Magic Japan (1) – Premiers pas à Kyoto (7 et 8 octobre 2012)

Edit du 30/10/12 : J’ai malheureusement perdu beaucoup de photos du Japon suite à un accident de carte mémoire… Je suis en train d’essayer de les récupérer grâce à Benoît, mais d’ici là les articles qui vont suivre seront peu illustrés. Bonne lecture à tous 🙂

Toilettes high tech, pas de doute, je suis bien au Japon !!

Toilettes high tech avec manette proposant divers jets d’eau et musique… pas de doute, je suis bien au Japon !!

Le vol entre HK et Osaka se passe bien, malgré une petite déconvenue : l’avion n’est pas plein, pourtant nous avons interdiction de changer de place, « politique Peach » il paraît… Cela nous fait rire (un peu jaune) avec mon voisin, un Norvégien assez sympa qui commence un tour du monde. Du coup je somnole comme je peux sur mon siège, et c’est assez fatiguée que j’arrive à Osaka.

Afin de limiter mes dépenses pour cet extra de dernière minute qu’est le Japon, j’ai décidé de limiter mes déplacements au sein du pays. Au programme donc de ces 10 jours, la visite de la région du Kansai avec Osaka, Kyoto, Kobé… Tokyo, ce sera pour une autre fois.

Aussitôt arrivée à l’aéroport je prends le bus pour Kyoto, ma première destination. Je peux déjà admirer l’efficacité à la japonaise : gentil employé pour m’aider à acheter mon billet de bus à la machine, file d’attente pour monter dans le bus, reçu bagage pour ma valise qui est en soute, mise du contact à 6H19, démarrage du bus à 6H20 tapantes. Impressionnant !

Je passe le début du trajet le nez collé à la vitre… J’ai du mal à réaliser que je suis au Japon ! Je suis ravie, et j’admire les paysages que nous traversons, entre eau et montagnes, alors que le soleil monte lentement dans le ciel. Jolie entrée en matière pour mon séjour au pays… du soleil levant !

Premier lever de soleil japonais

Une fois au terminal des bus de Kyoto je galère un peu pour trouver mon chemin jusqu’à l’auberge de jeunesse que j’ai réservée… C’est ça de voyager sans guide papier, sans carte et sans Smartphone ^^ Enfin, je me débrouille quand même, je récupère une carte à l’office du tourisme de la gare centrale et je prends le métro jusqu’au château de Nijo, près duquel se trouve mon auberge. Lorsque j’arrive à 8H tout le monde dort, alors je pose vite fait mes sacs, je checke mes mails et je file me balader à pied du côté du parc national. Il fait nettement plus frais ici qu’à HK, environ 15°C de moins… bonjour le choc thermique !

Arbre à grenades

Dans les allées du parc national

Plus ça va et plus je me sens épuisée, du coup je finis par m’allonger sur un banc en mode SDF. Deux trois bancs plus loin il y a un papy qui fait une sieste lui aussi, ça me rassure un peu ! Je m’endors en deux secondes, et je me réveille une bonne heure plus tard, un peu plus en forme. Je file déjeuner dans un MacDo repéré un peu avant, et je fais un peu de blog. De retour dans le parc je visite le pavillon d’entrée –qui regroupe un petit musée – avant de flâner au gré des allées jusqu’au Palais Impérial.

Portail d’entrée du pavillon

Je redescends ensuite tout doux à pied vers la gare, en traversant les quartiers traditionnels de la ville. Il est interdit d’y bâtir de grands immeubles, aussi les petites maisons japonaises traditionnelles sont elles toujours bien présentes, parfois converties en boutiques. Devant une boulangerie « française » – en tout cas se targuant de l’être – je fais la connaissance de Jonathan, un Français en vacances ici. Entre déracinés nous partageons une bonne baguette, avant de continuer la balade tous les deux !

Nous traversons de belles galeries couvertes, flânons dans un ou deux petits temples découverts en chemin… Kyoto est une ville étendue et les distances sont longues ; la nuit tombe lorsque nous arrivons à la gare, en face de laquelle se trouve la Kyoto Tower, grande tour panoramique. Nous montons sur le toit de la gare, au 11è étage, qui nous offre une jolie vue sur la ville, et puis nous nous posons un peu au Starbucks. Jonathan m’offre mon chocolat chaud… « sponsor de TDM », me dit-il 😀 J’en profite pour potasser un peu son guide papier…

Je commence à fatiguer sérieusement et après quelques courses au supermarché – hors de prix ! 15 euros le melon, 1 euro la pomme… – je me rentre vers l’hôtel, toujours à pied. A l’hôtel c’est la java car lundi est férié, je patiente un peu mais à minuit et demi je vais voir le gérant pour râler… Il se fait appeler « Mister Serviette » car il a toujours une serviette nouée sur la tête, et contre toute attente il parvient à bien calmer les gens. Je dors d’une traite jusqu’à 5 heures, heure à laquelle je râle sur une fille qui raconte sa vie devant ma porte –ah, la vie en communauté ! – et je me rendors de nouveau.

Je me réveille fraîche et dispose vers 8H le lundi matin, cela fait du bien de dormir ! Ma destination du jour est le Fushimi Inari Shrine, un grand temple shinto situé à une quinzaine de minutes en train du centre de Kyoto. Il est célèbre pour ses milliers d’arches rouges plantées dans la forêt, et pour ses nombreuses statues de renards.

Une fois sur place c’est le coup de cœur, je suis sous le charme de cette ambiance particulière. Les arches rouges dessinent des chemins dans la forêt, outre le sanctuaire principal il y a des dizaines de sanctuaires plus petits, dispersés dans la montagne et souvent associés à des cimetières. Le début de la balade est très fréquenté, puis cela devient de plus en plus calme au fur et à mesure que je m’enfonce dans la montagne. Je fais un grand tour dans le secteur, je ne me lasse pas de cette atmosphère si particulière… Welcome to Japan !

De retour à Kyoto je fais un tour dans le shopping center de la gare et je me pose un peu pour faire du blog. Je retrouve ensuite Jonathan et nous allons dîner dans un resto 100% japonais où je me régale de très bonnes ramen, ces nouilles japonaises servies dans une soupe, avec des beignets de crevette.

L’hôtel est quasiment désert lorsque je rentre, tous les fêtards sont partis et nous ne sommes plus que deux dans le dortoir pour 5 : une fille du staff très sympa et moi. Je crois bien d’ailleurs que je suis la seule cliente pour une dizaine de membres du staff… Ceux-ci sont logés et nourris (mais pas payés) en échange de leur travail ici, ce qui explique leur nombre important !

Publicités
Tagué , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :