De J335 à J336 : Magic Japan (4) – Découvrir le Japon avec une Japonaise, c’est le pied ! (13 et 14 octobre 2012)

Misako et moi dans le jardin botanique !

Misako et moi dans le jardin botanique !

Mes deux dernières journées à Kyoto sont marquées par la rencontre avec Misako, une Japonaise de 26 ans qui m’héberge durant deux nuits en couchsurfing. Elle parle bien anglais – ce qui est rare ici ! – et est adorable… En bonne Japonaise elle maîtrise à la perfection l’art de la conversation et est ultra-soucieuse de mon bien-être et de celui de ses hôtes en général. Elle évoque ainsi rapidement une « grosse erreur » qu’elle a faite avec ses invités précédents… J’apprends alors qu’elle a emmené lesdits invités dans un resto qu’elle ne connaissait pas, et qui s’est avéré décevant. Shocking 😉 Enfin, elle est trop chou et le contact passe super bien, voilà encore une belle rencontre… Quant à son appartement j’ai un coup de cœur, il s’agit d’un grand studio au 11è étage, avec un beau balcon dominant la ville. On voit même la Kyoto Tower au loin.

Nous passons toute la journée du samedi ensemble. C’est top de pouvoir découvrir Kyoto avec quelqu’un du coin, elle m’apprend beaucoup de choses sur la culture japonaise. Nous faisons un grand tour dans le jardin botanique – où forcément nous nous faisons photographier avec toutes les fleurs – avant d’aller déjeuner dans un restaurant de ramen, qui s’avère très bon malgré les inquiétudes de Misako. Elle voulait absolument m’emmener dans une boulangerie/resto français qui fait brunch mais c’est complet… ce qui ne me dérange pas plus que ça, je préfère profiter de mon séjour ici pour manger japonais !

C’est l’heure des ramen !!!!

Après le déjeuner, place au shopping… D’abord à La Droguerie, boutique française d’activités manuelles faisant fureur ici, puis dans plusieurs boutiques de bric-à-brac là encore 100% japonais… Petits carnets, tampons encreurs, souvenirs de Paris, bougies… C’est trop mignon ! Par contre ce n’est pas donné, et je manque m’étouffer en découvrant dans une boutique un porte-clé « Tour Eiffel » comme ceux que nous avions acheté avant le départ… Nous avions payé 1 euro les 4, là c’est 8 euros pièce 😀

Nous longeons ensuite la rivière un bon moment. C’est la sortie du week-end pour les gens du coin, et avec le beau soleil que nous avons c’est vraiment très agréable… Nous marchons ainsi jusqu’à un temple shinto que Misako voulait me montrer. Le temple est sympa, en plus elle m’explique la signification de plusieurs choses à l’intérieur, mais nous sommes surtout enthousiasmées par le marché que nous découvrons dans l’allée menant au temple… Ce n’était pas prévu, mais nous avons un véritable coup de cœur ! Il y a de tout, des stands de nourriture, de vêtements, de babioles, de savon… Beaucoup de choses ont artisanales, et directement vendues par les personnes qui les ont réalisées. Là encore beaucoup de choses évoquent Paris, c’est amusant cette fascination que la ville-lumière entraîne ici.

La rivière Kamogawa, lieu de promenade fort agréable… – http://www.japonsanssushi.com

Nous avions bien mangé à midi, mais Misako m’apprend que les femmes ont « un estomac à part pour le dessert », alors nous craquons sans hésitation pour une douceur… Que de choix, que de choix ! J’opte finalement pour du pain perdu, dessert que j’apprécie décidément de plus en plus. Le marché est en tout cas déserté des touristes, il n’y a que des Japonais ou presque… en deux bonnes heures de flânerie nous ne croisons qu’un seul autre Occidental.

Nous rentrons à pied jusqu’à l’appartement de Misako, nous sommes crevées ! On se concocte un petit dîner maison à base de spaghettis et de légumes à l’aigre-douce, ce n’est pas mal du tout même si la sauce est très chimique dans sa réalisation : Misako mélange plein de poudres toutes plus glutamatées et E-machinchosées que les autres. C’est ça aussi, le Japon ! On finit en beauté cette journée par une séance ciné sur le pc : No Country For Old Men… Pas mal, mais qui finit vraiment en queue de poisson ! Dix minutes de film en plus n’auraient pas été du luxe.

Je me demandais un peu où j’allais dormir, Misako n’ayant qu’un lit simple et pas de canapé… Mais sur un futon, bien sûr ! Elle déroule le tout en deux temps trois mouvements, et me voilà installée comme une reine. Loin du bruit de l’auberge, je dors d’une traite…

Le dimanche Misako a rendez-vous à Osaka avec des amies, du coup c’est en solo que je termine ma visite de la ville. Au programme du jour, trois « hot spots » que je n’ai pas encore eu le temps de découvrir… Le pavillon d’argent, le chemin de la philosophie et le temple aux mille Bouddhas. Tout un programme !

Je commence donc par le Ginkaku-ji ou pavillon d’argent.Voilà encore un magnifique jardin japonais où se perdre entre mousses, bonsais et petits plans d’eau. Là encore j’ai une belle vue sur la ville… J’aime !

Vue sur le pavillon d’argent et Kyoto dans le lointain – http://3semainesaujapon.over-blog.com

Je redescends dans le centre-ville en passant par « le chemin de la philosophie», un petit chemin bien agréable qui longe un cours d’eau. La balade est plantée de cerisiers qui doivent être bien jolis au printemps…Tout du long il y a de petits restos et des boutiques croquignolettes, c’est mignon comme tout. Je passe en chemin devant un temple présentant la particularité d’abriter une statue de Bouddha qui tourne la tête, mais pour raisons budgétaires je m’abstiens encore… 5 euros, ça fait cher pour voir une statue déjà vue en photo. Je fais ensuite un bref tour au Musée d’art moderne, pas extra.

Le chemin de la philosophie – http://www.insecula.com

Dernière étape du jour, le temple aux mille Bouddhas… Le temple n’est pas extraordinaire vu de l’extérieur, mais une fois à l’intérieur, waouh… Le temple est en fait une immense et unique pièce, tout en longueur, abritant mille statues en bronze représentant le Bouddha, toutes alignées en rang d’oignon. C’est impressionnant !

Les 1000 Bouddhas – http://fio-a-matsue.over-blog.com

Je suis complètement KO aujourd’hui, je suis en train de céder au virus qui circulait dans l’hôtel où j’ai passé les six premières nuits… Cela associé au « choc thermique » japonais (j’ai perdu 20°C entre ici et HK), fait donc que je commence à tousser, et surtout je suis épuisée. Je fais un dernier crochet par le quartier touristique de Gion, où je visite un temple illuminé dans la nuit, avant de rentrer tout doux chez Misako… définitivement conquise par Kyoto.

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

2 réflexions sur “De J335 à J336 : Magic Japan (4) – Découvrir le Japon avec une Japonaise, c’est le pied ! (13 et 14 octobre 2012)

  1. Boinon,Philippe,BUSSIGNY,GLOBE IS/IT Services dit :

    Tout arrive ! Bisous. J’espère que la reprise s’est bien passée !

    Philippe. I [Description: cid:image001.png@01CC5819.F5845960] I
    +41 79 770 99 68

  2. J’ai moins de temps… mais je terminerai ce blog !!! 😉 Gros bisous
    A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :