Back on tracks ! Road-trip normand en amoureux :-)

img_1164C’est avec un plaisir non déguisé que nous attaquons notre samedi 11 février : on repart en roadtrip ! Benoît a posé son lundi et nous partons pour trois jours en amoureux sur les routes de Normandie. Nous chargeons le coffre, enclenchons le CD de notre roadtrip australien et zou, c’est parti !

Notre première étape le samedi est pour Cabourg, où nous retrouvons des proches pour déjeuner. Peu de tourisme mais de chouettes moments partagés en famille 🙂 Nous reprenons la route en fin d’après-midi, redécouvrons Honfleur et le charme de ses petites rues et de son port by night, avant de poursuivre via le pont de Normandie jusqu’au Havre, où nous faisons étape pour la nuit.

Le charme du port d'Honfleur

Le charme du port d’Honfleur

Tomber sur des noix de Tagua sculptées à Honfleur : done ! Nous avions découvert cet ivoire végétal dans la forêt équatorienne avec Coralie...

Tomber sur des noix de tagua sculptées à Honfleur : done ! Nous avions découvert cet ivoire végétal dans la forêt équatorienne avec Coralie…

img_0266

Petite rue moyenâgeuse à Honfleur, j'aime...

Petite rue moyenâgeuse à Honfleur, j’aime…

Tout est très pro, un peu trop même, dans la chambre AirBNB que nous avons réservée au Havre. L’accueil manque un peu de chaleur pour nous inciter à rester… Nous déposons donc nos affaires et filons nous balader. Cette année Le Havre fête ses 500 ans et nous avons entendu dire que pas mal de choses étaient prévues pour célébrer cela, nous allons voir ! Nous faisons nos couch potatoes et reprenons la voiture… Marcher dans le froid, pour quoi faire ?! 😉 Nous traversons le centre jusqu’à la plage, et nous retrouvons le petit café dans lequel nous avions pris un verre au printemps 2011, juste avant mon départ pour mon semestre à NY. Nous nous offrons le plaisir d’une petite séance revival en mode bière et nachos, au top ! Côté animations et illuminations en revanche c’est l’échec, même les tours de la centrale EDF sont éteintes… Il faudra revenir en été !

Notre chambre au Havre

Notre chambre au Havre

img_0335

Nous dormons très bien dans notre petite chambre, et le dimanche matin après un petit déj là encore un peu trop pro nous décidons de poursuivre la séquence revival aux Bains des Docks. Nous avions découvert ce grand complexe aquatique lors de notre WE de 2011 – complexe dont l’architecture est l’œuvre de Jean Nouvel, quand même… – et nous le retrouvons avec plaisir. Cette fois-ci nous avons plus de temps et plus de sous donc nous optons pour l’option piscine + balnéothérapie, on passe finalement trois bonnes heures à barboter entre bains bouillonnants, hammam, douche thermale, sauna et… toboggan géant, décidément Le Havre nous emballe toujours autant.

Le Jardin Fluvial, un grand parc récupéré sur u terrain industriel, et le mémorial des victimes de l'amiante

Le Jardin Fluvial, un grand parc récupéré sur un terrain industriel, et le mémorial des victimes de l’amiante

Centrale EDF

Centrale EDF

Choc ! Le célèbre street artist dont les oeuvres sont partout à la Réunion... est originaire du Havre !

Choc ! Le célèbre street artist dont les œuvres sont partout à la Réunion… est originaire du Havre !

img_0472

Nous pique-niquons en vitesse – froid oblige – face au port et à la centrale EDF avant de reprendre la route en sens inverse. J’ai en effet repéré un phare… 😉 A la base je voulais aller marcher dans le marais Vernier, qui fait partie du parc régional des boucles de la Seine, mais celui-ci semble fermé au public en hiver. Nous nous contenterons donc du phare de la Roque, qui outre le fait d’être le premier « phare sur fleuve » dont nous entendons parler est situé sur une petite colline offrant normalement une jolie vue sur les environs. Cette fois nous prenons le pont de Tancarville, et rapidement nous arrivons à destination. Le phare est mignon comme tout, par contre l’horizon est très brumeux… On ne voit même pas le pont de Normandie.

Pont de Tancarville

Pont de Tancarville

Le phare de la Roque, qui surplombe la Seine

Le phare de la Roque, qui surplombe la Seine

img_0494

Côté timing les choses s’accélèrent ensuite, puisque nous recevons un texto de notre hôte AirBNB du soir nous disant, en substance, qu’il faut que nous rappliquions vite fait car il a un truc prévu le soir et ne pourra pas nous ouvrir si nous arrivons à 18H30 comme prévu initialement. On a un peu la poisse avec nos hébergements ce week-end ! Bref, on file du coup tout droit vers Fécamp, traversant en chemin de nombreux petits villages ruraux.

img_0512

Après un stop dans l’unique boulangerie de Fécamp ouverte le dimanche, nous récupérons les clés sans encombre (victoire…) et nous nous installons dans notre logement pour la nuit, un mignon appartement sous les toits, à deux pas de la mer. Nous goûtons avant de ressortir faire un tour sur le front de mer, avec son originale promenade suspendue en bois. C’est l’heure bleue que j’aime bien pour les photos, entre chien et loup, et je me fais plaisir…

Un home sweet home sous les toits comme on aime !

Un home sweet home sous les toits comme on aime !

Les premières falaises du week-end, dans le loulou !

Les premières falaises du week-end, dans le loulou !

img_0545

img_0546

img_0552

img_0555

img_0556

img_0557

img_0558

img_0572

Nous profitons de la cuisine tout équipée pour nous concocter un petit dîner à l’appart, et puis nous ressortons faire un tour by night. Fécamp nous plaît bien avec ses beaux bâtiments, il faudra revenir voir tout cela de jour demain !

Chose promise chose due, le lendemain commence avec une grande balade à pied en ville. Le palais Bénédictine, l’abbaye de la Trinité, les jolies maisons… Fécamp confirme sa bonne première impression !

Le palais Bénédictine, à la fois musée et distillerie

Le palais Bénédictine, à la fois musée et distillerie

img_0657

img_0677

La Villa Emilie, qui m'a fait penser aux villas de Gaudi à Barcelone...

La Villa Emilie, qui m’a fait penser aux villas de Gaudi à Barcelone…

img_0691

img_0695

Les ruines du château

Les ruines du château

Abbaye de la Trinité

Abbaye de la Trinité

Nous reprenons ensuite la voiture pour monter à la chapelle Notre-Dame du Salut, sur les hauteurs de la ville (je vous ai déjà dit qu’on était en mode couch potatoes… ?), depuis laquelle nous faisons une jolie balade sur le cap Fagnet entre prés, champs d’éoliennes  – il y en a 5, qui fournissent la moitié de la ville en électricité… Comme dit Benoît, « mais pourquoi n’en ont-ils pas mis 10 ?! » – anciens bunkers et surtout immenses falaises claires, contre lesquelles se brise l’océan. Côte d’albâtre, nous voilà… J’aurais pu marcher des heures sur ce sentier, définitivement une idée de rando au long cours !

Balade le long des falaises...

Balade le long des falaises…

... repaire pour les cormorans !

… repaire pour les cormorans !

L'un des bunkers que nous avons explorés

L’un des bunkers que nous avons explorés

img_0922

img_0931

img_0935

Vue sur Fécamp

Vue sur Fécamp

img_0987

Nous déjeunons dans un petit resto du port avant de reprendre la route en direction d’Etretat, notre dernière étape du week-end et la plus attendue par Benoît. Vacances scolaires obligent, il y a pas mal de monde mais nous trouvons une place au pied du départ des balades. Nous commençons par la partie gauche des falaises (falaise d’Aval), et nous grimpons jusqu’à arriver à leur sommet. De là-haut la vue sur Etretat est imprenable… La ville semble blottie au milieu des falaises. Nous voyons bien la falaise d’Amont face à nous, avec la porte d’Amont que Maupassant comparait à un éléphant plongeant sa trompe dans l’eau.

Vue sur Etretat et la falaise et la porte d'Amont au fond

Vue sur Etretat et la falaise et la porte d’Amont au fond

La porte d'Amont ou "l'éléphant"

La porte d’Amont ou « l’éléphant »

img_1131

Nous continuons à longer le chemin de crête, et au détour d’un virage c’est soudain l’image classique des falaises d’Etretat qui se révèle à nous… la grande arche et l’aiguille juste derrière. Un peu plus loin encore c’est la Manneporte qui se dévoile. Superbe ! Benoît est ravi d’enfin être là, et moi cela ravive les souvenirs flous que j’avais d’Etretat, où j’étais venue ado.

img_1146

img_1168

La fameuse porte d’Aval et l’aiguille

La Manneporte

La Manneporte

La marée basse rend la plage accessible, du coup après la vue d’en haut nous filons voir la vue d’en bas ! Le terrain est miné, l’estran est plein de petits trous remplis d’eau, mais nous nous en sortons sans encombres. Nous explorons le trou de l’homme, une cavité naturelle jamais atteinte par la marée, avant de traverser un tunnel au cœur de la falaise d’Aval qui nous mène sur la crique du Petit-Port, entre la portes d’Aval et la Manneporte.  Au pied de ces énormes blocs de pierre, nous nous sentons tout petits !

img_1189

img_1209

img_1218

img_1223

Coucher de soleil sur la Manneporte

img_1229

img_1235

img_1237

Sous la Manneporte

Sous la Manneporte

La nuit est en train de tomber lorsque nous revenons au parking. Nous voulions monter à pied sur la falaise d’Amont, mais c’est très peu éclairé et cela nous semble être une FBI – une Fausse Bonne Idée. Nous reprenons donc nos bonnes vieilles habitudes de couch potatoes et nous montons jusqu’au point de vue… en voiture ! Il y a une petite chapelle, et surtout une jolie vue sur Etretat et ses falaises éclairées (oui, la ville éclaire ses falaises de nuit, bonne idée touristique !)

img_1283

Et puis, il faut bien prendre le chemin du retour… Chemin du retour qui est pimenté par une réserve d’essence un chouia trop basse pour que nous soyons complètement sereins. Nous passons par les petites routes pour rejoindre l’autoroute et il n’y a pas une pompe à essence. Nous hésitons à attendre l’autoroute, mais je ne le sens pas trop… Par chance, quelques kilomètres avant l’autoroute Benoît voit une station, on s’y arrête et on fait bien : nous n’en croiserons finalement aucune sur le début de l’autoroute.

Nous rentrons tranquillement en papotant et en grignotant des crackers, bien contents de ce petit roadtrip normand ayant associé famille, séquences revival et découvertes de nouveaux endroits. Vivement le prochain ! Nous sommes prêts à réitérer l’expérience dès que nous en aurons l’occasion 🙂

img_0894

Publicités
Tagué , , , , , ,

10 réflexions sur “Back on tracks ! Road-trip normand en amoureux :-)

  1. launaguet dit :

    Dans la famille « voyages en France », je n’ai rien concernant la Normandie. Une lacune à combler mais…où vais-je trouver le temps ?

    Merci pour ce reportage 🙂

    Didier (depuis le Belize cette fois)

    • C’est toujours le même problème : on n’a jamais assez de temps !! Wouah le Belize, trop bien, pour le coup je n’y connais absolument rien… Hâte de te lire à ce sujet.
      Sinon, dis-moi, je continue à prévoir le rougail saucisse ou ce n’est plus d’actualité ? 😉
      Bises !

      • launaguet dit :

        Pour le rougail-saucisse, réponse le 23 mai. Facile à retenir, c’est la St Didier 😉
        Sinon, pour le Belize…excursions d’une petite journée à 90€, heuuuuu, c’est pas mon budget ça. Et encore je ne vais pas plonger car là c’est le budget du mois qui y passe !!
        Je ne pense pas y faire de vieux os quoi.

  2. […] Outre ce dont je vous ai déjà parlé par ici (la rencontre avec Kenza et Nils & Maréva, et nos 3 jours de road-trip normand), voici donc mes découvertes de février 2017 à […]

  3. Je voudrais bien découvrir Etretat et Honfleur. Je connais un peu la Normandie mais pas ce coin-là.

  4. SAINT-MARTIN dit :

    Et voilà, vous nous avez inspirés ! A notre tour nous sommes partis pour un week end prolongé en Normandie (un peu plus prolongé que vous, nous partons du sud ouest, alors il y a un peu plus de route). Nous allons tenter demain la ballade sur les hauteurs de Fécamp, qui m’avait fait bien envie quand j’avais lu le post !
    Nous vous souhaitons bonne continuation à La Réunion,
    Xavier et Aurélie du Sud Ouest en ballade en Normandie !!!!

    • Bonjour et bienvenue ici ! quoique… il me semble vous avoir déjà croisés sur ces pages il y a un petit moment 🙂 Contente de vous avoir inspirés dans votre idée de voyage normand ! La Normandie est une si jolie région… J’espère que vous en avez bien profité, et que vous avez pu faire la balade sur les hauteurs de Fécamp. Avez-vous un blog où on peut découvrir tout cela ? Bises !

      • SAINT-MARTIN dit :

        Bonjour,
        Tout d’abord, nous confirmons pour les lecteurs, la promenade à Fécamp est super, foncez !
        Pour notre blog, c’est tdmalabelleetoile.blogspot.com, mais on a un peu de retard…, on postera surement le week end en Normandie dans un mois (on a quelques articles à poster avant !)
        Bises !

      • Ouiiii en plus vous me l’aviez déjà donné, j’ai percuté après… Contente que la Normandie vous ait plu en tout cas ! Grosses bises 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :