J236 : Journée émotion aux Killing Fields

Le vendredi ça nous fait tout bizarre de marcher dans les rues de Phnom Penh juste tous les deux… On s’était bien habitués à avoir de la compagnie, d’autant plus que Philippe et Jacqueline nous avaient accueillis à notre arrivée ici.

Nous consacrons une bonne partie de la journée à la visite de Cheoung Ek, l’un des nombreux killing fields du Cambodge. C’est là qu’étaient tués, après avoir été torturés plusieurs mois dans les nombreuses prisons, les opposants au régime Khmer Rouge (en tout cas ceux considérés comme tels…). C’est un terrible témoignage de l’atroce dictature qu’a connue le pays entre 1975 et 1979, sous Pol Pot, et qui a conduit au génocide de près du quart de la population cambodgienne. L’un des critères pour repérer les intellectuels (ceux à exterminer, donc) était ainsi le port de lunettes, y compris chez les enfants… No comment.

Cheoung Ek est donc un immense charnier perdu au milieu de la campagne entourant Phnom Penh. Sous le soleil et les chants d’oiseaux nous découvrons avec émotion les fosses communes où plus de 20 000 personnes ont été jetées.  Tous les corps n’ont pas été exhumés, et des ossements et des lambeaux de vêtements parsèment le chemin sur lequel nous marchons, remontés là au fur et à mesure par la force de l’érosion et des mouvements du terrain. L’atmosphère est au recueillement…

L’herbe a repoussé dans les fosses communes, mais les trous sont toujours visibles

Lambeaux de vêtements qui remontent du sol

L’arbre sur lequel étaient tués les jeunes enfants, maintenant décoré de petits bracelets

Le mémorial en forme de stûpa ; à l’intérieur se trouvent les ossements des victimes exhumées

Après cette visite éprouvante nous filons déjeuner chez Master Suki Soup, notre petit restaurant de soupes découvert la veille.

Il y a des autels partout ici, même dans les restaurants !

Nous nous posons ensuite un peu à l’hôtel, avant de ressortir nous balader sur les quais. Les quais du Tonlé Sap sont très agréables, très animés le soir et tout illuminés. Moi qui rêvais d’un mille-feuilles depuis plusieurs semaines je suis ravie d’en trouver au Blue Pumpkin. Ils sont aussi bons qu’en France, et je me régale. Nous découvrons également un grand marché nocturne où nous faisons un tour. Entre les stands de vêtements et de nourriture (pas très appétissants) il y a une grande estrade avec un genre de concours de chant, c’est assez marrant à voir.

Triple miam !

Le marché…

… où tout le monde mange par terre devant les stands de nourriture

Nous terminons notre balade par l’ancien quartier colonial, où nous admirons de belles bâtisses comme la poste centrale ou des ministères, où les inscriptions sont d’ailleurs parfois encore en français.

La poste

L’ancien hôtel dans lequel Malraux avait été emprisonné après avoir volé des statues à Angkor

Nous marchons ainsi jusqu’au Raffles Hotel, où après avoir failli nous faire croquer par des chiens de garde n’appréciant pas notre passage devant la grille du ministère tout proche nous décidons de rentrer en tuk tuk !

Publicités
Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :