J127 et J128 – Premiers pas à Florès (7 et 8 mai 2016)

DSCF8082Le choix des compagnies aériennes entre Bali et Florès était quelque peu limité et nous n’avons pas eu d’autre choix que d’opter pour Nam Air, l’une des nombreuses compagnies indonésiennes sur liste noire européenne. Aventure, quand tu nous tiens ! Au final le vol se passe très bien et nous ne remarquons aucune différence avec les avions que nous prenons habituellement, tant mieux !

L'aéroport de Bali est décoré d'immenses cerf-volants

L’aéroport de Bali est décoré d’immenses cerfs-volants

Nous atterrissons à Labuan Bajo, à l’extrémité ouest de l’île de Florès. Dès notre arrivée nous sommes plongés dans l’ambiance de Komodo, l’aéroport s’appelle « Komodo Airport » alors que ce n’est pas la même île et une grande statue de dragon près des tapis à bagages n’attend que les photos.

Komodo airport

Komodo airport

DSCF8174

Nous n’avons pas réservé d’hôtel, pensant que nous trouverions facilement, mais beaucoup d’établissements sont déjà complets. Après plus d’une heure de recherche à tour de rôle (l’un cherche pendant que l’autre garde les affaires), Benoît finit par trouver une chambre miteuse dans un hôtel encore plus miteux, mais qui a le mérite d’exister… Nous nous y installons pour cette première nuit et filons admirer le coucher de soleil sur la baie de Labuan Bajo avec un petit apéro. La beauté du spectacle nous réconcilie avec l’existence 😉 Le soir nous trouvons un petit resto avec du wifi pas trop pourri, je finis par réussir à faire ma déclaration d’impôts en ligne, victoire !

Home sweet home (ou presque)

Home sweet home (ou presque)

La douche ? Ce sera au seau pardi !

La douche ? Ce sera au seau pardi !

Les couchers de soleil sur la baie de Labuan Bajo, on a rarement vu mieux

Les couchers de soleil sur la baie de Labuan Bajo, on a rarement vu mieux

DSCF8201

La nuit n’est pas terrible, entre des voisins bruyants, des coqs complètement décalés (mais pourquoi cocoriquer à 2h du mat’, pourquoi ??) et l’appel à la prière de la mosquée voisine, qui dure une heure de 4h à 5h du matin. Enfin, on fait contre mauvaise fortune bon cœur, de toute façon on n’a pas vraiment d’autre choix… « Ce que tu ne peux pas changer, accepte-le ! » fut mon mantra de la nuit ^^

Malgré cette mauvaise nuit nous sommes étonnamment efficaces le lendemain matin – il faut dire que nous sommes archi motivés pour changer d’hôtel ! Nous trouvons une chambre un peu plus agréable plus près du port et plus loin des coqs et de la mosquée, et puis surtout après un comparatif acharné nous réservons notre croisière dans le parc national de Komodo pour les deux jours qui viennent. Nous voulons faire une rando plus longue que ce que les tours proposent habituellement à Komodo, aussi privatisons nous un bateau. On a hâte de voir à quoi il va ressembler, Benoît parie pour un rafiot moi je suis optimiste (« l’espoir fait vivre », deuxième mantra du jour ;-))

On espère que notre bateau demain sera en meilleure forme que celui-ci

On espère que notre bateau demain sera en meilleure forme que celui-ci

Nous déjeunons dans un « café à échecs » qui vient tout juste d’ouvrir, c’est très sympa. L’après-midi se passe ensuite tranquillement entre repos à la chambre, lecture sur le port et apéro face au coucher de soleil, toujours aussi magnifique. Nous dînons au marché de nuit, installé le long du port. Plein de petites gargotes ambulantes s’y installent à partir de 17/18 heures et proposent du riz et des nouilles sautées pour 15 000 roupies/plat, soit à peine un euro. C’est bon et pas cher, cela devient notre QG du soir !

La magnifique baie de Labuan Bajo

La magnifique baie de Labuan Bajo de jour

DSCF8279

Balade sur le port

Balade sur le port

DSCF8341

DSCF8354

Marché de nuit

Marché de nuit

Publicités
Tagué , , ,

4 réflexions sur “J127 et J128 – Premiers pas à Florès (7 et 8 mai 2016)

  1. Laurianne dit :

    Au secours Aurélie !!! Impossible de lire votre dernier article sur Komodo… J’ai bien reçu dans ma boîte mail la notification d’un nouvel article mais quand je clique sur « lire la suite », j’arrive bien sur ton site mais ça me dit que l’on ne peut pas accéder à cette page d’archive ! J’ai essayé aussi avec la tablette de Gilbert et c’est pareil, ça ne vient donc pas de mon ordi. Peux-tu regarder ce qui se passe ? J’avais tellement hâte de regarder les dragons… Gros bisous et on attend avec impatience !

    • C’est normal, c’est moi qui ai fait une erreur ! L’article n’est pas terminé, j’étais en train de le préparer et par erreur j’ai cliqué sur « publier »… Vous avez donc reçu la notification, mais comme j’ai remis l’article en « brouillon » tout de suite après vous ne pouvez pas y accéder. Désolée ! Il manque encore des photos, je vais essayer de le publier aujourd’hui. Grosses bises depuis l’Australie, où nous passons comme attendu un super séjour 🙂

  2. […] Notre départ illico pour Florès et nos premières journées à Labuan Bajo, c’est par là […]

  3. […] la bonne parole dans le village, bref tout le monde en profite jusqu’à minuit passé. Pire que l’appel à la prière de la mosquée de Labuan Bajo il y a donc la fiesta catho de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :