De J47 à J49 : Trois jours à Buenos Aires (du 30 décembre 2011 au 1er janvier 2012)

Mais pourquoi y-a-t-il autant de papiers par terre à Buenos Aires ?

Nous arrivons à Buenos Aires le 30 décembre en début d’après-midi. Nous nous hâtons en métro vers la poste centrale, où une lettre de sa grand-mère attend Aurélie… Pas de chance, la Poste est fermée du 30 décembre au 2 janvier inclus, pour les Fêtes. On ne se plaindra plus jamais de la Poste française après cela 😀

Ah, voilà l’explication ! Tradition de fin d’année ?

Nous restons à Buenos Aires jusqu’au 2 janvier, où nous prenons l’avion pour Ushuaia. Durant nos trois jours à Buenos Aires nous sommes hébergés comme des rois par Thalia et Stéphane, des amis de la sœur que Benoît qui vivent en Argentine depuis maintenant plusieurs années. Cela fait du bien de ne pas être à l’hôtel pour une fois, mais dans une vraie maison… On apprécie !

Buenos Aires nous plaît beaucoup. La ville ressemble par certains côtés à une capitale européenne, est propre, calme, les bâtiments sont beaux… Il y a même un métro, c’est pour vous dire !

Notre première journée est bien courte, on fait quelques courses dans un grand marché aux fruits, légumes et jouets anciens (si, si) situé près de chez nos hôtes, dans le quartier de San Telmo.

 

Le marché de San Telmo

Après plusieurs jours à manger quasiment végétarien, avec plein de pique-niques, nous avons tous les deux envie de manger de la viande… Cela tombe bien, c’est la spécialité de l’Argentine ! Thalia et Stéphane nous conseillent une parilla en bas de chez eux, et nous nous régalons d’un steak de bœuf dans le filet, tellement gros que nous le partageons, avec  pommes de terre sautées à l’ail et petite saucisse grillée / verre de vin rouge en plus pour Benoît. Miam !

Poésie urbaine

Le lendemain après un bon petit déjeuner de croissants sur la terrasse, puis un déjeuner chez MacDo (oui, oui, c’est light, n’est-ce pas ??) nous attaquons la visite de la ville. Avenue 25 de Mayo où se tient aujourd’hui la 2è course de la St Sylvestre, obélisque, avenue Corrientes (le Broadway local), Plaza de Mayo avec le palais présidentiel et la cathédrale… Nous arrivons d’ailleurs pile poil pour la descente du drapeau avec la garde. Buenos Aires nous plaît !

Avec Ronald !

Avenue 9 de Julio, avec le portrait d’Evita

L’obélisque

La course de la St Sylvestre, sur l’avenue 9 de Julio

Ce n’est pas tous les jours que l’avenue Corrientes est fermée à la circulation ! (à cause de la course)

L’obélisque, bis

Plaza de Mayo, avec le palais présidentiel au fond

Relève de la garde devant le palais présidentiel

Nous visitons également le Théâtre Colon, l’équivalent du Palais Garnier à Paris. Il est magnifique ! La salle de spectacle est une des plus grandes au monde, et son acoustique est réputée parfaite (Pavarotti a même dit que c’était le seul défaut de cette salle, cette acoustique parfaite !). Nous terminons la visite par un petit tour dans la loge présidentielle, réservée donc à la Présidente, qui peut venir quand elle veut. Pour la petite histoire, elle n’est pas encore venue !

Le théâtre Colon, à l’extérieur…

… et à l’intérieur

Au milieu de tout cela nous faisons une petite pause au Star*bucks, ah, ça fait du bien le retour à la civilisation ! 😉

Le Star*bucks donne sur la Calle Florida, une grande rue piétonne et commerçante

Le soir nous dînons à l’appartement. Beaucoup de restos et de bars sont fermés pour le 31 décembre, il semblerait que les gens se reçoivent plutôt chez eux. Aurélie avait entendu parler de feux d’artifice qui seraient tirés sur les canaux du quartier de Puerto Madero, alors on décide d’aller voir… C’est effectivement assez animé ! Là les restos sont ouverts, beaucoup de soirées sont organisées, et à minuit des tas de feux d’artifice sont tirés. Il ne s’agit pas de feux payés par la ville, mais plus de particuliers, ou bien les restos qui tirent des feux pour leurs clients. On ne sait pas où donner de la tête, mais c’est très sympa ! On s’offre un Coca pour fêter ça, et on se balade dans le quartier. Il s’agit d’un ancien quartier d’entrepôts, très mal famé encore il y a 10 ans, qui a été complètement réhabilité. Maintenant c’est le quartier le plus chic et le plus cher de Buenos Aires, avec des lofts et des hôtels de folie… On adore ! Cela nous fait penser un peu au quartier de Bercy/cour St Emilion (Paris), ou bien à Chelsea (NY).

Le quartier de Puerto Madero by night, avec ses grandes grues illuminées et sa passerelle « de la femme », ultra-moderne

La passerelle

La frégate Presidente Sarmiento, premier bateau-école d’Argentine, utilisé maintenant comme musée

Fireworks !

Le lendemain c’est grasse matinée, puis après un déjeuner rapide sur la terrasse nous filons en balade. Aujourd’hui nous nous dirigeons vers le quartier à la mode de la Recoleta, où se trouve le cimetière du même nom. En chemin nous passons devant le musée des Beaux-Arts (fermé en ce 1er janvier), puis sur la place des Nations Unies, avec sa fleur de métal géante (10 ou 15 m de haut) qui s’ouvre au lever du soleil et se ferme le soir.

Le musée des Beaux-Arts

« Floralis Genérica »

Le cimetière de la Recoleta est assez impressionnant, un peu genre Père Lachaise mais avec des caveaux parfois très détérioriés. Les caveaux ressemblent à de petites maisons avec des vitres laissant voir les cercueils, et plusieurs sont brisées, les cercueils pleins de poussière et de débris divers… Brrr ! Nous cherchons (et trouvons!) aussi la tombe d’Evita, en bon état celle-là.

Le caveau familial Duarte / Peron

Un caveau digne de la famille Addams… Ambiance vraiment étrange !

Nous prenons ensuite un taxi pour retraverser la ville, direction le quartier de Puerto Madero de jour cette fois. Bon, de jour comme de nuit, c’est toujours aussi agréable de s’y balader. On se verrait bien habiter là, on a décidément des goûts de luxe !

Puerto Madero de jour

Les nouveaux amis d’Aurélie !

Mafalda, inscite au « Patrimoine Culturel de la ville de Buenos Aires »

Le soir on remet ça à la parilla, cette fois avec Thalia, Stéphane et leurs trois enfants. C’est super, l’ambiance est bonne et on se régale ! Ils sont plus rapides que nous à récupérer l’addition et nous invitent, merci encore 🙂

Pour notre dernière soirée à Buenos Aires nous avons réservé deux places pour un spectacle de tango. Les danseurs sont très bons, les costumes sont chouettes, bref, on termine en beauté notre séjour dans la capitale argentine.

Tango !

Publicités
Tagué , , , , , ,

Une réflexion sur “De J47 à J49 : Trois jours à Buenos Aires (du 30 décembre 2011 au 1er janvier 2012)

  1. Morgane dit :

    Starbucks, Mcdo.. dépaysant dites moi !! :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :