De J264 à J266 : Trois jours de trek dans la région de Sapa, à la rencontre des minorités ethniques – partie 2 (du 3 au 5 août 2012)

 

Le lendemain, c’est parti pour le trek à proprement parler ! Enfin, si l’on peut dire… Nous nous sentons toujours un peu imposteurs à parler de « trek » pour ce genre de balade, où au final on ne marche pas tant que ça !

Avant le départ Aurélie va faire un saut au marché ethnique, qui bat effectivement son plein aujourd’hui. L’ambiance est bonne, mais il n’y a pas tant de minorités ethniques que ça au final, surtout des Hmongs noirs, et la plupart vendent les mêmes articles d’artisanat. C’est un peu dommage…

Une non-Hmong noire, mais je ne sais pas quelle ethnie c’est !

Nous quittons Sapa vers 9H et attaquons la balade, d’abord sur la route puis rapidement sur de petits chemins entre les rizières. Objectif du trek sur le papier : aller à la rencontre des minorités ethniques qui peuplent cette partie nord du Vietnam. Il y a 24 groupes ethniques au total dans la région, chacun ayant gardé ses coutumes, costumes et traditions. Fait notable, s’il y a pu y avoir des conflits d’intérêt entre ethnies, il n’y a jamais eu de guerre avec des pertes humaines, aussi loin que l’on remonte. On verra ce que cela donne en pratique, nous avons l’impression qu’il y a surtout beaucoup de Hmongs noirs du côté de Sapa.

Les paysages sont les mêmes que ceux d’hier : montagnes nimbées de brume et rizières verdoyantes, mais cette fois nous ne nous contentons pas de les regarder de loin, nous sommes en plein dedans !

Nous traversons plusieurs villages, où nous assistons à quelques scènes de la vie quotidienne, entre deux tentatives pour nous vendre quelque chose. Je sympathise avec l’une des guides, elle m’offre un cœur en fougères super mignon… avant de tenter de me vendre sa marchandise. Ce côté ultra-touristique sera le point noir de notre séjour à Sapa, que ce soit par l’insistance des marchandes ou par le nombre de touristes. Par moments on se sent un peu sur l’autoroute des vacances, avec les groupes qui se suivent à la queue leu-leu, et les marchandes qui viennent grossir un peu plus  le flux de marcheurs à chaque village !

 

A la queue leu-leu…

Le buffalo albinos

 

La pause déjeuner joue les rallonges entre le repas et les sollicitations commerciales, et nous ne sommes pas fâchés de reprendre la route jusqu’à la maison où nous passerons la nuit. Enfin, reprendre la route est un bien grand mot puisque nous arrivons à destination à… 14H, oui, oui. L’après-midi va être longue…

Femme Dao

Fabrication d’encens

La mascotte du village !

Cette fois nous dormons chez l’habitant, et c’est nettement plus rustique qu’hier. Nous partageons un grand dortoir avec une quinzaine de personnes. Nos matelas sont confortables et surmontés d’une moustiquaire, ça devrait le faire !

Notre dortoir

Le village où nous passons la nuit s’appelle Ta Van et est situé à côté d’une rivière. Il est habité par l’ethnie des Dzay. Nous faisons le tour du village, lézardons un peu au soleil… et comme il est à peine 15H après tout ça, nous attaquons Une Education. On poursuivra la séance de ciné plus tard dans le dortoir avec Philadelphia, ce trek à Sapa aura été cinématographique ! Nous sommes bien contents d’avoir emmené le PC… A la base c’était pour ne pas le laisser à l’hôtel, mais au final on s’en sera bien servi. Entre deux films nous retrouvons le groupe pour le goûter (french fries !) puis le dîner, mais l’ambiance n’est pas au top et on s’éclipse lorsqu’ils attaquent la troisième tournée d’alcool de riz.

Méthode traditionnelle de cuisson des frites !

Le lendemain le décollage est de nouveau longuet, c’est terrible l’inertie de groupe combinée aux treks trop faciles…  Nous finissons par partir après un bon petit-déj à base de crêpes, ça faisait longtemps. Rizières et bambous géants nous entourent, les paysages ici valent vraiment le détour. Nous nous arrêtons en chemin au bord d’une cascade, ça fait du bien de se rafraîchir…

Les bambous géants

Toi tu n’aurais pas le droit de jouer avec ça en France…

Nous marchons jusqu’à l’heure du déjeuner, où un minibus vient nous chercher pour nous ramener à Sapa. Aurélie en profite pour aller faire un tour du côté du lac de Sapa ; certains hôtels ont l’air bien sympathique !

 

Nous dînons tôt à l’hôtel avant de reprendre le minibus en direction de la gare. Il nous reste plus de trois heures à tuer avant le départ de notre train, et nous nous installons dans un café avec du wifi près de la gare.

Lao Cai by night, ça fait rêver !

Pour le retour nous sommes en « couchettes molles » (soft sleepers). Le matelas est vaguement plus confortable qu’en hard sleeper, mais surtout nous ne sommes que 4 au lieu de 6 dans le compartiment… Compartiment que nous partageons avec un couple d’Anglais de notre trek, avec lesquels nous n’avions vraiment pas accroché. Too bad ! On poursuit notre séance cinéma avec Goodbye Lenin, décidément un bon film.

Notre compartiment

Malgré le côté ultra-touristique de ces 3 jours nous avons été contents d’aller à Sapa, qui est une région absolument magnifique. Les formules 3nuits/2jours ou 4nuits/3jours proposées depuis Hanoi permettent d’en avoir un premier aperçu, mais lorsque l’on a plus de temps il peut être sympa d’y aller par soi-même en ayant plus de temps sur place.

Publicités
Tagué , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :