De NY à Paris en première classe, récit d’une nuit au paradis

Suite à l’annulation de mon vol Icelandair NY-Reykjavik, je parviens donc à me faire reprogrammer sur un vol direct British Airways le lendemain. Ce que j’ignore par contre, et que je découvre en faisant mon check-in en ligne, c’est que l’on m’a réservé un siège en business… Hip hip hip, hourra ! Enfin, le siège en business c’était jusqu’à ce que l’hôtesse d’embarquement appelle mon nom au micro juste avant que l’on ne monte dans l’avion, ne me demande mon billet, ne le déchire ( ??), et ne m’en tende un nouveau assorti du commentaire suivant : « You will love the seat ». Ne comprenant pas bien ce qui se passe je regarde mon nouveau billet, où je lis « rangée 2 ». Qui est-ce qui va voyager en première classe ? C’est bibi ! J’ai un sourire béat, qui ne me quittera pas du voyage.

J’avais déjà voyagé en business mais jamais en première, et c’est une expérience de voyage à part entière. Celle-ci commence dès la montée dans l’avion. Les sièges sont immenses, tous individuels et séparés de celui du voisin par un petit paravent que l’on peut ouvrir ou fermer. Ils sont « tête bêche », alternativement face et dos au nez de l’avion. Le mien est dos au cockpit, et même si c’est un peu étrange au début au final cela a rendu ce vol encore plus exceptionnel. Ce n’est pas tous les jours que l’on décolle dos à la piste, en pouvant voir par le hublot la terre s’éloigner !

Arrivée en première

Je m’installe donc à ma place, et j’attends tranquillement la fin de l’embarquement avec le petit verre de champagne que l’hôtesse m’a servi. Je teste discrètement (ou pas) les boutons de mon siège (#touriste), je regarde le contenu de la pochette « confort » que l’on m’a remise… Je n’en reviens pas de ma chance ! Parmi mes voisins il y a ceux qui sont de toute évidence rodés à la première classe, qui s’installent illico dans leur bulle, et les autres qui comme moi découvrent tout ce confort d’un air émerveillé (tout en faisant semblant d’être totalement à l’aise, of course). Tous les autres passagers traversent la première classe, c’est un peu bizarre de se faire regarder comme cela, parfois d’un air carrément envieux (s’ils savaient… !).

Juste après le décollage le steward distribue des pyjamas ( !) et puis nous passons au dîner. Il y a une option végé dans les plats, mon bonheur est complet 😉 Le dîner est assez simple car apparemment les passagers de première classe ont eu avant un dîner complet au salon. Je remplis avec le steward une petite fiche précisant ce que je veux pour mon petit-déjeuner ; ceux qui veulent dormir le maximum peuvent demander à avoir un petit-déjeuner à emporter ! J’opte pour le petit-déjeuner classique #profiteraumaximum.

Dinner time

Et puis, le dîner débarrassé, le petit-déjeuner commandé, les choses sérieuses commencent… l’installation pour la nuit ! La particularité de la première classe, c’est que les sièges s’allongent complètement, jusqu’à former un véritable lit. Comme il y a quand même quelques « démarcations » sur le siège le steward me donne un sur-matelas, ainsi qu’une couette et un véritable oreiller. Je m’allonge dans mon petit lit volant, et je savoure ce vol hors du commun…

Le siège s’allonge complètement

Je me réveille naturellement juste avant le petit-déjeuner, qui continue dans le haut standing avec du pain chaud et croustillant, une salade de fruits frais avec des framboises… Le vol touche à sa fin et c’est bien dommage, je serais bien allée jusqu’à la Réunion comme cela moi 😉

Je quitte l’avion plus qu’heureuse d’avoir pu vivre une telle expérience. Voyager en première, en tout cas quand on n’en a pas l’habitude, c’est un voyage dans le voyage, une parenthèse enchantée… Mon sac sort très vite sur le tapis roulant (c’est l’autre avantage de la première ;-)), et puis la « vraie vie » reprend son cours : il me reste moins de cinq heures pour faire un aller-retour sur Paris, faire mon mic-mac d’affaires, repartir à Orly et attraper mon vol pour la Réunion. Enfin, comme le timing est serré et puis que quand même, je suis une ex-voyageuse de première, je m’offre un aller-retour en Uber… Le bus ce sera pour une autre fois 😉

Publicités
Tagué , , , ,

7 réflexions sur “De NY à Paris en première classe, récit d’une nuit au paradis

  1. laurianne132 dit :

    Quelle veinarde, c’est pas vrai ça… C’est pas à nous que ça arriverait (d’abord parce que l’on est 2, voire 3 parfois !). Blan a déjà été surclassée en Business mais en 1ère… elle va en baver quand elle va lire ça !! En tout cas, c’est super pour toi, effectivement ça doit être une expérience. J’en rêverais évidemment, ne pas sortir pliée en 4 tellement on a mal partout ! Bon retour à la Réunion, en « transport en commun ». Bisous de nous 3

    • C’était fou 🙂 J’ai vraiment eu beaucoup de chance ! Benoît aussi était jaloux, mais à deux ce genre de chose n’arrive jamais 😉 Bons préparatifs de Noël à vous, et j’espère à bientôt ! Grosses bises

  2. tiphanya dit :

    La seule fois où j’ai eu le droit à un surclassement sur un vol longue durée, j’ai été placé en business class. Et j’étais enceinte… j’ai vraiment regretté de ne pas boire le champagne que ma copine a trouvé délicieux ! Oui ce sont des détails bêtes, mais avant ce jour je m’étais contenté de business class sur des vols de 2h et cela n’a aucun intérêt.
    En tout cas ma fille rêve d’un vol en 1ere classe et fait partie des jaloux quand elle la traverse.

    • C’est vrai que tout l’intérêt de la business et de la première, c’est sur de longs vols… Nous avions été surclassés en business sur un Réunion-Maurice en juin dernier, et pour 30 minutes de vol tu n’as vraiment pas le temps d’en profiter. J’espère que ta fille aura elle aussi un jour l’occasion de goûter aux charmes du surclassement 😉 Bises !

  3. Là c’est le top, c’est génial pour toi, surtout pour le vol de retour! Merci pour tes photos qui permettent de découvrir cette classe que je ne connais pas, nous avons néanmoins eu la chance d’être surclassés plusieurs fois en business (même à 3) c’est toujours bien agréable.

  4. […] est annulé. Après d’âpres négociations avec la compagnie aérienne je rentre finalement en première classe, un vol que je ne suis pas prête d’oublier… La vie reprend ensuite son cours à la Réunion, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :