J129 et J130 – A la rencontre des dragons de Komodo (9 et 10 mai 2016)

DSCF9048Lundi matin, here we go ! C’est un grand moment que j’attendais depuis longtemps… Aujourd’hui nous partons à la rencontre des dragons de Komodo 🙂 Notre bateau est moins pourri que ce que nous craignions et l’équipage a l’air très sympa. Il y a le capitaine « John », le technicien, le cuisinier et une quatrième personne dont nous comprendrons ensuite que c’est un élève guide touristique qui nous a été refourgué en douce ^^

Le capitaine nous fait les honneurs du bateau – petite cuisine, toilettes, réserve d’eau douce pour la douche, il y a tout ce qu’il faut ! – et puis nous larguons les amarres… A nous le parc national de Komodo ! Nous sortons de la baie de Labuan Bajo et filons plein ouest, dans un paysage enchanteur d’îlots pelés d’où émergent ponctuellement de petits villages ou une crique de sable fin. Nous en prenons plein les yeux et on en profite à fond ! Nous apercevons même quelques dauphins.

DSCF8475

DSCF8500

Deux heures de navigation plus tard nous arrivons à notre première étape, l’île de Rinca. Cette île fait partie du parc national de Komodo et est l’une des deux principales îles (avec l’île éponyme) où l’on peut voir des dragons. Nous payons le droit d’entrée (élevé…) et partons en balade avec un ranger. Les dragons peuvent être agressifs et il est formellement interdit de se balader sans ranger sur l’île. Une simple morsure peut être fatale du fait des nombreuses bactéries présentes dans la salive des dragons de Komodo. Ils s’attaquent d’ailleurs à des proies bien plus grosses qu’eux, comme des buffles : ils les mordent et attendent ensuite tout simplement qu’ils meurent d’infection. Quant aux femmes qui ont leurs règles, il leur est déconseillé de s’aventurer sur Komodo car les dragons peuvent sentir l’odeur du sang à plus de 8 kms de distance. Charmant ! Notre ranger est armé d’un long bâton fourchu, on espère que cela sera suffisant pour nous éviter une mauvaise rencontre 😉

Nous ne tardons pas à apercevoir nos premiers dragons, ils sont tous regroupés au pied de la cuisine du campement… Le ranger assure qu’ils ne sont pas nourris, et que ce sont simplement les odeurs de nourriture qui les attirent là. Ils sont gros et ont l’air bien placides, mais il ne faut pas s’y fier… Leurs attaques peuvent être fulgurantes.

DSCF8575

DSCF8580

DSCF8584

Nous nous baladons ensuite une bonne heure dans la jungle, guettant tout mouvement. Notre guide a l’œil et nous montre de temps en temps de petits dragons que nous n’aurions pas vus sans lui. Nous passons à côté d’anciens nids, comme pour les tortues, le sexe est déterminé par la chaleur lors de l’incubation, plus il fait chaud et plus ce sera des mâles. Il y a d’ailleurs bien plus de dragons mâles que de dragons femelles. Les petits passent ensuite plusieurs années dans les arbres afin de ne pas être mangés par de plus grands dragons ou d’autres prédateurs. La balade nous permet également d’apercevoir d’autres animaux sauvages comme des mégapodes et des singes à longue queue. Avant de repartir je récupère les coordonnées des bungalows de l’île pour une prochaine fois, si j’avais su que nous pouvions dormir ici nous en aurions sûrement profité !

Les nids

Les nids

DSCF8610

DSCF8624

Jeune dragon

Jeune dragon

Lorsque nous remontons sur le bateau le déjeuner nous attend. Nouilles sautées, tempe (un plat végétarien à base de galettes de graines), légumes, omelette, nous n’allons pas mourir de faim ! Nous savourons notre repas pendant que le bateau reprend la route, ça c’est la belle vie ! Les paysages sont toujours magnifiques et nous ne nous lassons pas de contempler la vue qui s’offre à nous et se modifie au fur et à mesure que le bateau trace sa route.

DSCF8687

DSCF8712

Après une petite pause snorkeling au large de Rinca nous reprenons la mer direction « Pink Beach », sur Komodo Island. Le bateau jette l’ancre à une centaine de mètres de la plage, que nous rejoignons à la nage. Cette plage doit son nom aux tout petits morceaux de corail rouge dans son sable, ce qui lui donne (de près uniquement !) une teinte rosée. Nous passons un moment à faire du snorkeling le long de la plage, les coraux sont beaux et il y a plein de poissons multicolores. Nous avons même la chance de voir une tortue nager à quelques mètres de nous, superbe !

Pink Beach

A Pink Beach il y a…

Une étoile de mer bleue !

… une étoile de mer bleue…

DSCF6794

… et une adorable tortue !

Pour la nuit le bateau s’installe dans une petite baie au large de Komodo. Pendant que l’équipage prépare le dîner nous regardons les flying fox, ces grosses chauves-souris, quitter leurs abris pour partir chasser. Elles sont moins nombreuses que celles que nous avions vues en Birmanie, mais bien plus grosses. Après le dîner le capitaine nous envoie nous coucher ( !) dans la cabine, sur le coup nous sommes contents car les bateaux avec cabines étaient plus chers que ce que nous avons réservé (nous devions dormir sur le pont), mais nous réalisons vite que nous aurions été mieux que le pont, à l’air libre ! Il est trop tôt pour que nous parvenions à dormir, du coup nous décidons de nous rebeller et nous rejoignons l’équipage qui a l’air de bien s’amuser. Nous attaquons alors une mémorable partie de dominos, avec port de pinces à linge sur le visage pour le perdant, on rigole bien et on passe au final une super soirée !

La nuit n’est pas la meilleure, la cabine est en effet très exigüe et sent le gasoil. Sur la couchette du bas c’est assez intenable et Benoît manque vomir. En allant aux toilettes je découvre pour ma part une grosse blatte, bref, on finit la nuit tous les deux collés serrés sur la couchette du haut !

Le lendemain nous nous levons aux aurores, c’est qu’une bonne grosse rando nous attend ! Nous petit-déjeunons sur le pont tandis que le soleil se lève doucement derrière les îles, et il n’est pas encore 7 heures lorsque nous accostons sur l’île de Komodo.

Lever de soleil sur Komodo

Lever de soleil sur Komodo

Arrivée à Jurassic Park ! (ou presque ;-))

Arrivée à Jurassic Park ! (ou presque ;-))

La « rando » habituelle sur Komodo est en fait une petite balade comme celle que nous avons faite hier à Rinca, et nous avons privatisé notre tour afin de pouvoir en faire une plus longue : la randonnée de Loh Sebita. Elle traverse la partie est de l’île et est décrite par le Lonely Planet comme la plus belle randonnée de Komodo, bref cela nous faisait rêver ! Le hic, c’est qu’en arrivant au poste d’accueil des rangers, nous voyons un grand panneau disant que cette rando doit être réservée un jour en avance… Heureusement comme nous sommes parmi les premiers sur l’île on nous trouve malgré tout un ranger disponible, sauvés !

Nous partons donc tous les quatre, nous deux, le ranger et l’élève guide qui décidément ne nous lâche pas d’une semelle. Nous voyons un premier dragon près d’un point d’eau, puis le chemin s’enfonce dans la jungle. Comme il est encore très tôt nous voyons beaucoup d’animaux sauvages : pigeons impériaux, cacatoès, sangliers, poules sauvages… C’est top !

DSCF8842

DSCF8831

Pigeons impériaux

Pigeons impériaux

Cacatoès

Cacatoès

Nous devons basiquement grimper jusqu’au sommet d’une colline, puis redescendre de l’autre côté. Ça grimpe, ça grimpe ! Au sommet de la colline se trouve la tombe du baron Rudolf Von Reding, un touriste suisse qui s’est fait croquer par un dragon en 1974. Ils n’ont retrouvé de lui qu’une mare de sang, un appareil photo et des lunettes de soleil. Nous comprenons mieux pourquoi il faut un guide… et nous lui collons aux basques, y compris lorsqu’il tente de nous semer 😉

La tombe du baron

La tombe du baron Rudolf von Reding

Il est à peine neuf heures lorsque nous arrivons au sommet de la colline, mais déjà le soleil tape fort. Depuis là-haut la vue sur les environs de Komodo est superbe, entre océans, bateaux et îlots de-ci de-là.  Nous mettons ensuite une bonne heure et demi pour redescendre de l’autre côté, à Loh Sebita, où l’équipage, le bateau et… le déjeuner nous attendent. Nous revoyons quelques dragons sur le chemin, on en aura vraiment bien profité.

DSCF8880

DSCF8890

DSCF8945

L’après-midi c’est snorkeling, mais pas n’importe lequel… Le capitaine nous emmène en effet à Manta Point, où l’on peut voir des raies manta. Nous passons un petit moment à les chercher avec le bateau et puis c’est l’émerveillement, il y en a une dizaine qui tournoient gracieusement au fond de l’eau… Nous ne nous lassons pas de les observer, et nous remontons à bord à regret lorsque le capitaine donne le signal du départ.

Moment magique à Manta Point

Moment magique à Manta Point

Nous devions ensuite terminer avec du snorkeling à Kanawa Island, mais lorsque le capitaine nous dit que c’est payant nous décidons de changer les plans. Entre le bateau et les frais d’entrée à Rinca et Komodo, on n’est pas contre faire quelques économies 😉 Nous laissons donc tomber Kanawa et allons plutôt à Dream Beach, où nous nageons pendant près d’une heure entre coraux et poissons multicolores.

Le bonheur !

Le bonheur !

DSCF9090

 

Snorkeling à Dream Beach

Snorkeling à Dream Beach

Si quelqu'un sait ce que c'est...

Si quelqu’un sait ce que c’est…

DSCF6877

Nous sommes ensuite rapidement de retour à Labuan Bajo, et c’est le cœur serré que nous quittons notre super équipage, non sans une petite séance photo avec l’Instax, qui a toujours autant de succès. Nous ne sommes pas prêts d’oublier ces deux jours de croisière ! Nous posons ensuite nos valises dans notre troisième hôtel de Labuan Bajo, j’ai nommé Manta Manta Homestay. La chambre est la mieux que nous ayons eue à Florès jusque là, on va voir ce que ça donne…

Une partie de notre équipage de choc

Une partie de notre équipage de choc

Publicités
Tagué , , , , , , , , ,

17 réflexions sur “J129 et J130 – A la rencontre des dragons de Komodo (9 et 10 mai 2016)

  1. céline dit :

    ça fait rêver !!!!! que de beaux souvenirs ces paysages paradisiaques ….

  2. Coralie dit :

    C’est super tout ce que vous avez pu voir ! Les dragons de Komodo sont impressionnants, et je ne savais pas qu’ils étaient aussi dangereux.
    ça fait rêver en effet 🙂
    bises

  3. Laurianne dit :

    Me voilà comblée !!! Ca doit être une belle aventure, au temps du crétacé (ou quelque chose comme ça) ! Brrrrr, ça fait quand même un peu peur ces bestioles… La bébête que tu n’as pas réussi à nommer à Dream Beach est, je pense – enfin, j’en suis presque sûre, un concombre de mer (je ne sais pas si ça se mange comme un concombre !).
    Continuez à bien profiter. Bisous

  4. Kenza dit :

    Vraiment cool cet article ! j’aurais eu peur 😀

  5. ellye dit :

    ça a l’air vraiment super ce voyage! et les dragons sont vraiment énormes!

  6. […] notre super croisière dans le parc national de Komodo nous restons encore deux jours à Labuan Bajo, histoire d’assimiler tout ce que nous avons vu et […]

  7. […] Nos deux jours de croisière dans le parc de Komodo, c’est par là […]

  8. Lair_co dit :

    Olololo mais vous êtes super près des dragons, je serais tellement pas rassurée 😨 Mais ca a l’air magnifique comme animal !

  9. Tellement de souvenirs en effet, merci pour ce beau partage et vive Komodo!

  10. […] le festival de l’eau à Mandalay, notre journée en famille avec les éléphants thaïlandais, le snorkeling avec les raies manta et la rencontre avec les dragons de Komodo, notre roadtrip australien et le bonheur de revoir Sydney, nos trois jours dans la forêt […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :