Trois jours à Düsseldorf (2) – Flâneries au soleil et art moderne

P2080453Incroyable mais vrai, le soleil brille toujours lorsque nous nous réveillons le dimanche matin. Il est encore tôt et la ville est nettement moins animée que la veille au soir… Seules quelques bouteilles de bière au sol attestent de la folle ambiance de la nuit précédente. Comme hier, nous remontons la Königsallee en direction de la vieille ville ; il est fort agréable de marcher le long du canal, avec ce beau temps… en revanche tous les magasins sont fermés, point de travail dominical ici ! Nous nous contentons donc de faire du lèche-vitrines –je repère notamment une boutique de parapluies absolument splendides ! – avant d’aller nous poser en terrasse au MacDo pour le petit-déj.

P2080449

Le canal au milieu de la Königsallee… sous le soleil !


P2080468

Mes beaux parapluies

Gros coup de cœur pour ces parapluies… notamment le noir so chic avec son petit noeud !

Nous partons ensuite nous balader dans le Hofgarten, le grand parc urbain de Düsseldorf. Nous le trouvons un peu décevant, pourtant nous sommes plutôt bon public en terme de parcs comme ça… Il n’y a pas vraiment de partie « sauvage », mais plutôt de grandes allées et de la pelouse toute simple, et puis surtout ce parc est divisé en plusieurs parties séparées par des routes très passantes. Ce n’est pas désagréable de s’y promener, mais il manque un peu de génie… et d’un brin de folie !

Hofgarten

Hofgarten

P2080499

Un grand pont nous emmène de l’autre côté du Rhin. Cette rive est très résidentielle, il y a de belles maisons anciennes, des gens qui se baladent, qui font leur jogging… et un immense espace vert idéal pour faire du cerf-volant. Nous longeons ainsi le Rhin, en profitant de la jolie vue sur la tour panoramique ainsi que sur la vieille ville.

P2080532

P2080518

P2080520

P2080528

P2080539

Vieille ville – à l’extrême-gauche, le « clocher penché » (oui, oui, c’est léger…)

Vieille ville – à l’extrême-gauche, le « clocher penché » (oui, oui, c’est léger…)

Après cette belle balade, direction le musée d’art moderne. Il est divisé en deux, le K20 et le K21, chaque bâtiment étant situé à un bout de la ville. Pas si simple que ça de comprendre la différence entre les deux, on va essayer de résumer… ! Pour faire simple, le K20 présente les œuvres du début du XXè siècle, alors que le K21 présente celles de la fin du XXè siècle et du début du XXIè siècle. Le K20 est censé présenter plus de tableaux, et le K21 plus de sculptures. Oui, mais… en ce moment l’expo temporaire du K20 présente des sculptures qui vont aller ensuite dans la collection permanente du K21, alors que le K21 présente une expo photo. Bref, tout ça est bien complexe, et on ne sait pas trop quoi choisir entre les deux… Benoît penche pour le K21, moi pour le K20, et on finit du coup par se prendre… un billet combiné. Ne dit-on pas que dans la vie il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions ?

Le K21

Le K21

Nous commençons par le K21, ou plus exactement par… la cafétéria du K21. Nous nous installons dans le jardin, face au musée. Le cadre est assez fancy, les plats sont bons et bien présentés quoique pas hyper copieux – en tout cas mon gaspacho ! Je commence à devenir sérieusement fan des cafétérias de musées… Cela a longtemps représenté le summum du chic pour moi 😉

P2080569

Nous attaquons ensuite la visite, qui nous enchante. Le musée est très lumineux, pas trop dense et construit sous forme de nombreuses salles présentant chacune une œuvre différente. A l’entrée de chaque salle de petites cartes sont à notre disposition pour expliquer l’œuvre. Il y a effectivement beaucoup de sculptures et d’œuvres dans l’espace, toutes très différentes les unes des autres. Cela nous plaît beaucoup.

Le hall d'entrée du K21

Le hall d’entrée du K21

P2080602

Cerise sur le gâteau, nos tickets combinés nous permettent de prendre la navette entre le K21 et le K20… sous forme d’un taxi Mercedes, qui nous transporte en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire à l’autre bout de la ville. Le chauffeur s’excuse 3 fois de ne pas pourvoir nous déposer pile devant l’entrée du K20 mais… c’est la gay pride, et un défilé bloque la dernière rue. Pas grave, nous devrions nous en sortir pour les 20 mètres restants !

L’exposition temporaire du K20 est dans la même veine que ce que nous avons vu au K21, globalement un peu moins bien peut-être – ou alors c’est que nous commençons à fatiguer ? Quant à la collection permanente, elle s’avère effectivement quasiment 100% picturale, avec beaucoup de chefs d’œuvre ! Il y a des Picasso, des Klee, quelques Kandinsky… et puis une salle originale, dans une quasi-obscurité, où l’on a le droit de toucher les œuvres.

P2080640

P2080647

Nous sortons du musée ravis de notre double visite, mais un peu KO quand même ! La ville s’est animée durant notre visite et dans les rues du centre-ville le festival de jazz bat son plein. Il y a beaucoup de monde qui se balade, qui grignote un morceau… Nous nous posons au bord du Rhin avec des gaufres toutes chaudes mais pleines de zeste.

P2080727

Autre symbole de Düsseldorf, le smiley qui reprend le Umlaut et le D de Düsseldorf, ça c’est bien trouvé !

Autre symbole de Düsseldorf, le smiley qui reprend le Umlaut et le D de Düsseldorf, ça c’est bien trouvé !

A 21H nous nous positionnons sous le carillon dit du tailleur Wibbel. Ce tailleur, personnage de théâtre, est connu comme le symbole de la « ruse rhénane ». L’histoire raconte que ivre, ledit tailleur Wibbel s’était querellé avec un officier de Napoléon et fut condamné à l’incarcération. Sa femme lui substitua un de leurs employés … qui mourut dès son arrivée en prison. Pour pouvoir réapparaître sans risque, il s’inventa ensuite un frère jumeau qui se chargea du travail – et de l’épouse – abandonné(s) par le frère défunt. Quand les troupes françaises furent parties, le tailleur raconta l’histoire et fut acclamé pour son ingéniosité. Bref, ce tailleur a maintenant une petite statue à son effigie, censée porter bonheur à qui le touche, et puis à certaines heures un mannequin le représentant sort du carillon, avec un petit concert.

La statue du tailleur Wibbel

La statue du tailleur Wibbel…

P2080745

… et l’horloge !

Petit détail amusant, quelques mètres plus loin dans la rue se trouve une plaque représentant un homme en train de faire ses besoins sous forme de pièces d’or, avec l’inscription suivante : « Ce conte ne fut jamais vrai, la vie l’apprend : sois malin, épargne! »

P2080746

Pour le dîner c’est (encore) saucisses pour Benoît, et frites pour moi dans une « baraque à frites » un peu améliorée. Le fait qu’il n’y ait pas de supermarché ouvert commence à nous peser… nous en sommes réduits à acheter des « Garden salad » au MacDo pour manger un peu de verdure ! Il y a encore pas mal de concerts ce soir et nous nous joignons à la foule qui écoute un groupe dans une petite rue près du Rhin. Comme toujours la bière coule à flots… On n’a même pas besoin de commander, des serveurs passent en permanence entre les gens avec des plateaux chargés de bière, et encaissent illico la somme correspondante. C’est là que nous finissons la soirée, vive le festival de jazz ! Comme hier l’ambiance est bonne, et nous en profitons bien. Dire qu’à la base on pensait que ce serait la – sage – nuit des musées ce week-end… !

Le baraque à frites !

La baraque à frites !

Le groupe était sous la lumière :-D On vous rassure, on a réussi à se rapprocher après ;-)

Le groupe était sous la lumière 😀 On vous rassure, on a réussi à se rapprocher après 😉

P2080752

Plateaux de verres… vides !

Rencontrer une dizaine de Oui-Oui à Düsseldorf : done !

Rencontrer une dizaine de Oui-Oui à Düsseldorf : done !

Publicités

Une réflexion sur “Trois jours à Düsseldorf (2) – Flâneries au soleil et art moderne

  1. Véro dit :

    J’aime bien le petit 😀 de Düsseldorf et aussi la tribu de oui-oui dans la rue, ils sont très mignons ! Qand au monsieur qui extrait des pièces d’or de son popotin, sa tête me rappelle un peu celle de Bacchus, dieu du vin et de la prospérité, à l’entrée de la Casa de la Moneda à Potosi !
    @+
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :