J73 et J74 – Rando et vélo à Nong Khiaw (14 et 15 mars 2016)

P1240398Après notre agréable étape à Muang Ngoi, nous reprenons notre lente descente vers le sud, toujours en bateau. Cette fois le trajet est court puisqu’il faut à peine une heure pour rejoindre Nong Khiaw. Comme lors de nos derniers trajets en bateau les paysage sont très beaux avec beaucoup de végétation, quelques villages et de temps en temps une petite crique sableuse.

Les buffles font trempette :-)

Les buffles font trempette 🙂

L'embarcadère de Nong Khiaw

L’embarcadère de Nong Khiaw

Nous trouvons cette fois très rapidement notre logement ; il y a de la place dans l’hôtel que nous avions repéré et nous nous installons dans un adorable bungalow face à la rivière. Il est très propre, pas cher et nous avons une jolie terrasse, c’est parfait ! Surprise de l’arrivée, nous découvrons que nos voisins de bungalow sont Myriam et Gaël, un couple de Français très sympas que nous avons rencontrés à Muang Ngoi lors de nos galères de recherche de logement. Cela nous fait bien rire ! Nous profitons immédiatement de notre belle terrasse ensoleillée pour attaquer la lessive – les lessives à la main sont décidément le côté obscur des voyages au long cours, quant au séchage des affaires n’en parlons pas… Notre premier réflexe lorsque nous visitons une chambre avec terrasse est de se dire « chouette, on va pouvoir laver nos affaires », c’est pour vous dire ^^

Notre petit bungalow

Notre petit bungalow

Nous filons ensuite déjeuner au resto du Nong Kiau River Side, qui est l’hôtel chic du coin – d’après le Routard la cuisine y est délicieuse et à peine plus chère qu’ailleurs. Le restaurant surplombe la rivière et nos spaghettis (on vous a déjà dit que nous n’en pouvions plus de la nourriture laotienne… ?) sont délicieux. C’est décidé, on prend pension ici pour les repas 😉

P1240423

Benoît se pose ensuite à la chambre pendant que je pars à pied visiter les grottes de Pha Tok, à quelques kilomètres du centre-ville. La balade est jolie, la ville est entourée de hauts pics karstiques qui se détachent à contre-jour dans le ciel. Les grottes en revanche s’avèrent moins spectaculaires que celle que nous avons visitée à Muang Ngoi ; celle qui est facilement accessible est immense mais très ouverte sur l’extérieur, quant aux autres grottes elles sont plus ou moins interdites d’accès… J’y fais un petit tour mais ne trouvant pas de passage évident pour vraiment m’enfoncer à l’intérieur, je renonce. J’hésite ensuite à continuer jusqu’à des cascades indiquées par un petit panneau, mais je n’ai aucune idée de la distance à laquelle elles sont, et entre la longue marche et la chaleur je commence à être bien KO. Je fais donc demi-tour, et après une petite pause banana milk-shake puis visite de temple j’arrive dans le centre de Nong Khiaw pile pour le coucher du soleil, timing parfait !

Entrée pour la première grotte

L’entrée dans la grotte principale se fait via ce grand escalier

Les environs de la grotte sont superbes

Les environs de la grotte sont superbes

P1240497

P1240519

Coucher de soleil sur la Nam Ou

Coucher de soleil sur la Nam Ou

Le soir nous dînons avec Myriam et Gaël dans un resto indien de la rue principale. Cela discute voyage bien sûr ! Ils travaillent dans le domaine du vin et sont en route pour un PVT d’un an en Nouvelle-Zélande, après avoir passé près de quatre ans en Amérique du Sud. Ils ont d’ailleurs un chouette blog si vous voulez suivre leurs aventures 😉

Nous passons une bonne nuit dans notre petit bungalow – on passera juste sur l’épisode où un énorme coléoptère a littéralement traversé notre toit de bambou pour venir atterrir sur notre plancher – et nous décidons de changer les plans et de prolonger notre séjour ici. Nous ne devions rester qu’une nuit car nous sommes un peu justes niveau timing (notre vol pour Tokyo part dans 12 jours de Bangkok), mais entre notre bungalow archi confortable, les bons restos et les jolies balades à faire dans les environs, Nong Khiaw nous a pris dans ses filets !

THE coléoptère ! Ne ressemblant pas à un cafard, il a été épargné et a été délicatement remis dehors par Benoît ;-)

THE coléoptère ! Ne ressemblant pas à un cafard, il a été épargné et a été délicatement remis dehors par Benoît 😉

Le lendemain nous louons des vélos et partons en direction des cascades Hoiy Qang que j’avais repérées la veille. J’ai bien fait de ne pas y aller à pied, elles s’avèrent à une dizaine de kilomètres du centre-ville. Nous galérons un peu pour les trouver, il n’y a pas beaucoup de panneaux mais deux commerçantes et l’institutrice d’un village que nous traversons nous donnent un petit coup de main sur la fin. Plus qu’une cascade il s’agit en fait d’un ensemble de cascades, accessibles via un chemin qui serpente dans la forêt. Nous passons près de deux heures à nous balader d’une cascade à l’autre, nous sommes tous seuls et nous jouons les explorateurs !

P1240727

P1240610

Cascades Hoiy Qang

P1240678

P1240687

P1240695

De retour à Nong Khiaw nous rendons les vélos puis filons déjeuner dans le même resto que la veille. C’est qu’il nous faut prendre des forces, le sport n’est pas fini pour aujourd’hui… Le point de vue de Nong Khiaw nous attend ! Le principe est simple, il s’agit tout simplement de grimper au sommet de l’une des montagnes qui surplombe la ville… La balade est plus longue que ce que nous pensions mais se fait bien. Nous traversons différents types de végétation, d’abord des bananeraies puis vraiment de la jungle avec des lianes etc, avant de finir par un dernier tronçon plus aride et pierreux. De là-haut la vue est brumeuse mais tout de même jolie, et nous regardons le soleil couchant se dissoudre dans les nuages. La descente est moins sympa, la nuit tombe assez vite et les araignées sortent chasser, il y en a partout sur le chemin et les bas-côtés. Nos lampes font briller leurs yeux, du coup on ne peut pas les louper… Elles sont grosses sans être énormes, mais il y en a clairement trop pour moi et je pousse un grand ouf de soulagement en retrouvant la rue principale de Nong Khiaw !

P1240761

P1240797

Vue sur Nong Khiaw depuis le point de vue

Vue sur Nong Khiaw depuis le point de vue

Nous passons ensuite une soirée tranquille entre resto indien et Orange is the New Black, qui rythme définitivement notre séjour laotien 😉 Nous resterions bien une ou deux nuits de plus dans notre petit bungalow face à la Nam Ou, mais bon, Luang Prabang nous attend !

Pléthore de victuailles indiennes et plus aucune araignée = le bonheur !!!

Pléthore de victuailles indiennes et plus aucune araignée = le bonheur !!!

Publicités
Tagué , , , , , ,

10 réflexions sur “J73 et J74 – Rando et vélo à Nong Khiaw (14 et 15 mars 2016)

  1. Géraldine dit :

    En effet, ce petit Nong Khiaw me plaît bien, et votre bungalow me rappelle notre petite pause confort-après-bobo sur l’Ile Sainte Marie, à Madagascar 🙂

    Qu’est-ce que tu me fais rire avec tes épisodes peur-des-bêtes ! En tout cas, trop bien de délaisser un peu les bus pour le bateau, je regrette de ne pas l’avoir fait. Il faut dire que nous n’avions pas beaucoup profité du Laos, entre la déception de la Thaïlande qui ne nous quittait pas, et le fait que nous avions été malades tous les deux au même moment à Luang Prabang… mais je garde tout de même un excellent souvenir de cette si jolie ville !

    Vite vite vite les cerisiers en fleurs, t’es à la bourre !

    • Attends, je suis en train de rattraper le retard là ! (en tout cas j’essaie ;-)) C’est l’effet « pas de longs trajets en bus » depuis une quinzaine de jours, ça me laisse moins de temps. Mais la bonne nouvelle c’est que dans 48 heures on est en Birmanie, et qui plus est coincés une semaine à Mandalay alors que tout sera fermé pour le nouvel an bouddhiste. Bref, ça va publier c’est moi qui te le dis ! Et sinon, ça ne sera pas de ma faute, mais de celle du wifi birman 😉 Gros bisous à tous les deux ! J’ai vraiment hâte qu’on se rencontre enfin en tout cas… septembre 2016 ?

      • Géraldine dit :

        Ho ben si ça ne tenait qu’à moi, je serai à Paris dès le 1er septembre !! Mais y en a un que je dois travailler au corps 😉 J’ai déjà commencé, t’inquiète. Môssieur ne se languit pas comme moi de retrouver les merveilles de la capitale ! Allez, on va s’en occuper, et je te dirai quand on vient, j’ai hâte de vous rencontrer aussi.

        Trop bien la Birmanie, j’espère que vous allez aimer et que ça va publier sec !!

        Bonne écriture alors, et gros bisous à vous zaussi !

      • Bon courage pour la négociation alors ! On peut aussi se déplacer chez vous, on devrait avoir du temps en septembre sur un week-end. On se programme une rencontre de toute façon dès notre retour 🙂

      • Géraldine dit :

        Ha mais c’est déjà noté de mon côté, hein ! Vous pouvez bien sûr venir, mais ça fait des mois que je tanne Jimmy pour qu’on retourne à Paris le temps d’un week-end. J’adore cette ville alors depuis 2009, ça commence à faire long ! Et puis de toute façon, on pourra se voir plusieurs fois, sauf si finalement on se déteste !!!! 😉

      • Parfait si c’est bloqué pour toi, on vous attend de pied ferme à partir de la mi-septembre 🙂 Bon et sinon ça serait vraiment moche de se détester finalement… Grosses bises !

  2. Jérémie dit :

    Salut vous deux! Toujours de belles photos et de jolis textes, j’apprecie mes petites escapades sur ton blog! Par contre je me rends compte à quel point c’est dure de suivre un TDM à distance. La place ennorme que prend le quotidien dans la vie sédentaire est tellement contradictoire avec le mode de vie de nomade TDMisateur. C’est impossible de ressentir ce que vous ressentez malgré tes supers articles. Je vous souhaite beaucoup de bonheur et hate de voir vos prochaines photos! Ciaoooo!!!

    • Salut Jérémie et merci pour ton petit mot ici 🙂 C’est vrai que notre vie en TDM est bien différente de notre vie quotidienne à Paris, mais justement le blog permet de faire partager ce que l’on peut… même si les photos et les textes ne remplaceront effectivement jamais le vécu. Enfin, tu sais ce que c’est 😉 Grosses bises et à bientôt !

  3. launaguet dit :

    Merci encore pour ces chouettes articles. Il y a encore peu de temps le Laos ne faisait pas partie de mes priorités à venir, mais là je n’hésite plus.
    J’espère que j’aurais (bon d’accord « qu’on aura ») droit à une petite récap’: nombre de jours, budget, immanquables…
    Ben quoi ? tu viens d’écrire au dessus que tu allais avoir du temps !! 😉
    Didier

    • Of course, vous aurez droit à THE bilan Laos. bon, par contre là nous sommes en Birmanie depuis deux jours, et elle est en train de détrôner le Laos dans mon top 1 de pays chouchou d’Asie du sud-est… Tu as prévu d’y aller ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :