! C’est une débauche d’or, d’argent, d’ornementations toutes plus fines les unes que les autres. Les seigneurs étaient enterrés avec toutes leurs possessions (y compris leurs femmes et serviteurs sacrifiés pour l’occasion, no comment…), d’où la multitude d’objets retrouvés. Le musée est très bien fait et ce n’est que le risque de rater notre bus qui nous fait activer le mouvement au bout de deux bonnes heures de visite.

Le musée des tombes royales (photos interdites à l'intérieur)

Le musée des tombes royales (photos interdites à l’intérieur)

De retour à Chiclayo nous déjeunons en vitesse au QG, avant de récupérer nos bagages et de sauter dans un taxi pour la gare routière. Nous attrapons in extremis notre bus pour Trujillo, la suite au prochain numéro…

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

14 réflexions sur “De J221 à J223 – A la rencontre des Moches à Chiclayo (du 9 au 11 août 2016)

  1. Salut vous deux !
    Est ce que vous êtes encore au Pérou ? Venons d’arriver à Huaraz ce matin, ça aurait été cool de se retrouver 😃
    Bisous à vous deux

  2. launaguet dit :

    C’est tout à fait vrai ce que tu dis sur ces civilisations oubliées alors que les incas sont les stars du coin. La tombe du seigneur de Sipan….wouahou (un peu galère pour y aller en transport en commun tout de même).
    Pour les klaxons je plussoie 50 fois: il y a des grands places où c’est carrément insupportable. C’est beaucoup le fait des taxis qui interpellent ainsi tous les piétons en espérant dénicher quelques clients.
    Mais bon ça reste le Pérou et en matière de découvertes c’est un des musts sur la planète.
    Bises
    Didier

  3. Laure dit :

    Argh, déjà de retour en France, j’ai l’impression que vous venez de partir (on ne le dira jamais assez mais finalement un an de tour du monde c’est très court !!!). Heureusement que tu as un peu de retard sur le blog, cela veut dire qu’il me reste encore un peu de lecture. Je n’ai pas pris le temps de commenter ces derniers temps mais j’ai dévoré avec toujours autant de plaisir tes articles, ma petite lecture quotidienne va me manquer.
    J’ai aussi ajouté l’Equateur sur ma liste de destinations « où aller un jour » car plusieurs articles m’ont vraiment motivée à découvrir ce pays.
    Bon retour en France, bonne reprise du boulot (vous prenez quelques jours de vacances avant j’espère ?) et si vous passez par Toulouse un de ces jours n’hésitez pas à nous faire signe, ce serait sympa de se rencontrer « en vrai » après le dialogue par blog interposé.

    • Coucou Laure ! Oui c’est passé vite ! Après ce n’était « que » 8 mois, pas tout à fait un an 🙂 Nous sommes rentrés le 2 à Paris, et sommes repartis dès le 3 dans la famille à Nice où nous passons quelques jours avant la reprise. On est contents d’avoir un petit « sas de décompression » comme cela 🙂 Benoît reprend le 8 septembre, et moi début octobre.
      Ce sera avec plaisir que nous vous ferons signe si nous passons par Toulouse, cela me ferait très plaisir d’enfin vous voir en vrai après toutes ces années ! Cela doit faire au moins 5-6 ans que l’on se suit pas blogs interposés… Grosses bises et merci pour ton message ! 🙂

  4. Géraldine dit :

    Tiens, Chiclayo, nos amis Suisses y avaient passé plusieurs semaines en famille lors de leur tour du monde, c’est drôle que vous y soyez passés 🙂 Je me rappelle du fantastique Museo Larco de Lima, qui répertoriait toutes les civilisations pré-incas et qui expliquait exactement ce que tu dis à leur propos, tant de battage pour les Incas alors qu’ils n’étaient pas les premiers ! Mais ils ont quand même construit des super murs !!!

  5. […] heures de route séparent Chiclayo de Trujillo. En sortant de Chiclayo la ville fait rapidement place au désert. Nous avons cette […]

  6. […] Notre découverte de la civilisation Moche à Chiclayo, c’est par ici […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :