J7 et J8 : Pékin au ralenti (8 et 9 janvier 2016)

P1030832Ma trachéite ne s’arrange pas, et couplée au décalage horaire cela donne deux belles insomnies sur deux nuits successives. Nous optons donc pour un programme léger lors de nos deux premières journées à Pékin, laissant la part belle au repos et aux grasses matinées histoire de récupérer un peu.

Nous profitons de ces deux premières journées pour prendre le pouls de Pékin et nous familiariser avec cette ville tentaculaire et cette culture si différente de la nôtre. Nous nous baladons dans les environs de l’hôtel, où les quartiers traditionnels (hutongs) voisinent avec les gratte-ciel. Nous ne pensions pas trouver à Pékin autant de petits vendeurs de rue…

P1030458

P1030636

Le plus gros concombre au monde !

Le plus gros concombre au monde !

Sport en plein air à côté des joueurs de ping pong

Sport en plein air à côté des joueurs de ping pong

P1030473

Nous découvrons la rue Dazhalan, une grande rue piétonne avec plein de boutiques de thé, de chaussons (dont celle qui fournissait Mao !), de confiseries… C’est également dans cette rue que se trouvent la plus ancienne pharmacie et le plus ancien cinéma de Pékin.

P1030486

Brochettes de fruits au caramel...

Brochettes de fruits au caramel…

... on teste celle avec de petites pommes, super bonne

… on teste celle avec de petites pommes, super bonne

Un gadget étonnant : l'éplucheur à concombre spécial masque. Si, si...

Un gadget étonnant : l’éplucheur à concombre spécial masque. Si, si…

P1030542

Boutique de thés

P1030556

A l'intérieur du cinéma

A l’intérieur du cinéma

P1030605

Confiseur

Le samedi après avoir fait chou blanc à la cité interdite car nous n’avions pas nos passeports nous faisons un tour à pied du côté de l’opéra puis du parc Beihai où nous grimpons jusqu’au Daguba (stupa) blanc qui surplombe le parc, avant de visiter quelques temples. Une partie du lac gelé au milieu du parc a été transformée en patinoire avec des tas d’engins incroyables pour se balader dessus : des chariots de 1 à 7 personnes, des vélos… Nous ne résistons pas à l’envie de tester, et nous louons deux vélos 🙂 C’est moins stable que cela n’en a l’air, mais l’expérience est top !

L'opéra

L’opéra

L'entrée des jardins et parcs est toujours payante ici à Pékin

L’entrée du parc Beihai – les jardins et parcs semblent toujours payants ici à Pékin

P1030701

P1030724

P1030731

Au loin, la pollution...

Au loin, la pollution…

P1030764

P1030757

Coucher de soleil sur le lac

Coucher de soleil sur le lac

Nos vélos !

Nos vélos !

Côté « vie quotidienne », pour les repas nous alternons pique-niques dans la chambre – avec interdiction posée par Benoît de m’asseoir sur le lit lorsque je suis armée d’un bol de nouilles ! – et petits restos en ville que nous choisissons sur un critère simple : ils doivent avoir des photos des plats qu’ils proposent, les menus n’étant que très rarement traduits en anglais (et la seule fois où ce fut le cas, les prix étaient plus élevés que sur le menu en chinois…). Pas de mauvaise surprise pour le moment ! Benoît a décidé de se mettre aux idéogrammes et a déjà repéré « nouilles », « yuan » et « viande », un bon début !

Nouilles au beurre de cacahuète, surprenant mais pas mal

Nouilles au beurre de cacahuète, surprenant mais pas mal

Pas du tout local mais trop bon, le kouign amman aux noix

Pas du tout local mais trop bon, le kouign amman aux noix

Les toilettes chinoises sont quant à elles une expérience culturelle à part entière – une fois que l’on a laissé sa pudeur au vestiaire, tout va bien… La bonne nouvelle par contre c’est qu’il y en a partout, leur « récolte » étant jusqu’à récemment utilisée comme engrais.

P1030674

Des portes ? Mais pour quoi faire ?

Voilà donc pour le récit de ces deux premières journées pékinoises, demain on vous emmène à la découverte de la cité interdite 😉

Publicités
Tagué , , , , , ,

22 réflexions sur “J7 et J8 : Pékin au ralenti (8 et 9 janvier 2016)

  1. Laure dit :

    Mais pourtant ces toilettes sont le top du confort avec leurs petites cloisons entre chaque box 😉 On a aussi croisé le modèle avec de toutes petites séparations (40 cm de haut) et une seule rigole traversant la pièce d’une toilette à l’autre… beurk, pas le meilleur souvenir de notre sejour en Chine 😦
    Du coup à Pekin la municipalité avait investi dans des panneaux à l’entrée des toilettes avec une note de 1 à 4 étoiles indiquant leur confort, pour que les touristes puissent choisir des 4* et ne soient pas trop choqués !!!! Je ne sais pas si ça existe encore ? (c’était juste avant les JO et la Chine se preoccupait de l’image qu’elle allait donner aux etrangers)
    Bises, profitez bien !

    • Alors là, MERCI ! Grâce à toi on sait maintenant pourquoi il y a des étoiles devant les toilettes… On avait repéré cela à certains endroits (notamment des 4 étoiles dans la Cité Interdite) mais on ne savait pas bien à quoi cela correspondait. Bon, et sinon je vois qu’il y a pire que ces toilettes découvertes à Pékin, je sais maintenant à quoi m’attendre 😉 Grosses bises !

  2. Juju dit :

    Bel article, quel plaisir de voyager avec vous!!!
    J’ai adoré découvrir Hong-Kong et Canton l’automne dernier et ca m’a donné grandement envie de découvrir Pékin!! Bientôt peut-être!;-)

    • Merci pour ton message ! Nous n’avons pour le moment qu’effleuré Pékin, mais je dois dire que la ville nous plaît bien… La bonne nouvelle c’est que ce n’est pas une destination très compliquée depuis Paris, ni très chère d’ailleurs, il me semble avoir vu passer des AR autour de 500 euros.

  3. nilsetmareva dit :

    Bonne année et bon rétablissement !
    C’est un beau voyage qui vous attend et je me réjouis de suivre la suite de vos aventures !
    Maréva

  4. launaguet dit :

    On vit quand même une époque formidable: Vous fêtez le nouvel an à Paris, 2 jours plus tard vous prenez froid en Finlande et moins de 10 jours après votre départ vous découvrez les toilettes branchées de Pékin.
    Vive l’avion, et tant pis pour notre « poids-carbone »…

    • ça c’est sûr que niveau émissions carbone, on n’est pas très bons… 😦 J’ai mis de côté ton blog depuis notre départ, il faut que je remédie à cela ! Hâte de savoir comment s’est passé votre réveillon sur l’île de Pâques 🙂

  5. Laurianne dit :

    Ben dis donc, j’adore l’éplucheur à concombre pour masque, tu peux pas m’en rapporter un pour ma vieille peau ??? Evidemment, je comprends Benoit et sa réticence pour les nouilles dans le lit… Le plus surprenant reste quand même le kouign amman ! Du breton à Pékin, on aura tout vu. Quant aux toilettes, on en parle même pas. Soignez vous, profitez !
    Laurianne & Co

    • Le kouign amman m’a sidérée, mais c’était un délice absolu… Dommage que la boulangerie où nous l’avons trouvé sot loin de l’hôtel, sinon j’en aurai sans doute fait tous mes petits déjeuners 😉

  6. Maman Voyage dit :

    On avait tellement aimé Pékin qu’on y avait passé un mois, en janvier également. Il faisait très froid sur la muraille de Chine !!!

    • Pour le moment il est vrai que Pékin nous plaît beaucoup, et il est agréable d’y être à une période où il y a peu de touristes occidentaux… Et sinon je confirme le froid sur la grande muraille, aujourd’hui -15°C avec de grosses bourrasques de vent !

  7. Marine dit :

    Hâte de lire votre article sur la cité interdite que nous n’avons pas réussi à visiter (c’était fermé le jour où l’on avait prévu d’y aller et on partait le lendemain) sniff! Aah les WC chinois, il est clair que pour l’intimité il faut repasser^^!
    Bon séjour à Pékin en espérant que ta trachéite se soigne vite!

    • En tout cas nous on vous remercie, car grâce à votre mésaventure on a su que la cité interdite était fermée le lundi… La visite est intéressante, mais vous y retournerez une prochaine fois 🙂 En tout cas c’est ce qu’on se dit pour toutes les choses que nous n’aurons pas le temps de faire ici !Il y a tellement de choses à faire à Pékin de toute façon qu’on pourrait y rester deux ou trois semaines sans s’ennuyer… Grosses bises et à bientôt !

  8. Trop fort le concombre! Le géant et l’éplucheur d’ailleurs…. On est passé à côté de ça lors de notre séjour là-bas ! J’espère que ça ira mieux rapidement, c’est tellement rageant d’être malade en voyage ! Profitez bien, la cité interdite vaut vraiment le détour !

    • Merci pour ton message ! Nous avons effectivement beaucoup aimé la cité interdite, même si on a fini un peu au pas de course car nous n’avions pas percuté qu’elle fermait à 16H et pas 17H en hiver ^^ La trachéite a failli virer en angine mais là commence à aller mieux, c’est déjà ça 😉 Bises et à bientôt !

  9. Lair_co dit :

    J’espère que ta trachéite va mieux désormais 🙂
    Et ahaha les toilettes autour du monde c’est toujours une aventure 😀

    La brochette de pommes au caramel me fait baver en tout cas olalala !

    • Merci 🙂 ça va mieux, j’ai frôlé l’angine mais là je suis sur le chemin de la guérison. Maintenant c’est Benoît qui a mal à la gorge ^^ On fait la paire !
      Quant aux brochettes de mini-pommes au caramel, c’est simple, je suis devenue accro… C’est juste trop trop bon !

  10. Géraldine dit :

    Alors, des toilettes, je peux en parler !!! Au Vietnam, petite pause au cours d’un voyage en bus, hop toutes les femmes au pipi, je les suis, et stupeur… une rigole, et toutes en rang d’oignons, pas une cloison, rien ! Je l’avoue, j’ai fait mon occidentale, j’ai tourné les talons… mais comme ça pressait grave, j’ai pisté et y suis retournée toute seule !!!!!!

    Une autre histoire de toilettes : à Madagascar, pause pipi au cours d’un voyage en bus (oui, encore !), ça pressait encore, donc je suis les femmes, je fais la queue devant la petite cabane derrière le restaurant, ha c’est mon tour, je rentre et re-stupeur… une cabane oui, mais rien du tout dedans, hormis une odeur… il fallait faire pipi par terre, tout simplement !

    À nous toutes, on pourrait écrire une thèse sur les pauses pipi autour du monde 🙂 Bon courage pour les tiennes, hein !

    (Et j’adore aussi le gros taille-concombre !!)

    Grosses bises !

    • Ah oui tu en as effectivement de bien bonnes à raconter dis donc ! Celle de Madagascar me rappelle une pause pipi au Népal, même topo… J’ai attendu que tout le monde soit passé et je me suis enroulée dans mon paréo ^^
      Gros bisous !

  11. MDR! La Chine on ne connait pas, mais plus on lis des articles plus on est intrigués! Les toilettes c’est de loin une des meilleures photos que j’ai vu!looool
    L’éplucheur a concombre c’est juste MDR/WTF!!! ah la la

    • La Chine mérite assurément un (ou deux, ou trois…) voyage(s), et il y a moyen de ne pas trop dépenser en plus… Il y a souvent des billets d’avion pas trop chers (par exemple 498 euros l’AR Paris/Pékin en ce moment avec Air France), et sur place la vie est plutôt raisonnable. Ce qui a plombé notre budget ce sont les transports en train, mais en bougeant un peu moins il y a moyen de bien limiter les dépenses. Je pense qu’on y retournera dans pas trop longtemps pour toutes ces raisons 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :