Entre histoire et modernité, des ruines de Jerash aux fondations d’art moderne d’Amman (14 octobre 2015)

Parce que malgré les horreurs de ces derniers jours, à Beyrouth, Paris, Bamako, il faut bien continuer à vivre, parce que cela sera de toute façon toujours trop tôt ou trop tard, et parce que que la Jordanie souffre justement de la situation géopolitique de sa région, voici l’avant-dernier article de notre série jordanienne… Bonne lecture, et des bises à tous.

DSCF3712Pour cette dernière journée en Jordanie nous prenons la direction de Jerash, l’une des cités romaines les mieux conservées du Moyen-Orient. Le trajet est contre toute attente bien plus simple qu’hier, le bus est prêt à partir lorsque nous arrivons à la gare et notre sympathique voisin de bus nous indique où descendre. Juste parfait 🙂

Nous avions beaucoup hésité à faire cette visite, recommandée par tout le monde ou presque mais que nous pensions peut-être un peu trop proche des autres villes romaines que nous connaissions déjà. En définitive nous n’avons pas regretté notre voyage, Jerash est effectivement un lieu superbe et certains points sont assez uniques en leur genre, comme la place ovale ou encore les colonnes qui bougent (archi impressionnant, elles bougent vraiment !) Nous passons quatre heures et demie à nous balader sur le site, nous sommes bien plus enthousiasmés que ce que nous pensions. Une visite à ne pas manquer, vraiment !

Arc d'Hadrien

Arc d’Hadrien

L'hippodrome, l'un des mieux conservés au monde

L’hippodrome, l’un des mieux conservés au monde (avec un spectateur enthousiaste;-))

DSCF3557

Le théâtre

Le théâtre

La fameuse place ovale qui ouvre sur le cardo Maximus, la plus grande rue de la ville

La fameuse place ovale qui ouvre sur le Cardo Maximus, la plus grande rue de la ville

Le Macellun (marché)...

Le Macellun (marché)…

... avec sa sculpture de cochon !

… avec sa sculpture de cochon !

Le temple d'Artémis

Le temple d’Artémis

Le retour en bus est aussi simple que l’aller et nous sommes rapidement de retour à Amman. Nous consacrons la fin de l’après-midi à la visite de plusieurs fondations d’art moderne, en particulier la fondation Darat al Funun. Les œuvres sont un peu inégales – celles présentées à l’extérieur nous semblent plus intéressantes que celles qui sont exposées à l’intérieur – mais le cadre est très agréable avec plusieurs terrasses et jardins surplombant la ville. Outre ces fondations d’art moderne il y a dans le quartier pas mal de terrasses où l’on peut se faufiler, des cafés… et puis le « square de Paris », un square équipé de mobilier urbain parisien (fontaine, lampadaires, bancs…) à deux pas du centre culturel français. Le quartier nous plaît bien, on se dit que cela serait certainement là où l’on s’installerait si l’on devait vivre à Amman !

Darat al Funun

Darat al Funun

DSCF3941

Les jasmins ici sont gigantesques

Les jasmins ici sont gigantesques

Amman by night

Amman by night

Square de Paris

Square de Paris

Après quelques emplettes nous dînons une dernière fois chez Hashem avant de partir récupérer nos bagages à l’hôtel. Une longue nuit de voyage nous attend alors, avec un vol Amman-Athènes à 4H30 du matin, puis Athènes-Paris à 8H30. Nous posons enfin nos bagages chez nous à midi, nous déjeunons vite fait et… je file lire mes mails et papoter avec mes collègues bosser l’aprèm, petit souci de RTT oblige. Je suis KO mais cela en valait la peine pour un aussi beau voyage 🙂

Réalisation de bouteilles souvenirs avec du sable coloré

Réalisation de bouteilles souvenirs avec du sable coloré

DSCF4050

Conseils pratiques et tarifs :

  • Pour aller à Jerash depuis la ville basse d’Amman : prendre un taxi jusqu’à North Station (gare routière du nord, entre 2 et 3JD avec le compteur), puis compter entre 45min et 1h de trajet en mininbus (0,90JD/personne). Bien surveiller l’arrêt à Jerash, les bus étant souvent terminus Ajiloun plus au nord…
  • Entrée à Jerash : 8JD/personne. L’arc d’Hadrien et l’hippodrome sont censés être accessibles sans ticket (vous achetez les billets avant, mais ils ne sont contrôlés qu’après au niveau de la porte sud).
  • Prévoyez suffisamment d’eau, déambuler dans les ruines sous le soleil donne soif… et les prix pratiqués sur le site sont totalement fous (2JD la bouteille d’1,5L sur le site, 1JD dans le bazar juste avant… alors que le prix normal est autour de 0,35JD la bouteille).
Publicités
Tagué , , , ,

3 réflexions sur “Entre histoire et modernité, des ruines de Jerash aux fondations d’art moderne d’Amman (14 octobre 2015)

  1. La fée dit :

    Trop beau le site romain ! On dirait que vous étiez quasi seuls ! Super !

    • Le site est superbe, nous sommes bien contents d’avoir décidé d’y aller. Il n’y avait effectivement pas grand monde (bon, même si un bon cadrage photo fait toujours des miracles ;-)), avec la situation géopolitique du secteur les touristes ne se précipitent pas en Jordanie. C’est d’ailleurs une véritable catastrophe économique pour les gens qui vivent du tourisme là-bas…

  2. […] qui nous ont permis de passer 1 jour à Amman, 1 jour entre Wadi Mujib et mer Morte, 1 jour à Jerash et 1 jour entre Madaba et mont Nebo ; 1 nuit à Dana ; 4 nuits/3 jours à Petra ; 2 nuits/3 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :