122 jours plus tard, bilan de mi-parcours

DSCF8220Aujourd’hui est une journée un peu particulière puisqu’elle marque exactement la moitié de notre voyage. 122 jours déjà écoulés, 122 jours encore à venir ! Quatre mois après notre départ, quel bilan de mi-parcours tirer ?

Pour commencer, ce qui nous avait le plus marqué lors du TDM 1 avait été la grande impression de liberté que nous avions eue. Cette fois-ci, même si la liberté est toujours au rendez-vous et toujours aussi appréciable et appréciée, c’est l’impression d’avoir du temps que nous savourons le plus : temps pour vivre, temps pour penser, temps pour faire ce que l’on aime, et puis surtout temps à passer l’un avec l’autre… En partant en TDM nous nous sommes offert du temps (en gros 8 ans de congés annuels !), et cela n’a pas de prix. Alors qu’à Paris il arrive que nous ne nous croisions qu’une heure dans la journée, ici nous savourons le fait de pouvoir profiter l’un de l’autre, à la fois dans de grands moments de découverte qui se gravent pour toujours dans nos mémoires mais aussi dans tout plein d’instants du quotidien. Les moments de galère quant à eux deviennent souvent de grands moments de rigolade (à posteriori ;-))

P1210006

Dans un bus laotien…

Nous apprécions aussi beaucoup durant ce voyage d’avoir le temps de penser. Alors que dans la vie quotidienne on a vite fait d’avoir « la tête dans le guidon », le temps du voyage nous permet le temps de la réflexion, notamment sur ce que l’on veut vraiment chacun, pour soi et pour nous. Qu’est-ce qui est important, qu’est-ce qui compte le plus, quelles sont les choses que nous regretterons si nous ne les accomplissons pas, et quelles sont les raisons qui nous empêchent de les accomplir ? Bref, beaucoup de réflexion en ce début de voyage, à la fois chacun de notre côté et ensemble. J’ai d’ailleurs eu plus de mal que lors du premier TDM à entrer dans le voyage, en lien avec tous ces questionnements. Tant d’options, tant de possibles ! Toutes ces réflexions ne se sont pas faites sans heurts, mais quatre mois après le départ les choses sont bien plus claires quant à nos projets personnels et de couple.

La plus courte durée de ce voyage fait aussi que j’ai eu au début l’impression que le temps m’échappait sans que je puisse le retenir, d’autant plus que j’ai eu pas mal d’administratif à gérer à distance, avec du stress à la clé. Je ne remercierai d’ailleurs jamais assez mes parents et ma sœur qui m’ont aidée (et m’aident encore) à gérer tout cela depuis le bout du monde… Les trois premiers mois ont donc été assez bizarres pour moi, mais là depuis un mois je parviens vraiment à profiter à fond de ce deuxième voyage au long cours.

Côté santé, le bilan est plutôt bon après quatre mois en dehors d’une trachéite que j’ai emmenée en voyage avec moi et d’une tourista birmane chacun. Comme lors du premier TDM Benoît s’est littéralement asséché physiquement, avec -9kg au compteur. Il n’y a plus que du muscle ! De mon côté je n’ai pas perdu grand-chose je pense, mais je me suis musclée. Benoît me souffle dans l’oreillette qu’il a aussi eu quelques douleurs tendineuses aux genoux, qui sont passées – trop de rando tue les tendons 😉

Côté budget, ça tient la route – je n’ai pas encore fait les comptes précis de cette première moitié de voyage, mais à vue de nez nous sommes dans les clous par rapport à notre budget prévisionnel (1000 euros/mois/personne hors charges fixes en France). Le Japon nous a coûté cher mais on avait économisé sur tous les autres pays, donc ça passe.

Côté voyage pour finir, ces quatre premiers mois ont été riches en découvertes entre Helsinki et la Chine en hiver, puis la Thaïlande, le nord du Laos, le Japon et la Birmanie. Nous avons le sentiment d’avoir découvert tant de choses en quatre mois que notre départ de Paris début janvier nous semble bien loin ! Nous nous réjouissons à l’idée qu’il nous reste encore quatre mois pour continuer à arpenter notre planète. Au programme, l’Indonésie, l’Australie, puis l’Amérique Latine avec l’Equateur, les Galapagos, le nord du Pérou et le Brésil. De bien beaux voyages encore en perspective 🙂 Grosses bises à tous et à bientôt !

Dans le train en Chine !

… et dans un train en Chine !

Publicités
Tagué , ,

12 réflexions sur “122 jours plus tard, bilan de mi-parcours

  1. Lucie A. dit :

    Bonne route et hâte de lire vos prochaines réflexions!

  2. céline dit :

    le temps n’a pas de prix … profitez bien

  3. Vanoise dit :

    Un joli bilan à mi-parcours ! Et surtout vous appréciez le moment présent, vous prenez le temps, cela n’a pas de prix…. Alors bonne continuation, et que la suite soit encore plus belle, si c’est possible!!!!
    Merci Aurélie de ton passage sur mon blog!
    Bizzzzz!!!!!

    • Merci merci ! Je n’en ai pas parlé dans l’article mais c’est vrai que l’on progresse chaque jour dans l’art de profiter de l’instant présent… y compris dans les moments de galère 😉 Bises australiennes !

  4. Juju dit :

    Superbe bilan, continuez de profiter comme ca, vous vous donnez les moyens de réaliser vos rêves, de mener la vie qui vous convient, quoi de plus beau?

    • Merci pour ce gentil message 🙂 Réaliser nos rêves et vivre la vie dont nous voulons est notre objectif principal, même si perdre le cap et se laisser absorber par tout un tas d’autres choses est toujours un danger à surveiller ! Il y a une phrase que j’aime beaucoup et qui dit, en gros, « Vis et construis tes rêves, sinon tu te feras embaucher par quelqu’un d’autre pour construire les siens », et je trouve cela très vrai… Grosses bises et à bientôt !

  5. Jeremie dit :

    Wouahhh super article! Merci 🙂 bonne deuxieème moitié à vous!!!

  6. Lair_co dit :

    J’adore ce passage sur la saveur de prendre le temps, et le bonheur que vous avez à partager du temps et de la complicité ensemble ca fait tout autant rêver que tous les paysages que vous voyez défiler. Je vous souhaite encore 122 jours (bon ok sans doute moins maintenant) de découvertes tout aussi incroyables et de beaux moments de bonheur.

    • Merci beaucoup 🙂 On essaie de profiter au maximum de chaque jour, à la fois de ce que l’on découvre et puis l’un de l’autre… Plus on prend de l’âge et plus on réalise que le seul véritable luxe, c’est le temps. Grosses bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :