Paros J3 : Découverte de Naoussa et dernières flâneries cycladiques

P2160114Quoi de mieux pour commencer cette dernière journée dans les îles qu’un bon petit-déjeuner sur notre balcon ? Nous apprécions tellement ce petit luxe que nous avons décidé que notre prochain logement parisien aura un balcon 😉 C’est trop agréable !

Nous prenons ensuite la direction de la plage de Livadia, la plage la plus proche de Parikia. Elle est moins agréable que celle du premier jour, mais cela reste super sympa de pouvoir se baigner comme ça dans une eau claire ! En plus aujourd’hui je vois quelques beaux poissons.

Mini-marché le long de l'église

Mini-marché le long de l’église

Des pêcheurs vendent le produit de leur pêche

Des pêcheurs vendent le produit de leur pêche

Livadia

Livadia

P2160403

Nous repassons à l’hôtel pour nous rincer et faire le check out, et puis nous déjeunons sur l’une des places de Parikia. Nous avons trouvé une boulangerie qui fait d’excellents sandwichs ! Nous allons ensuite voir de plus près la superbe église de la Panagia Ekatondapiliani. Avec ses briques claires, son toit ocre et sa galerie couverte tout autour elle est très différente de toutes les églises que nous avons pu voir depuis que nous sommes ici.  L’intérieur est immense avec plusieurs chapelles et un étage. La coursive à l’étage nous permet d’avoir une vue plongeante sur l’autel, habituellement caché aux regards.

L'église de la

L’église de la Panagia  Ekatondapiliani

P2160149

L'intérieur de l'église (pope inclus)

L’intérieur de l’église (pope inclus)

De l'autre côté du choeur

De l’autre côté du chœur

P2160370

Nous prenons ensuite le bus pour Naoussa,  la deuxième « grande ville » de l’île. C’est en fait un petit port très touristique, mais totalement désert à cette époque de l’année. J’avais longuement hésité entre Parikia et Naoussa pour l’hébergement durant notre séjour à Paros, et c’est vrai que hors saison Naoussa est nettement plus mignonne que Parikia. Après, c’est aussi nettement plus excentré pour nous qui n’avons pas de voiture… En saison, par contre, ça doit être horrible au vu du nombre de restos et de bars partout. De très nombreux restos sont regroupés autour du port, et tout au bout s’élèvent les ruinent d’une citadelle vénitienne.

P2160221

Le port de Naoussa

P2160212

Vide, ça va. Plein... ça craint !

Vide, ça va. Plein… ça craint !

Un frelon s’est glissé sur cette photo, saurez-vous le trouver ? ;-)

Un frelon s’est glissé sur cette photo, saurez-vous le trouver ? 😉

P2160278

P2160234

La citadelle vénitienne vue de l'extérieur

La citadelle vénitienne vue de l’extérieur

... et de l'intérieur !

… et de l’intérieur !

P2160269

P2160241

Nous montons ensuite jusqu’à l’église qui surplombe la ville. Les petites rues que nous traversons à cette occasion sont une fois de plus absolument charmantes… Nous ne nous lassons décidément pas de cette ambiance cycladique.

Vue depuis la citadelle sur la vieille ville et l'église

Vue depuis la citadelle sur la vieille ville et l’église

P2160300

P2160320

P2160284

P2160338

De retour à Parikia il nous reste un peu de temps avant notre ferry pour Athènes ; nous en profitons pour faire quelques courses en vue du pique-nique de ce soir, et pour aller voir le Kastro. Ce dernier possède la particularité d’avoir été construit à partir des ruines d’un ancien temple, d’où son aspect extérieur un peu particulier comme vous allez le constater sur les photos 🙂

P2160425

Le Kastro... construit à partir de colonnes doriques !

Le Kastro… construit à partir de colonnes doriques !

P2160442

P2160468

Dans les rues animées de Parikia

Nous arrivons en avance à l’embarcadère du ferry ; le trajet de ce soir jusqu’à Athènes va être relativement long (4H30), et il est important que nous montions dans les premiers afin d’avoir une place assise en dépit de nos tickets « économiques ». La chance est de notre côté et nous parvenons à récupérer deux sièges de catégorie supérieure non réservés – en tout cas, personne ne nous déloge lors du grand jeu de chaises musicales qui se met en place au moment du départ.

C’est sous un début de pluie que nous quittons les Cyclades – le ciel doit être triste de nous voir partir, c’est la seule explication rationnelle ! Depuis le pont du bateau la vue sur les îles, le ciel qui s’embrase et les traînées de pluie est magnifique. Le vent souffle durant tout le trajet, si fort qu’aller sur le pont avant est une tâche ardue. J’ai l’impression que je pourrais m’envoler… Il faut se tenir !

P2160481

P2160523

Il est minuit lorsque nous arrivons au Pirée. Pour ne pas courir nous avons réservé une chambre sur le port, nous n’irons que demain dans le centre d’Athènes. Le quartier est un peu miteux, comme tout bon quartier portuaire qui se respecte, mais le veilleur de nuit qui nous accueille à l’hôtel est absolument charmant et la chambre est correcte… en tout cas, elle a été rénovée récemment, et cela nous ira très bien pour cette nuit de transition entre les îles et Athènes !

Oui, oui, c'est rose. TRES rose.

Oui, oui, c’est rose. TRES rose.

Publicités
Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :