[Transcanadian trip J27 et J28] – A la rencontre des baleines et des belugas du Saint-Laurent (27 et 28 août 2019)

C’est une envie pressante qui me tire de la tente un peu avant 6H. Je m’extirpe à regret de la chaleur de mon sac de couchage et je me faufile dehors en essayant de ne pas réveiller Benoît. Nous sommes arrivés tard hier soir, il faisait déjà nuit, et je n’avais pas réalisé à quel point l’emplacement où nous avons planté la tente était fabuleux. Nous sommes littéralement face au Saint-Laurent, à quelques mètres de l’eau, et le soleil est en train de se lever sur le fleuve, dans une débauche d’orangé. C’est magnifique… Je suis en train d’admirer le spectacle lorsque j’entends soudain un souffle rauque, puis un deuxième… Un son que je reconnaîtrais entre mille, même si je ne l’ai pas entendu depuis six mois : le souffle des baleines ! Effectivement, elles sont là, devant moi, à nager tranquillement dans le fleuve. Leurs dos et leurs ailerons sortent de temps en temps de l’eau, fendant la surface lisse du fleuve. Je réveille Benoît et nous restons une bonne heure à admirer ce spectacle, blottis dans nos sacs de couchage que nous avons sortis de la tente. Quelle beauté… Voilà sans aucun doute l’un des plus beaux levers de soleil de ma vie.

Pas très réveillés, mais super motivés !

Notre super spot observation du matin…

… juste devant notre tente ! Pour cette première nuit nous avons eu l’un des meilleurs emplacements du camping. Un vrai coup de chance !

Ce lever de soleil en compagnie des baleines est le point de départ de deux jours entièrement consacrés à l’observation des cétacés dans le Saint-Laurent. Nous logeons dans un camping situé en bordure immédiate du fleuve, ce qui nous permet d’avoir toujours un œil sur l’eau et ses habitants. Belugas, dauphins, baleines, les cétacés apprécient tout particulièrement cette zone car elle est très riche en plancton. Quel plaisir de guetter et d’admirer ainsi ces magnifiques animaux dans leur milieu naturel ! J’ai très peu de photos à vous partager, car durant ces deux jours j’ai préféré regarder les baleines que m’évertuer à les photographier, mais bon, vous aurez quand même une petite surprise en fin d’article 😉

Notre spot camping pour la deuxième nuit (le camping était quasiment plein lorsque j’ai réservé, pourtant plusieurs mois en avance, alors nous avons dû changer d’emplacement entre nos deux nuits)

A quelques kilomètres de notre camping se trouvent deux centres d’interprétation consacrés aux cétacés, avec points de vue : le cap de Bon Désir et la Pointe Noire. A la Pointe Noire nous faisons chou blanc, par contre au cap de Bon Désir, où nous nous rendons à deux reprises, c’est un festival de baleines qui passe devant nos yeux à chaque fois. Elles passent très près du bord, même sans jumelles nous les voyons très bien. Et puis, nous commençons à être bien rodés et nous parvenons à anticiper le moment où elles vont replonger, de par l’inclinaison de leur dos.

Au Cap de Bon Désir…

… Benoît observe et guette…

… en se mettant à l’abri du vent au bout d’un moment 😉

Il y avait même un phare !

Pointe Noire

Le matin du deuxième jour nous avons réservé une sortie en kayak de mer. C’est une première pour nous ! Après le briefing et la mise en tenue nous nous mettons à l’eau. Nous sommes chanceux, il n’y a pas un souffle de vent et l’eau est très lisse, ce qui nous permet de bien voir les animaux. Le début de la sortie est un peu décevant. Naïvement, nous n’avions pas pensé qu’il y avait des distances de sécurité à respecter en kayak aussi, et les baleines sont assez loin. Comme nous sommes au niveau de l’eau, on trouve même qu’on les voit moins bien que depuis la côte où nous étions un peu en hauteur. Nous voyons tout de même bien un gros groupe de belugas, tous blancs… Spectaculaire !

Prêts à pagayer !

Vérification des kayaks…

… descente vers le fleuve…

… et mise à l’eau !

Et puis, plusieurs baleines passent un peu plus près de nous, de leur propre initiative… jusqu’à ce que l’une d’entre elle, une minke whale, nous fonce carrément dessus. Chacun retient son souffle… Elle plonge à une dizaine de mètres avant nous, et ressort à quelques brasses de notre kayak, dans un puissant mouvement accompagné de ce souffle rauque caractéristique. Je vois distinctement sa tête au moment où elle sort de l’eau… Quelle émotion de se retrouver ainsi face à un tel animal, dans le silence de ce matin sur le Saint-Laurent, et quelle chance de pouvoir assister à un tel spectacle ! Voilà exactement pourquoi je voyage, pour ces moments de perfection absolue qui resteront gravés à tout jamais dans ma mémoire et dans mon cœur. J’ai fait un petit film de ce moment, il n’est pas excellent car en fait j’ai démarré la caméra lorsque la baleine a commencé à se diriger vers nous, et après j’ai regardé la baleine et pas l’écran de la caméra, mais cela vous donnera une petite idée de la magie de ce moment…

Tagué , , , ,

10 réflexions sur “[Transcanadian trip J27 et J28] – A la rencontre des baleines et des belugas du Saint-Laurent (27 et 28 août 2019)

  1. Tatiana dit :

    Que de chouettes souvenirs ! Que vous nous faites revivre et que vous emmagasinez !.. Et ton « han » qd elle ressort est trop chouette. L’impression qu’on vit tous la même chose dans ces situations.. Au passage quelle chance pour le camping !

    • Lol je me demandais si quelqu’un remarquerait le fameux « han » 😉 j’étais scotchée !! C’était tellement magique…
      Quant au camping pour la première nuit on a eu une chance incroyable, apparemment c’est l’un des emplacements les plus populaires… On a dû attraper une nuit isolée entre deux résas plus longues. La deuxième nuit on était plus loin quand même.
      Et vous c’était chouette la croisière ?

  2. […] si à la base c’est pour aller à la rencontre des baleines et des belugas du Saint-Laurent que nous avons décidé de faire ce deuxième roadtrip, nous n’avons pas fait que ça durant ces […]

  3. Papounet dit :

    J’ai eu des frissons rien qu’a lire ton récit, à regarder les photos et la vidéo. Bravo ! #ProudDaddy

  4. Delphine dit :

    C’est juste magnifique ! (je ne parle pas que de votre look de kayakiste ! ;-))
    Par contre, question peut être bête, mais pas de risque que l’embarcation se renverse ?!

    • On était beaux hein ?! 😉
      Alors si, on peut chavirer, mais on avait vraiment un fleuve d’huile ce jour-là, aucun vent… et le secret est de ne pas trop gigoter une fois que tu es sur l’eau. De toute façon notre guide nous avait dit que si on chavirait, elle ne venait pas nous aider tant qu’on était en panique car c’était la meilleure façon de la faire chavirer aussi 😀

  5. […] et de chips dans notre petit bungalow de Sandy Point, le lever de soleil sur le Saint-Laurent avec les baleines qui passent juste devant nous, la minke whale qui plonge juste à côté de nous alors que nous étions en kayak, le spectacle […]

  6. nilsetmareva dit :

    Trop beau !! ça me rappelle de très très bon souvenirs 😀
    Être réveillée par le souffle des baleines, ça reste un de mes meilleurs souvenirs du Québec 🙂 (avec un petit dej où tout était fait maison et à base de sirop d’érable :p)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :