De J34 à J36 : Salar d’Uyuni et Sud Lipez (du 17 au 19 décembre 2001)

Au bout de la route, le désert

La nuit dans le bus est assez épique, car rapidement la route goudronnée fait place à de la piste, et ça secoue ! Aurélie parvient quand même à dormir pas trop mal, mais Benoît ronge son frein et ne dort pas du tout …

Nous arrivons donc à Uyuni moyennement frais, et filons prendre le petit-déjeuner avant le départ de notre tour. Nous faisons ensuite un tour rapide de la ville, l’ambiance est étrange.  Grandes avenues poussiéreuses qui traversent la ville avant de s’enfoncer dans le désert, statues dignes du stalinisme le plus pur, carcasses de trains, ça sent un peu le bout du monde…

A 11H ça y est, on part. Nous sommes 7 pour ce tour : un couple d’Australiens, deux Colombiennes, le guide/chauffeur et nous deux. Nous voyageons en Jeep, pas de toute première jeunesse mais plutôt confortable quand même !

Nous commençons notre périple par la visite du cimetière des trains, à deux pas du centre d’Uyuni. On peut y voir les carcasses des trains qui servaient au transport des minerais jusqu’au milieu du siècle dernier.

Le cimetière des trains

On se croirait au Far West !

Nous repartons ensuite jusqu’au clou de cette première journée : le Salar d’Uyuni. Nous commençons tout doux par visiter des musées du sel, puis nous voyons la partie du désert de sel d’où le sel est extrait, et mis à sécher en petites pyramides.

« Le plus grand lama en sel du monde », il paraît !

Pyramides de sel après la récolte

Un travail d’Hercule !

Là c’est plus relax 😉

Notre guide donne de sa personne pour nous aider à réaliser ces photo-montages 😉

Nous rentrons ensuite dans le Salar, et là l’émerveillement commence… C’est impressionnant de voir ces étendues immaculées, craquelées, s’étendant vers l’infini. La découverte du Salar d’Uyuni était un des gros « hot spots » du voyage pour Aurélie, et son bonheur est tout à fait complet lorsque nous entrons dans la partie « mouillée » du Salar… en effet, du fait de la pluie le sol est recouvert d’eau, ce qui rend le paysage saisissant. Le sol se confond avec le ciel, et les îles à l’horizon semblent flotter. On adore ! On arrive même à faire arrêter le chauffeur pour prendre des photos là où c’est le plus beau 😉

On arrive au coeur du Salar… A dream becomes true !

Drapeaux du monde dans le Salar

Nous finissons par arriver au pied d’une île pleine de cactus géants. Nous y déjeunons sur une table en sel, avant de partir nous balader sur l’île. Les cactus sont vraiment grands, et la vue sur le Salar tout autour est très belle.

L’île aux cactus

Le salar toujours

Nous reprenons ensuite la route, toujours dans le Salar. Aurélie est aux anges ! Le chauffeur roule tout doux car il y a de plus en plus d’eau, et il faut prendre soin du moteur.

Le salar était bien inondé.

Nous arrivons en fin d‘après-midi à l’hôtel de sel où nous passerons la nuit. Oui, oui, vous avez bien lu, l’hôtel est entièrement en sel… Par terre c’est du gros sel, les tables sont en sel, la déco ce sont des guirlandes de sel… C’est très original, on aime beaucoup. Même notre lit est en sel ! Il a fallu un peu insister pour avoir une chambre double (comme prévu lors de notre réservation)  et pas un dortoir, mais nous parvenons à nos fins. Le thé puis le dîner sont très bons, et nous sympathisons avec le couple d’Australiens.

Guirlandes & décorations en sel

La salle à manger : tables, tabourets et sol en sel !

Aurélie est un peu déçue de ne pas avoir vu le coucher de soleil sur le Salar mais… il est plein est par rapport à l’hôtel, dommage. Du coup Benoît, jamais à cours de bonnes idées, suggère d’aller voir… le lever du soleil, le lendemain matin ! On se couche donc rapidement après le dîner…

… Et nous nous levons à 4H30 le lendemain matin ! Dans le noir nous ne retrouvons pas le chemin que nous avions repéré la veille, du coup nous grimpons à l’aveuglette sur la colline derrière l’hôtel. Par chance nous finissons par retomber sur le bon chemin. On grimpe, on grimpe… et on fait la course avec le soleil, car le ciel s’éclaircit de plus en plus. Nous arrivons à temps en haut, et nous admirons le spectacle… Le ciel qui s’éclaircit de plus en plus, se teintant de rose… Les nuages qui prennent une bordure dorée… Les rayons du soleil qui apparaissent (incroyable !)… Puis enfin le soleil qui apparaît, boule de feu dans ce ciel clair, au-dessus du Salar . Nous comprenons pourquoi les Incas vénéraient le dieu Soleil ! Nous sommes époustouflés par la beauté du spectacle que nous venons de contempler, cela valait la peine de se lever tôt !

Fin de nuit sur le Salar

Le ciel s’éclaircit de plus en plus

Les nuages se frangent d’or…

Les rayons apparaissent…

… et l’Astre se lève !

Nous retrouvons le reste du groupe à l’hôtel, où nous prenons le petit-déjeuner avant de repartir. C’est fini pour le Salar, aujourd’hui direction le Sud Lipez avec ses déserts de sable et ses lagunes multicolores. Lagunes bleues, vertes ou rouges pleines de flamants roses, désert, montagnes magnifiques… Nous en avons plein les yeux.

Une autre voie ferrée en plein milieu du désert

Volcan qui fume ! (si, si, sur la gauche)

Première lagune, et premiers flamants roses

C’est l’heure de déjeuner !

Miam ! (non, les deux assiettes ne sont pas pour moi…)

Flamants roses

Deuxième lagune… la bien nommée « lagune des flamants »

Mini-tornade dans le désert

Le désert

Un habitant du désert !

L’arbre de pierre

La lagune rouge

La lagune rouge (bis)

La lagune rouge (ter)

L’hôtel le soir est beaucoup plus cheap que la veille, et ce soir c’est dortoir… Les Colombiennes se débrouillent pour récupérer la seule chambre double, ça nous énerve un peu. Le dîner n’est pas extra, et  il n’y a pas de douche. Enfin, on se couche assez vite… de toute façon il n’y a pas d’électricité non plus, alors dès que le soleil se couche il n’y a plus grand-chose à faire.

Le troisième jour nous nous levons à 4H, et partons en Jeep voir des geysers. Ce sont plus des fumerolles que des geysers d’eau, mais c’est sympa quand même. Il y a de la boue qui bouillonne, ça a l’air bien chaud quand même… Bien plus chaud que l’air ambiant, il ne fait pas chaud de bon matin dans le désert !

Pour nous réchauffer ensuite, un arrêt à des sources chaudes est prévu. C’est plus petit que nous imaginions, et bourré de gens. Benoît laisse tomber, Aurélie se trempe juste les pieds ! Nous prenons également notre petit-déjeuner à cet endroit. Les Colombiennes zappent aussi les sources, et partent se balader… et ne reviennent pas à l’heure à la Jeep. On passe une bonne demi-heure à les chercher, on l’a un peu mauvaise car on a un bus à prendre pour San Pedro d’Atacama…

Les sources chaudes

On finit par les retrouver, et nous nous dépêchons d’aller voir, en Jeep, notre dernière lagune. Elle est très belle ! Le chauffeur nous conduit ensuite jusqu’à la frontière entre la Bolivie et le Chili, où nous prenons le bus pour San Pedro d’Atacama.

Le désert de Dali

 

Dernière lagune de notre tour, la « lagune verde »

 

Into the Wild !

 

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , ,

6 réflexions sur “De J34 à J36 : Salar d’Uyuni et Sud Lipez (du 17 au 19 décembre 2001)

  1. ChatLe dit :

    Je suis impatient de découvrir vos photos de cet endroit, ça a l’air d’une beauté hors du commun!

  2. Laure dit :

    Coucou Aurélie et Benoît,

    Je profite de mon passage sur votre blog pour vous souhaiter une excellente année 2012, continuez à bien profiter de vos decouvertes de par le monde et à nous les faire partager ! Je retrouve avec plaisir dans vos articles certains endroits où j’étais allée aussi, c’est sympa d’en avoir une autre vision à travers vos récits. Au passage félicitations à Benoît pour sa thèse, je ne sais pas comment il a réussi à bosser pendant un tel voyage, ça ne doit pas être évident à organiser et puis une soutenance par Skype il fallait y penser !!
    Bonne continuation et à bientôt sur le blog !:-)

  3. Marie dit :

    C’est impressionnant comme paysage, très étonnant aussi! Je comprends que ça vous ai plu!

  4. Véro & Nico dit :

    Coucou les amis !
    Ca fait bien plaisir de lire votre blog… même si je le lis en diagonale histoire de garder un peu de surprise pour quand on y sera ! En tout cas, vos photos sont vraiment magnifiques….
    Pour moins galérer à les charger sur le blog, je vous conseille d’utiliser un logiciel du type « Image Light Resizer », c’est ce que j’utilise pour notre blog et ça diminue carrément le poids des photos… donc c’est moins long à charger !
    Voilà !
    Gros bisous et profitez bien !
    Véro & Nico

  5. Marie P dit :

    Je viens de rattraper tout mon retard (!!) et je vois que vous vous en mettez « plein les yeux »! Cette dernière étape avait l’air vraiment super de ce point de vue. En tout cas, continuez de profiter des petits restaus et des paysages grandioses, ça fait vraiment plaisir quand on vous lit!

  6. Martin dit :

    Merci pour ces superbes photos!!! Mentions spéciales pour le lever du soleil (magique!), le volcan (Sophie a bien aimé : « grand volcan, p’tite fumée! »… en d’autres termes 😉 ), et l’habitant du désert en plein casse croûte à l’ombre (chomp, chomp, chomp…)

    Inutile de vous re-souhaiter une bonne année 2012, vous le faites très bien tous seuls!! 🙂

    Sophie et Martin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :