Porto, J2 : Le jour où nous avons marché, marché, marché… après les Machu Picchu Warriors, voici les Porto Warriors !

P2060525Une bonne nuit de sommeil plus tard, nous voilà frais et dispos pour attaquer une nouvelle journée de visite… et ça tombe bien, car aujourd’hui nous avons prévu de faire un grand tour jusqu’à l’océan, en passant par divers points d’intérêts repérés sur la carte.

Pour ce faire nous pensions louer des vélos, mais lorsque nous arrivons devant la boutique nous découvrons qu’elle est fermée. Le plan B, qui était le bus touristique, tombe également à l’eau car le circuit ne se fait pas dans un sens pratique pour nous. Qu’à cela ne tienne, nous partirons donc à pied ! Nous avons triomphé du Machu Picchu, ce n’est quand même pas Porto qui va nous faire peur…

Nous longeons le Douro sur quelques kilomètres, admirant ce beau fleuve qui sépare Porto de Vila Nova de Gaia, la ville d’en face.  La promenade le long du fleuve est bien aménagée, avec de la verdure et les habitants de Porto en profitent en ce dimanche ensoleillé : pêcheurs, promeneurs et joggeurs s’en donnent à cœur joie !

Les dinosaures envahissent la ville...!

Les dinosaures envahissent la ville…!

Pont d'Arrabida

Pont d’Arrabida

Passage sous le pont

Passage sous le pont

Bateaux de pêche à l’approche de l’océan

Bateaux de pêche à l’approche de l’océan

Nous bifurquons ensuite en direction de notre étape matinale, la fondation Serralves. Il s’agit d’un grand musée d’art contemporain abritant des expositions temporaires, à deux pas du lycée français, L’accès au musée et au jardin est gratuit le dimanche de 10H à 13H.

Bibliothèque du musée

Bibliothèque du musée

Trois expositions sont visibles actuellement, de qualité variable selon nous. Nous apprécions beaucoup la partie présentant le travail d’Alberto Carneiro sous forme de sculptures végétales, ainsi que toute la section « art contemporain ». En revanche, le travail de Jorge Martins sous forme de dessins en noir et blanc nous plaît nettement moins. Mon coup de cœur personnel reste tout de même un genre d’estrade, réalisée par Ana Maria Tavares, sur laquelle on peut monter et écouter une bande son évoquant l’agitation d’une rue dans un ailleurs inconnu ! La sensation en haut de cette estrade, face à un grand miroir, est assez indescriptible… On se sent dans la foule, et pourtant seul au monde.

Art contemporain

Art contemporain

P2060641

Où est Benoît ?

Où est Benoît ?

P2060661

P2060756

Nous terminons la visite du musée par la gift shop où ils vendent des choses très astucieuses, comme cette nappe de pique-nique façon chemise, qui peut se boutonner au pied d’un arbre. Nous découvrons également, non sans une pointe de regret, le super buffet au dernier étage du musée… dommage que l’on ait prévu des sandwichs 😉

Nous déjeunons dans les jardins du musée, qui sont très agréables. Ils présentent là encore diverses œuvres en plein air, d’intérêt variable. Nous flânons au hasard des allées, sentant une fleur par ici, écoutant un oiseau par là, profitant du soleil sur les bancs… Nous nous sentons en vacances ! Nous nous posons ensuite un instant à la cafétéria des musées, où les prix des boissons défient l’imagination des parisiens que nous sommes : 0,85 euros le café, 1,30 euros le chocolat chaud 🙂 Autant vous dire qu’on n’hésite pas…

P2060676

P2060677

P2060686

P2060706

P2060711

P2060713

Nous reprenons ensuite notre balade jusqu’au Parque da Cidade, le Central Park local. Cet immense espace vert avec prairies et lacs occupe plusieurs hectares et constitue l’un des poumons de Porto. L’ambiance est sympan avec toutes les familles et les groupes d’amis venus profiter du soleil. Nous nous installons face à l’un des lacs pour déguster une petite glace…

Parque da Cidade

Parque da Cidade

De l’autre côté du parc se trouve l’océan, que nous découvrons avec bonheur. Toute une promenade est aménagée en front de mer, avec chemins de planches et petits cafés les pieds dans l’eau (ou presque !) La côte est plus ou moins découpée, parfois l’océan est bordé de rochers, parfois de plages de sable fin. Là encore c’est plus qu’agréable… par contre l’eau est froide, je me trempe les pieds mais ne vais guère plus loin !

Un rond-point étonnant

Un rond-point étonnant

Petit fort

Petit fort

P2060789

P2060798

P2060821

P2060834

Nous marchons ainsi jusqu’au moment où le Douro rejoint l’océan – la boucle est bouclée ! Nous sommes littéralement KO, mais heureusement Benoît veille… Il a repéré qu’un petit tramway touristique pouvait nous ramener tout droit dans le centre en s’épargnant les 4kms de longeage de Douro. J’adhère à 200 % ! Le tramway semble sorti du siècle dernier avec ses aiguillages qui se changent à la main et ses sièges anciens.

P2060852

P2060865

De retour à l’hôtel, Benoît se dévoue pour ressortir faire les courses pour demain pendant que je bulle à la chambre. Le soir nous dînons dans une petite pizzeria toujours pleine à craquer. On comprend pourquoi lorsque l’on goûte leurs pizzas, elles sont délicieuses. Nous avions pris l’ordinateur pour avancer notre livre-photo du TDM pendant la commande, on en est à la Bolivie, et c’est l’occasion d’une conversation un peu surréaliste avec nos voisins de table, qui connaissent bien le Salar d’Uyuni… C’est toujours drôle de rencontrer d’autres voyageurs, aux quatre coins du monde.

Nous rentrons ensuite à la chambre, voilà encore une belle journée à Porto !

Publicités
Tagué , , , , , , ,

2 réflexions sur “Porto, J2 : Le jour où nous avons marché, marché, marché… après les Machu Picchu Warriors, voici les Porto Warriors !

  1. Morgane dit :

    Tu avais emmené mon écharpe 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :