Escapade en solo à Bologne (15, 17 et 18 septembre 2015)

DSCF7493

On dit de Bologne qu’elle est triple : Bologne la savante, Bologne la rouge, Bologne la grasse, et quelques jours de vacances mi-septembre furent l’occasion de confirmer cela, au cours de belles balades sous ses fameuses arcades…

Bologne la savante, tout d’abord. Bologne est une ville universitaire et cela se sent immédiatement dans l’ambiance, très étudiante avec plein de bars et de petits restos, du street art en veux-tu en voilà… Les diverses facultés occupent souvent de très beaux bâtiments anciens dans lesquels il n’est pas compliqué de se faufiler discrètement.

Palazzo Poggi

Palazzo Poggi

DSCF7480

DSCF7483

DSCF7499

Le cœur de la ville est constitué par la Piazza Maggiore où se trouvent notamment la cathédrale et l’hôtel de ville, et par la Piazza del Nettuno où trône une fontaine avec la statue du dieu Neptune. C’est sur cette place que se trouve également la très agréable bibliothèque Salaborsa, qui est un véritable lieu de vie au cœur de la ville avec expos, accès internet, accueil des nouveaux arrivants, et ruines en cours d’excavation au sous-sol.

Les 2 tours

Les 2 tours

Piazza Maggiore et cathédrale

Piazza Maggiore et cathédrale

DSCF8722

Piazza Nettuno

Piazza del Nettuno

Coup de cœur pour cette statue de Leonardo Lucchi

Coup de cœur pour cette statue de Leonardo Lucchi

Bibliothèque Salaborsa

Bibliothèque Salaborsa

Bologne la rouge ensuite, par les matériaux utilisés pour construire les édifices. Bologne m’a en cela rappelé Sienne… C’est particulièrement frappant sur les vues panoramiques de Bologne.

Vue de Bologne depuis le parvis de San Michele di Bosco

Vue de Bologne depuis le parvis de San Michele in Bosco

Survol de Bologne au retour

Survol de Bologne au retour

Survol de Modène, la voisine de Bologne

Survol de Modène, la voisine de Bologne

Bologne m’a marquée par le nombre de ses églises, toutes plus belles les unes que les autres. Je vous recommande notamment les belles fresques de l’oratorio Santa Cecilia qui retracent la vie de la sainte, St Giacome Maggiore et la chapelle Gentivoglio, la basilique Santo Stefano, en réalité un véritable complexe religieux comprenant sept églises (il y a même une chapelle dédiée aux pilotes d’avion disparus), et puis bien sûr les statues hyper expressives de Santa Maria della Vita. Le sanctuaire Madonna di San Luca surplombe quant à lui la ville, mais je n’ai pas eu le courage d’y aller. Ce sera pour une autre fois !

Piazza Santo Stefano

Piazza Santo Stefano

Basilique Santo Stefano

Basilique Santo Stefano

Les statues de bois de Santa Maria della Vitta

Les statues de bois de Santa Maria della Vita

Survol du sanctuaire Madonna di san Luca

Survol du sanctuaire Madonna di san Luca

Le quartier de l’ancien ghetto juif mérite également une visite, il est agréable de se perdre dans ses petites rues… et peut-être trouverez-vous dans l’une des rues la petite fenêtre donnant sur un canal secret ? (indice : elle se situe dans la via Piella !)

DSCF8767

DSCF8763

Bologne la grasse enfin. J’avais rarement vu une telle concentration de restaurants et d’échoppes alimentaires dans un même lieu… Cela donne envie de s’arrêter à tous les coins de rue pour déguster des pâtes, des pizzas ou des pâtisseries. Plusieurs endroits proposent des apéritivos le soir : vous commandez un verre et cela vous donne accès de manière illimitée et gratuite à un buffet varié. Je vous recommande notamment celui du Café de la Paix, pour 5 euros il a fait mon dîner.

DSCF7537

DSCF8628

DSCF8574

Aperitivo du Café de la Paix

Aperitivo du Café de la Paix

Une tarte à essayer de toute urgence

Une tarte à essayer de toute urgence

Bref, cette ville découverte lors d’une escapade impromptue fut une excellente surprise, et se prête merveilleusement bien à un WE de vadrouille… Bologne est desservie par plusieurs compagnies aériennes dont Easyjet, qui propose des tarifs imbattables depuis Roissy (68 euros l’AR lorsque j’y suis allée). A ce prix-là, n’hésitez pas !

Publicités
Tagué

5 réflexions sur “Escapade en solo à Bologne (15, 17 et 18 septembre 2015)

  1. Bologne retenti plus à mes oreilles comme le décret d’études supérieures que j’ai subi lors de sa première année de mise en place… Quelle pagaille!

    Celà dit, la ville va peut-être me rendre ce nom plus sympathique 😉

  2. Papounet encore et toujours ! dit :

    J’aime bien la « Piazza Santo Stefano » et Bologne la grasse qui a l’air très sympatique !!!

  3. […] d’abord à Milan puis à Côme. Je suis ensuite repartie de mon côté quelques jours à Bologne, on ne se refait pas ! Enfin, en octobre c’est la Jordanie que nous avons découverte en duo, et […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :