De J225 à J227 : 36 heures à Bangkok… et une rencontre inattendue ! (du 25 au 27 juin 2012)

Arrivée en Thaïlande

Nos deux vols se passent bien et nous arrivons vers 18 heures à Bangkok. Cela nous fait bizarre, c’est une page de notre voyage qui se tourne… L’Asie du sud-est est quelque part le « début de la fin » de notre voyage, et nous ne pensions pas y arriver si vite ! Le temps file, file, file… Une part de nous – plus ou moins importante en fonction de qui on parle 😉 – sera contente de rentrer à Paris, surtout pour retrouver nos proches… mais une autre part de nous est nettement moins enthousiaste à cette perspective et à ses corollaires : thèse, job, mémoire, formations diverses, grisaille hivernale et seulement 5 semaines de vacances. Arf ! Enfin, on le savait déjà en partant, hein…

Notre arrivée sur le sol thaïlandais commence par une bonne surprise : nous n’avons pas besoin de visa ! Yeepaa ! Les ressortissants français ont en effet droit à des visas touristiques gratuits de 30 jours. Nous prenons le train express de l’aéroport au centre-ville, où nous rencontrons Niels, un Hollandais avec qui nous partageons un taxi pour nous rendre dans le « quartier des routards », où se trouvent de nombreux hôtels pas chers. Il est déjà venu ici à de nombreuses reprises, et nous donne pas mal de tuyaux sur les endroits où dormir, les taxis… Sympa !

Nous comparons et négocions plusieurs chambres avant de trouver notre bonheur : une chambre double avec ventilateur et salle de bains partagée, au calme, pour 250 bath la nuit (environ 6,5 euros). Nous nous installons rapidement et ressortons à la découverte de notre nouveau quartier… et d’un endroit où dîner. Le quartier nous plaît immédiatement avec son animation, ses marchands de fruits et de nouilles, ses salons de massage… Bangkok, nous voilà ! Bien sûr c’est très occidentalisé du fait de ces nombreux hôtels pour voyageurs à petit budget, mais il semble y avoir toutes les commodités nécessaires aux voyageurs que nous sommes, et nous sentons que nous allons apprécier notre petite escale ici.

Benoît a envie d’un MacDo ce soir ; Aurélie s’arrête en chemin pour grignoter un épi de maïs (on ne se refait pas !). Nous continuons notre balade, lorsque Benoît s’arrête soudain fixement devant la terrasse d’un bar. Qui a-t-il vu, un collègue, une connaissance … ? Non, mieux que ça : Yohan, son ami d’école lui aussi en « voyage longue durée », que nous étions allés voir plusieurs fois en Irlande avant de le recroiser en Nouvelle-Zélande cette année. C’est incroyable ! Nous tombons dans les bras les uns des autres, on n’en revient pas. Yohan était parti pour la Thaïlande directement après la Nouvelle-Zélande, en mars, et nous ne pensions pas le recroiser de sitôt. Oui, mais… il a eu un tel coup de cœur pour la Thaïlande qu’il y est finalement resté 3 mois, ne ressortant du pays que pour faire refaire son visa, tous les mois.

Nous prenons un verre ensemble ; Yohan nous présente Aijaz, un Pakistanais très sympa avec lequel il voyage depuis près de 15 jours. Nous avons tous les quatre 36 heures à Bangkok avant nos divers avions et bus, nous allons les passer ensemble !

Ronald nous salue !

Mardi nous retrouvons donc Yohan et Aijaz après une grasse mat’ bien méritée. Nous déjeunons ensemble dans un petit resto qu’ils connaissent : nouilles sautées aux légumes, ananas, tout est très bon et très frais. On sent que la nourriture thaï va rapidement faire notre conquête…

Lunch time

Mango sticky rice : du riz gluant sucré avec de la mangue fraîche et du lait de coco, un régal !

L’après-midi Yohan et Aijaz ont des choses à organiser en vue de leur départ le lendemain. Benoît se pose à l’hôtel, et Aurélie part se balader dans le quartier que nous n’avons finalement que très peu vu la veille. Les rues grouillent de vie et d’animation, et il est agréable de pouvoir en profiter en toute tranquillité. Les divers marchands et commerçants attendent en effet que l’on aille vers eux sans tenter de nous vendre à tout prix leurs produits. Quant aux chauffeurs de taxi et tuk tuk, un « non merci» poli suffit à les décourager. C’est bien agréable…

Marchande de fruits frais

La « rue des drapeaux » 😉

« Superman dort, la Superpolice jamais ». Ça c’est du slogan !

Il y a plusieurs gros monastères dans le secteur, en particulier le Wat Bowonniwetwiharn Ratchaworawiharn (répétez si vous l’osez !), qu’Aurélie visite rapidement avant qu’une pluie diluvienne ne commence à tomber. Ici aussi c’est la mousson ! Heureusement cela ne dure pas.

Aurélie termine cette après-midi de balade par un petit tour le long de la rivière. On peut y faire des tours en bateau et/ou prendre les ferries locaux pour se rendre d’un point à un autre. Ce sera pour la prochaine fois !

Qui veut jouer aux chaises musicales ?

Le long de la rivière

En rentrant vers l’hôtel Aurélie tombe sur Yohan et Aijaz, qui ont attaqué la bière en terrasse. Elle se joint à eux une petite heure, puis nous filons dîner tous les quatre. Ce soir nous testons un petit stand de nourriture dans la rue, où ils font des genres d’omelettes sur des plaques de fonte. C’est délicieux mais cela ne nous cale pas vraiment, et un peu plus loin nous nous reprenons des nouilles, du maïs et une saucisse sous les yeux effarés de Yohan 😀

Nous terminons la soirée en terrasse entre bières et cocktails de fruits frais avec une mention spéciale pour le délicieux ananas-gingembre, à tomber. En rentrant à l’hôtel les garçons aident un chauffeur de tuk-tuk à redémarrer sa machine, du coup il nous autorise à prendre quelques photos.

Tuk tuk !!

Après cette excellente soirée nos chemins se séparent de nouveau. Yohan part 15 jours en Birmanie, Aijaz prend le bus pour le Cambodge où nous le recroiserons peut-être, puisque c’est également notre prochaine destination. En tout cas c’était hyper sympa de se voir comme ça en Thaïlande, à l’improviste !

Mercredi matin nous rangeons nos affaires avant d’aller déjeuner tôt. Nous prenons ensuite un taxi puis le train pour l’aéroport, où nous attend notre vol pour Phnom Penh, au Cambodge. Nous y retrouverons les parents de Benoît. Nous sommes pile poil dans les poids autorisés pour les bagages, il va être temps de se décharger un peu 😉

Publicités
Tagué , , ,

Une réflexion sur “De J225 à J227 : 36 heures à Bangkok… et une rencontre inattendue ! (du 25 au 27 juin 2012)

  1. […] qui est également invité au mariage. Après nos virées irlandaises, notre rencontre en NZ puis à Bangkok, nous voyageons décidément souvent ensemble, et c’est cool ! Nous filons tous les trois en […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :