[Réunion #1] Farniente réunionnais… sous le soleil exactement ! (du 27 février au 2 mars 2015)

DSCF0682Cet hiver 2014-2015 est décidément voyageur comme j’aime… Après un combiné Islande/NYC en décembre, nous avons découvert Lisbonne en janvier puis Venise en février. Toute fin février c’est pour la Réunion que je m’envole… Oui, oui, tout va bien, merci 😉 Je pars en famille avec ma mère et ma sœur, sans Benoît qui n’est malheureusement pas du voyage cette fois-ci.

Nous nous retrouvons toutes les trois à l’aéroport vendredi soir, et 11 heures de vol plus tard nous atterrissons à St Denis de la Réunion. Le soleil brille et la chaleur est humide, cela nous change de la métropole ! Nous récupérons nos bagages et la voiture de location, non sans apprendre au décours d’une phrase que toutes les stations-service de l’île sont paralysées par une grève et qu’il n’y a de carburant nulle part… Enfin, il en faut plus pour attaquer notre moral – à moins que nous ne soyons trop crevées par le voyage pour vraiment réaliser ! – et nous filons par la route côtière en direction de l’Ermitage, où se trouve notre hôtel. A notre droite le bleu de l’océan indien, à gauche les montagnes verdoyantes, les vacances s’annoncent bien !

Nos trois premières journées à la Réunion sont placées sous le signe du repos. L’hôtel est situé au beau milieu d’un jardin arboré avec palmiers, arbres du voyageur et fleurs colorées dont j’ignore le nom… C’est très agréable. Nous alternons entre lecture sur un transat, cocktails maison à la chambre et piscine à 28°C, non sans quelques coups de soleil pour certaines !Nous devons toutefois régulièrement faire des choix bien difficiles… Petite piscine ou grande piscine ? Roman ou magazine ? Buffet or not buffet ? Pfiou, pas si facile la vie de vacancières !

DSCF0683

La « petite » piscine (!)

Buffet du petit-déjeuner

Buffet du petit-déjeuner

Entre deux séances de bronzage nous explorons tout de même un peu les environs… Nous faisons une balade à pied sur la plage entre le cap Homard et Boucan Canot, the station balnéaire chic du coin. On y trouve d’ailleurs l’hôtel Boucan Canot (oui, ils ne se sont pas foulés), un quatre étoiles qui semble bien agréable – mais un peu mort – avec ses chambres vue mer. La mer, d’ailleurs, parlons-en… Point de lagon à Boucan Canot, c’est directement l’océan Indien qui est là et de nombreux panneaux rappellent que la baignade est interdite à cause des courants et des risques d’attaque de requins. Ambiance, ambiance…

Cap Homard et ses roches volcaniques

Cap Homard et ses roches volcaniques

En direction de Boucan Canot

En direction de Boucan Canot

Oursin

Oursin

L’hôtel Boucan Canot… Sympa non ?

L’hôtel Boucan Canot… Sympa non ?

DSCF0568

DSCF0578

Attention aux squales !

DSCF0576

Vu dans un resto de Boucan Canot

Nous visitons également le cimetière marin de St Paul. Situé face à l’océan, ce cimetière abrite des tombes très fleuries, parfois en pierre volcanique. Certaines d’entre elles sont très anciennes, le cimetière actuel ayant été créé en 1788. C’est ici que reposent le poète Leconte de Lisle et le fameux pirate Olivier Le Vasseur, surnommé La Buse. La tombe de ce dernier est d’ailleurs ornée d’une tête de mort ! Bon, en fait c’est plus un symbole qu’autre chose car on sait aujourd’hui que cette tombe n’abrite aucun corps, et que la pierre tombale est celle de Delphine Hélod, une esclave affranchie. Ce mic-mac a eu lieu en 1944, suite à un cyclone et un raz-de-marée qui ont dévasté le cimetière… Au pied du cimetière se déroule une longue plage de sable noire, où étaient enterrés les esclaves.

Le cimetière marin

Le cimetière marin

DSCF0592

Tombe en basalte

Tombe en basalte

Tombe de Leconte de Lisle

Tombeau de Leconte de Lisle…

... et de La Buse

… et du pirate La Buse

DSCF0587

Plage de sable noir au pied du cimetière

Plage de sable noir au pied du cimetière

Nous faisons enfin un petit tour au marché de St Pierre, réputé être le moins cher de l’île. Hum, nous sommes un peu sceptiques… Il n’y a pas beaucoup de marchands à l’extérieur, ceci explique peut-être cela, et à l’intérieur il n’y a presque que des stands de souvenirs. Quoi qu’il en soit nous trouvons tout de même quelques épices et de la vanille, c’est déjà ça !

Marché St Pierre

Marché St Pierre

Le soir nous profitons du coucher de soleil depuis la plage de l’Ermitage, située à quelques mètres de l’hôtel. C’est un excellent spot « sunset »… voire « cocktails les pieds dans le sable face au coucher de soleil » pour certaines (dont je ne faisais pas partie, trop occupée à faire une sieste post nuit blanche dans l’avion, on ne peut pas tout faire !)

DSCF0639

DSCF0649

C’est bien donc reposée par ces trois premières journées que je me prépare à attaquer une rando un peu plus sport le lendemain : j’ai nommé l’ascension du Piton de la Fournaise ! La suite au prochain numéro… 😉

Publicités
Tagué , , , , , ,

8 réflexions sur “[Réunion #1] Farniente réunionnais… sous le soleil exactement ! (du 27 février au 2 mars 2015)

  1. La fée dit :

    Je suis impressionnée, vous avez vraiment une vie de rêve ! Tous ces voyages ce doit être très enrichissant. Quoique cela demande certainement des moyens financiers et beaucoup de disponibilité, ce qui n’est pas forcément à la portée de tous. Ce style de voyage « buffet or not buffet », « piscine or not piscine » est quand même réservé à une classe de privilégiés… et en ce qui me concerne, je voyage par procuration en lisant votre blog et vos articles sont très agréables à lire.

    Vous complétez à merveille votre belle collection de pays avec l’île de la Réunion. Et 2015 vient juste de commencer, quelle chance !

    A bientôt,
    Marina

    • Bonjour Marina,

      Merci pour ton message et pour ta lecture régulière 🙂 Ce voyage à la Réunion est un peu différent de mes voyages habituels, car je suis partie avec ma famille. En temps normal, quand je pars seule ou avec Benoît, il s’agit de voyages différents où on ne se pose pas trop ces questions de « privilégiés », comme tu dis, car on est plus en mode routard.

      Ce voyage-ci est clairement une chance, en revanche pour mes autres voyages c’est un terme que je n’emploie jamais car ils sont le résultat de choix de vie importants que nous faisons au quotidien. Concrètement ça veut dire que nous limitons drastiquement nos autres postes de dépense (pas de voiture, pas de tabac, pas d’alcool, très peu de shopping et de restos…) et que je fais beaucoup d’heures sup, notamment le week-end. Bref, ma « vraie vie » c’est surtout que je bosse quasiment 3 WE par mois pour pouvoir partir en vadrouille le quatrième WE du mois 😉 C’est vrai que je n’insiste pas trop sur cet aspect-là des choses sur le blog, mais tes remarques me font penser qu’il faudrait que je fasse un jour un article à ce sujet…

      A très bientôt !

      Aurélie.

  2. Juju dit :

    Je viens compléter ton discours Aurélie car je voyage beaucoup aussi et je vois beaucoup d’incompréhension et d’étonnement de la part de mes collègues quand à mes moyens financiers. Je touche pourtant le salaire médian! Effectivement, les gens ne voient pas toujours les choix de vie et sacrifices qui sont faits. Certains ont des dépenses qu’ils jugent incompressibles alors que moi je n’ai pas ce genre de dépenses. Quand on aime voyager ce n’est même pas un effort car on sait l’intensité des moments qu’on vivra en vadrouille.
    Pour ma part, tout mon argent part dans les voyages et pour ça, je n’ai pas d’enfant, un petit appart en location, pas d’animaux de compagnie, pas de smart phone, une vieille voiture que j’utilise très peu, j’achète très peu et quasiment que d’occasion, peu de sorties, plus de viande ( ça c’est un choix perso mais très économique), je limite les cadeaux et fait des heures supp dès que possible.

    • Bonjour Juju, bienvenue sur ce blog et merci pour le partage de ton expérience ! Effectivement les « dépenses incompressibles » de certains sont pourtant bel et bien compressibles, et je dois dire que nous te rejoignons sur de nombreux points… Avoir un appartement de petite taille, limiter les dépenses du genre smartphones et sorties dispendieuses, faire attention à ce que l’on achète… tout cela permet au bout de s’offrir de magnifiques voyages, sans être millionnaire !
      Aurélie.

      • La fée dit :

        Je ne cherchais pas d’explications quant au fait que vous voyagez beaucoup. effectivement, vous faites des sacrifices. Mais avec tous les sacrifices du monde je ne pourrai guère m’offrir tous ces voyages. J’ai beau ne pas faire de dépenses extravagantes, je finis les mois toujours sur le fil.

        Quant je dis chance, c’est chance d’avoir l’opportunité de travailler 3 week-end et de pourvoir les récupérer ensuite, chance d’avoir un métier qui le permet, chance d’avoir pu faire des études, chance de ne pas avoir une famille à gérer (et je ne parle pas d’enfants).

        Nous ne sommes pas tous nés sous la même étoile, et c’est étonnant que vous ne vous en soyez pas aperçu à travers tous vos merveilleux voyages.

        Je n’ai donc pas cette chance de pouvoir faire un tour du monde, ni même d’aller à l’île de la réunion, mais j’ai la chance de pouvoir vous lire et de voyager à travers vos écrits.

        Marina

      • Merci pour cette discussion intéressante, qui fait écho à un article que je suis justement en train d’écrire afin de préciser mon point de vue sur ce fameux concept de « chance ». En aucun cas mon intervention n’était une attaque ou une critique de ta situation personnelle, que je ne connais pas plus que tu ne connais en détail la nôtre, et je suis désolée si tu l’as ressenti ainsi.

        Je te rejoins totalement lorsque tu dis que nous ne sommes pas tous nés sous la même étoile, et nous sommes effectivement chanceux de ne pas être nés dans un pays en guerre, d’avoir accès à des soins médicaux de qualité et à une sécurité sociale, de pouvoir étudier gratuitement ou presque etc, etc. Comme je le précise par ailleurs dans notre présentation, nous sommes également chanceux d’être en bonne santé et nos voyages sont nés d’un désir de profiter de cela, car je ne sais malheureusement que trop bien à quelle vitesse ce genre de chose peut changer.

        J’ai initialement rebondi sur ton intervention car le fait qu’on a « de la chance » est quelque chose que l’on nous dit régulièrement. Les personnes qui nous disent cela ne sont pas des personnes vivant dans les pays géopolitiquement instables, ni des personnes gravement malades ou devant s’occuper de parents malades. Ce sont le plus souvent des proches, des collègues, des gens que l’on croise, qui pourraient tout à fait avoir notre mode de vie s’ils le décidaient. Le truc, c’est qu’ils ne voient dans notre vie que ce côté voyages, et pas les choix importants que nous faisons au quotidien pour parvenir à voyager et que je n’expose généralement ni sur ce blog, ni « dans la vraie vie ».

        J’espère avoir été plus claire dans ma pensée ! A bientôt,
        Aurélie.

  3. Véro dit :

    La Réunion est vraiment une île magnifique… si tu as beau temps, la rando du Piton de la Fournaise est sensationnelle ! Et je te conseille aussi le survol de l’île (en ULM ou hélico) qui permet de découvrir des endroits presque inaccessibles et de survoler les cirques ! C’est un peu cher mais ça vaut vraiment le coup… Profites-en bien !

    • J’ai beaucoup apprécié mon séjour à la Réunion, même s’il fut bien trop court pour découvrir les nombreuses merveilles de cette île… La rando du Piton fut un gros coup de cœur, récit et photos à venir sur ces pages ! Je voulais m’initier au parapente ou faire un peu d’ULM histoire de prendre de la hauteur, malheureusement la météo un peu capricieuse ne m’en a pas laissé la possibilité. Ce sera pour une prochaine fois ! Bises.
      Aurélie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :