A la découverte de l’Etang-Salé (28 et 29 novembre 2020)

Petite ville côtière de l’ouest réunionnais, l’Etang-Salé est moins touristique que ses voisines, sans doute parce qu’il n’y a pas de lagon où se baigner. Nous y étions brièvement passés peu après notre installation sur l’île, et puis nous n’y avions plus jamais remis les pieds… jusqu’à ce dernier week-end de novembre, où je suis tombée par hasard sur un joli bungalow à louer. Une belle occasion de mieux connaître cette partie de l’île !

Nous arrivons donc le samedi en début d’après-midi à l’Etang-Salé. Après un bref passage à la boulangerie nous nous installons dans notre bungalow. Il s’agit d’un container aménagé en studio, et installé dans le jardin des propriétaires. C’est agréable car nous sommes dans un coin tranquille du jardin, très fleuri et arboré, avec beaucoup d’intimité. La piscine familiale de nos hôtes est également à notre disposition, et je ne m’en prive pas pendant que Benoît profite de la belle luminosité pour faire un peu de peinture sur la terrasse. Le quartier est très calme et résidentiel, un véritable havre de paix ! Quant à nos emplettes à la boulangerie, si le pain au chocolat est plus que moyen, le gâteau que nous avons acheté s’avère décadent… Il s’agit d’un chou craquelin fourré de crème vanille, et recouvert d’une fine couche de pâte d’amandes. Un régal absolu ! Rien que pour ça il faudra revenir 😉

Notre container 😉

Le fameux gâteau !

Nous ressortons en fin d’après-midi afin de faire quelques courses et d’aller d’admirer le coucher de soleil. Nous nous installons sur de gros rochers face à l’océan, et profitons du spectacle ! Nous passons ensuite une soirée tranquille dans notre petit container.

Le lendemain matin, après un bon petit-déjeuner sur la terrasse et un dernier bain dans la piscine, nous filons au marché forain. En chemin nous passons devant l’étang qui a donné son nom à la ville. Est-il salé ou non, mystère ! Je vous avoue qu’on n’a pas goûté 😉 Le marché est installé sur le front de mer et les stands proposent fruits tropicaux, herbes locales, artisanat, plats à emporter… Nous nous offrons de délicieux smoothies réalisés sous nos yeux : ananas-orange-gingembre pour Benoît, ananas-menthe-gingembre pour moi.

Petit-déjeuner sur la terrasse

L’étang

Allée de palmiers

Le marché forain de l’Etang-Salé

Tisanier

A deux pas du marché se trouve la plage. Il s’agit d’une plage de sable noir, avec quelques grands palmiers. Il n’y a pas de lagon mais un filet anti-requins est installé à un endroit, ce qui permet de se baigner. Je passe mon tour pour cette fois ! Toujours près de la plage se trouvent un camping et un grand parc aquatique, actuellement fermé. Je suis étonnée que nous n’en  ayons jamais entendu parler ! Comme quoi après quatre ans ici il nous reste encore des choses à découvrir 😉

Arrivée sur la plage

La zone de baignade

Détail de l’un des toboggans du parc aquatique

Nous faisons ensuite un grand tour à pied en ville, où deux choses nous frappent. Tout s’abord, l’Etang-Salé semble être une ville bien plus résidentielle et bourgeoise que ce que nous imaginions. Les maisons sont énormes, les voitures sont grosses et récentes… Nous n’imaginions pas cela ! Ensuite, de nombreuses façades et autres supports sont décorés de fresques ; nous voyons notamment plusieurs dessins représentant un petit extraterrestre, représenté dans plusieurs endroits de la ville.

Le soleil tape fort et il y a peu de vent, on cuit littéralement ! Nous repassons brièvement par notre petit container histoire de re-remplir les bouteilles d’eau, et puis nous poursuivons notre balade le long du littoral. Nous découvrons de très jolis bassins pleins de coraux, de poissons, d’oursins et de crabe. Les bassins sont peu profonds et l’eau est très claire, ce qui nous permet de bien observer la vie qui pullule à l’intérieur. J’ai un gros coup de cœur pour cet endroit !

Arrivée aux bassins

Oursins noirs

Oursin violet et crabe

Banc de poissons

Nous reprenons ensuite notre marche et arrivons au « gouffre », un couloir entre deux massifs de roches volcaniques, dans lequel l’océan s’engouffre et se fracasse. Pour le coup nous étions déjà venus ici plusieurs fois, mais le spectacle reste très chouette à contempler. Juste en face se trouvent plusieurs croix, la plupart à la mémoire de personnes disparues en mer.

Le gouffre

Nous faisons demi-tour à ce niveau et repartons en direction de l’Etang-Salé, où nous récupérons nos affaires avant d’attraper le bus pour Saint-Denis, bien contents de ce week-end dans un coin de l’île que nous ne connaissions pas bien.

Coton, qui pousse ici à l’état sauvage

Figuier de barbarie

 

Tagué , , , ,

2 réflexions sur “A la découverte de l’Etang-Salé (28 et 29 novembre 2020)

  1. Jessie V. dit :

    Merci pour se partage. Magnifique coucher de soleil.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :