J22 à J25 : Trek du Choquequirao pour Aurélie (du 5 au 8 décembre 2011)

Sur le chemin…

J’ai passé les quatre jours suivants en trek, pendant que Benoît… travaillait (il y a des choses qui ne changent pas !). Cette fois, direction le Choquequirao, un site inca surnommé ici « l’autre Machu Picchu ». Contrairement à son illustre homologue, ceci dit, il n’est accessible… qu’à pied ! Point de route ou de téléphérique, juste un chemin dans la montagne…

Ce trek se fait en quatre jours : deux jours pour y aller, une demi-journée de visite de la cité, puis un jour et demi pour rentrer. Nous étions 7 en tout : Miguel notre guide (pas terrible… et que j’ai dû recadrer assez sèchement quand il m’a accusée de n’avoir pas été là au RDV la veille ! Il s’est vengé en ne parlant qu’espagnol durant tout le trek…), Edwin l’arriero/cuisinier (celui qui s’occupe des mules et fait la cuisine), deux Franco-Péruviens, deux Américains et moi.

Le trek a été assez intense… Pas facile de marcher 4 jours d’affilée en montagne, avec des nuits pas extra. On était sous la tente, et si nous avons bien dormi la première nuit nous avons eu froid la deuxième (avant d’être réveillés à 3H par le coq), et avons pris l’eau la troisième. Le deuxième jour en particulier a été dur, nous n’avons fait que monter. Côté repas c’était plutôt bien.

 

Et le condor passa !

L’une des charmantes bestioles rencontrées lors de ce trek… Les autres ont aussi vu deux tarentules mais pas moi, ouf !

Notre campement pour la première nuit

Ce sont les moustiques qui étaient contents !

Coucher de soleil sur la montagne le 2è soir

Nous avons traversé de beaux paysages lors de cette marche, avec en apothéose l’arrivée au Choquequirao le matin du troisième jour. Lors de l’invasion espagnole les Incas ont détruit tous les chemins qui menaient à cette cité, ce qui explique qu’elle n’ait jamais été découverte par les Espagnols. Le site est donc très préservé. C’était très brumeux lorsque nous sommes arrivés, mais heureusement ça a fini par se lever et nous avons pu bien profiter du lieu. Le Choquequirao est environ 10 fois plus étendu que le Machu Picchu, mais une grande partie est encore enfouie dans la végétation, et des équipes travaillent encore à le dégager. Il y a moins de constructions qu’au Machu Picchu, et plus de terrasses.

Particularité du Choquequirao, ses terrasses décorées de lamas blancs

J’ai beaucoup aimé le fait de devoir marcher 2 jours avant de pouvoir découvrir cette ancienne cité inca, cela donne de la valeur à la visite de ce lieu… Il y a très peu de touristes en plus, ce qui est très agréable. Après, l’ambiance dans le groupe, sans être mauvaise, était quand même moins bonne que pour le Canyon de Colca. Personne ne s’attendait sur la route, le guide partait trois kilomètres devant… Idem, l’organisation était assez aléatoire, et j’ai cru que le bus de retour n’arriverait jamais ! Les Franco-Péruviens ont d’ailleurs repayé un bus par leurs propres moyens, lassés d’attendre celui de l’agence…

Je suis finalement rentrée à Cusco vers 18H, et après une bonne douche nous sommes allés nous balader avec Benoît dans Cusco by night. Nous avons notamment vu la Plaza de Armas toute décorée pour Noël, ainsi que la « pierre à douze angles », le symbole de Cusco. Nous avons testé un resto allemand pour le dîner, pas extraordinaire si ce n’est que j’ai pu manger des Spaetzle (petites pâtes allemandes), miam ! Nous avons ensuite testé un autre bar à jus, mais moins bon que notre chouchou, ça nous apprendra à vouloir changer nos habitudes 😉

La pierre aux 12 angles

La fontaine de la Plaza de Armas, toute décorée

Sur la Plaza de Armas

Publicités
Tagué , , , ,

4 réflexions sur “J22 à J25 : Trek du Choquequirao pour Aurélie (du 5 au 8 décembre 2011)

  1. Morgane dit :

    et le Condor Passa… haha ! 🙂

  2. […] ou « treks » comme on l’entend souvent dire un peu pompeusement. Canyon de Colca et Choquequirao au Pérou, Parc national de la terre de feu, Fitz Roy et Torres del Paine en Patagonie, Tongariro […]

  3. […] Le lendemain de notre arrivée à Cuenca nous prenons le bus pour aller visiter Ingapirca, le plus grand site inca d’Equateur. Située à 2H30 de bus de Cuenca, c’est une visite que nous avons bien aimée même si le site est bien plus petit que le Machu Picchu ou le Choquequirao. […]

  4. […] Nous avons beaucoup moins dépensé qu’en 2011, où notre budget journalier avait été d’une trentaine d’euros. Cette différence s’explique notamment par le fait que le nord du Pérou est moins touristique que le sud, et que les activités sont moins chères. Nous avons par ailleurs fait beaucoup de choses par nous-même cette fois-ci, et puis en 2011 nous avions eu de gros postes de dépenses comme le Machu Picchu, le survol des lignes de Nazca et Palpa ou encore le trek du Choquequirao. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :