De J85 à J86 : D’Osorno à Bariloche (6 et 7 février 2012)

EDIT DU 22/02 : Moins de photos dans les articles prochains du fait de notre mauvaise connexion internet, mais on continue à tenir le rythme ! 😉

Une journée qui commence bien… C’est l’un des meilleurs petit déj depuis notre départ !

Le lundi commence par un petit-déjeuner de rois préparé par la propriétaire de l’hôtel, c’est super. Clafoutis aux abricots, pain et confitures maison, thé, café, muesli au yaourt et aux fruits frais… Voilà une journée qui commence bien !Nous prenons ensuite le bus pour Osorno. Nous voulons ce matin prendre un bus direction Bariloche, en Argentine, puis prendre un bus de nuit ce soir de Bariloche à Puerto Madryn (péninsule Valdès). Là où le bât blesse, c’est que nous n’avons aucun billet. Nous avons essayé de les acheter hier à Frutillar, mais c’était complet depuis cette ville… L’employé nous a alors conseillé d’aller à Osorno, où il y a beaucoup plus de bus pour Bariloche.

A Osorno nous parvenons finalement à acheter l’une des 4 dernières places pour le dernier bus du jour direction Bariloche, à 16H30. C’était ric-rac ! On arrivera trop tard pour partir tout de suite à Puerto Madryn mais ce n’est pas grave, on s’arrêtera juste à Bariloche à l’aller et pas au retour comme on pensait. Par contre l’imprimante tombe en panne pile quand c’est notre tour, et nous n’avons donc que le billet d’Aurélie… L’employée nous dit qu’on pourra récupérer l’autre ce soir. On insiste pour qu’elle nous donne un reçu… et on prévoit d’arriver en avance le soir !

Nous laissons donc nos bagages à la consigne, et partons visiter Osorno. Première impression, on a vraiment bien fait de pousser jusqu’à Valdivia la semaine dernière, car Osorno ce n’est pas extra ! Il n’y a pas grand-chose à voir. On finit par se poser sur la place principale pour pique-niquer, puis on va voir la cathédrale. Elle est très moderne et nous plaît bien, avec sa lumière naturelle et ses beaux volumes. Nous tombons ensuite par hasard sur un petit musée allemand gratuit, qui fait aussi expo de peintures contemporaines, et nous y restons un peu. Nous faisons ensuite nos courses pour notre dîner dans le bus.

La cathédrale d’Osorno

De retour au terminal des bus l’imprimante n’est toujours pas réparée, et l’employée donne à Benoît un papier censé faire office de billet. Bon, c’est marqué en énorme dessus « ne remplace pas le billet », mais sinon tout va bien 😀 Le chauffeur semble ceci dit avoir l’habitude puisqu’il nous laisse monter dans le bus sans problème. Le trajet pour Bariloche se passe ensuite sans encombre. A la frontière les douaniers sont sympas, et posent pleins de questions de français à Benoît, qui leur fait un petit cours 😀 Welcome back in Argentina !

Par contre à Bariloche le terminal de bus est hyper excentré, et nous n’avons plus de pesos argentins… On négocie donc avec le taxi (très sympa !) pour qu’il nous arrête à une banque en chemin. Arrivés à l’hôtel ça se présente mal, ils sont complets et n’ont pas trace de notre réservation. Nous avions pourtant reçu un mail de confirmation. Cela finit par s’arranger, la gérante est sympa et efficace, et elle finit par nous trouver deux lits dans le même dortoir, c’est parfait.

Nous sommes épuisés par notre journée, on dîne au radar et on se couche sans demander notre reste.

Le lendemain nous nous levons de bonne heure (pfff ce n’est pas de tout repos, un tour du monde !!) et filons au terminal de bus pour acheter nos billets pour Puerto Madryn. On avait essayé de le faire la veille pour s’épargner un aller/retour, mais le système informatique du terminal était bloqué. Avant de partir Aurélie attrape une crêpe faite par la propriétaire de l’hôtel, mmmh, il faut qu’on s’en fasse !

Nous prenons le bus cette fois, c’est assez rapide. Nous achetons là encore parmi les dernières places pour le bus de nuit, on est contents d’être venus tôt. Nous reprenons ensuite le bus direction le Cerro Campanario, un point de vue classé parmi les 10 plus beaux du monde par le National Geographic. Il y a un télésiège mais on préfère monter à pied. Cela se fait bien, et en moins d’une demi-heure nous sommes au sommet… c’est vrai que la vue est magnifique ! Lacs, montagnes, forêts… Le tout sous un grand soleil, qui dit mieux ? On prolonge le plaisir en allant boire un thé/manger une tarte dans le café panoramique. On ne se lasse pas de cette vue, et on y passerait bien la journée.

La vue est fantastique de là-haut !

On comprend que le National Geographic ait apprécié…

Nous finissons toutefois par redescendre et rentrons en ville… Il ne nous reste que quelques heures pour découvrir Bariloche en elle-même. C’est une station de ski réputée l’hiver (en juillet-août, donc), et là c’est vrai que ça fait très « petite ville de montagne l’été » ! Beaucoup de maisons sont en bois, et la ville est posée en bord de lac, c’est très sympa.

Apéro de framboises

Nous achetons des quiches et du flan à emporter dans une boulangerie/resto bien tentante, et filons manger face au lac. Nous visitons ensuite la cathédrale… avant de repasser à la boulangerie reprendre des quiches pour ce soir dans le bus, elles étaient trop bonnes !

Le bord de lac… il y a tellement de vent qu’il y a des vagues !

Nous poursuivons notre balade jusqu’au Civic Center, une petite place proche du lac avec la mairie, le musée… Et après un dernier petit tour au bord du lac, on retourne à l’hôtel pour récupérer les bagages, et on file prendre notre bus. Le trajet se passe moyennement, on se tape 3 films à fond en 6 heures, et à minuit et demi ce n’est toujours pas terminé… Aurélie n’en peut plus, elle veut dormir et va râler, mais deux passagers (sur un bus entier) regardent le film, donc le chauffeur dit qu’il ne peut rien faire… Il finit quand même par baisser un peu le son. Grrr !

Nos fauteuils dans le bus de nuit !

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

2 réflexions sur “De J85 à J86 : D’Osorno à Bariloche (6 et 7 février 2012)

  1. Azz&Del dit :

    Hey !
    Ca fait un bail que je n’étais pas passée sur votre blog ! Je viens de rattraper mon retard ! Cool toutes ces vadrouilles ! Du coup là vous filez sur l’Argentine et filez directement sur l’île de Pâques ou vous faites un stop vers Valparaiso ?! (c’est vrai que ce commentaire n’a rien d’intéressant, je peux attendre bien patiemment sur mon canap’ mais bon ma curiosité prime !)
    Bonne route

  2. ChatLe dit :

    Je suis fan de la vue superbe, et du gros petit dej au début. J’espère que vous lui avez fait honneur comme des gloutons!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :