De J319 à J320 : Paksé-Bangkok-Hong Kong… ou comment prendre une barque, trois bus, un tu-tuk, deux taxis et un avion en l’espace de 48 heures (27 et 28 septembre 2012)

Jeudi matin je boucle mon sac – c’est vite fait vu que j’ai laissé ma valise à Paksé ! – et je retrouve Sophie et Bernard pour un dernier petit-déj ensemble. Mai, la fille de Hong-Kong rencontrée à Phonsavan et croisée hier sur l’île se joint à nous… et récupère illico  presto mon bungalow, mieux que le sien 😀

Ce retour vers Bangkok promet d’être long, et ne me dit rien qui vaille !  Je dois prendre une barque de Don Det jusqu’au continent, puis un minibus pour Paksé, puis un bus de Paksé à Ubon (première grande ville thaïlandaise après la frontière), puis un bus de nuit « VIP » de Ubon à Bangkok. Pfff, rien que d’y penser ça me déprime ! J’avais tout réservé à Paksé, pensant que Don Det serait vraiment paumée dans la campagne… Et en arrivant à Don Det j’ai découvert qu’ils vendaient des billets de bus directs Don Det-Bangkok, pour moins cher que ce que j’avais payé à Paksé. Dommage ^^

Bref, j’attaque donc le retour du combattant… qui se passe finalement plutôt bien. J’ai toutes mes correspondances, et puis je rencontre pas mal de monde en chemin. Je commence par retrouver Peleg, souvenez-vous, cet Israélien sympa rencontré à Luang Prabang. Il est dans mon minibus pour Paksé et on passe une bonne partie du trajet à discuter. Me voilà d’ailleurs officiellement invitée en Israël ! Dans le même minibus je rencontre également une Polonaise très sympa, qui s’apprête à retrouver son mari à Vientiane après 10 jours de bourlinguage en solo dans le sud du Laos.

Une fois à Paksé je passe à l’agence confirmer mon billet pour Bangkok, puis à l’hôtel pour récupérer ma valise, avant d’aller déjeuner chez un Indien avec ma nouvelle copine polonaise. Lorsque je retourne à l’agence, point de bus en vue… et c’est finalement un tuk-tuk « side car » qui passe me prendre, pour me conduire au terminal des bus. Là je dois changer mon voucher contre un vrai billet… sous le regard d’un policier qui m’a sauté dessus dès mon entrée dans la gare : le bus n’attend plus que moi pour partir !

Effectivement je suis à peine assise que le bus démarre… Bye bye Laos ! Il n’y a que des locaux dans le bus, en dehors de moi et de mon voisin Simon, Français lui aussi. Nous passons le trajet à discuter ensemble. C’est intéressant, parce qu’il a commencé à voyager tard, à 27 ans, et là cela fait 3 ans qu’il se fait de gros voyages tous les étés. Il a attrapé le virus !

Le passage de la frontière se fait bien, et on voit tout de suite que nous sommes de retour en Thaïlande. Rien que les infrastructures de la douane sont bien plus modernes… Nous arrivons à l’heure à Ubon, et avons une heure de battement avant notre bus pour Bangkok. Nous déjeunons dans un boui-boui de la gare, Simon n’a rien mangé de la journée et moi l’Indien me semble loin ! C’est non sans une certaine émotion que je commande mon premier « Pad Thaï » depuis 3 semaines 😀

C’est le grand retour du « Pad Thaï » !

Le VIP bus est loin d’être plein et nous nous installons à l’étage, au premier rang, avec donc plein de place pour les jambes. Il y a un petit autel devant nous, c’est assez original… Il n’est pas tard et on regarde La Vague sur l’ordinateur (très, très bien…). Je dors ensuite plutôt bien même si la clim est comme souvent trop forte. Du coup je pique des couvertures en rab’ sur les sièges vides !

VIP bus pour Bangkok

Le petit autel dans le bus

Nous arrivons à Bangkok à 6H le vendredi matin, sous la pluie, et nous partageons un taxi avec un couple rencontré à la gare. Pour une fois c’est assez bien organisé et une dame se charge de gérer la file d’attente pour les taxis, il n’y a donc pas (trop) de doublage… La route qui sort de la gare est en cuvette et est complètement inondée, certaines voitures sont arrêtées sur le bas-côté… C’est impressionnant, mais nous parvenons à passer quand même. Ouf !

Je ne suis pas très fraîche, et ce vendredi à Bangkok est l’une de ces journées peu exaltantes comme on en a parfois en voyage longue durée… Je me trouve une chambre simple dans une guesthouse correcte, et j’attaque l’intendance : lessive en douce dans la salle de bains commune, tri de valise, petite sieste, recherche d’un endroit où imprimer mes billets d’avion pour Hong Kong, réservation de taxi… Rien de palpitant, quoi ! La chambre est spartiate et je n’ai même pas de prise électrique, il faut faire charger ses appareils à la réception, et c’est mort pour le thé qui me faisait rêver ! Par contre le wifi est bon et j’en profite pour faire du blog et appeler toute la famille.

En fin de journée je retrouve Simon, qui est tombé par hasard sur une connaissance à lui dans son hôtel. Nous prenons un verre tous les trois – bière pour Simon, coconut pour son copain et moi – et puis son copain file et nous allons manger un morceau au McDo.

Je me rentre ensuite et essaie de dormir un peu. Mon vol pour Hong Kong est à 6H30, et j’ai réservé un taxi pour 3H du matin. Il y a du bruit, j’ai peur de ne pas entendre mon réveil, bref au final je somnole plus que je ne dors… Le taxi est à l’heure et sympa, et j’arrive large comme j’aime à l’aéroport. Tout se passe bien, j’enregistre, je fais les boutiques – certaines sont ouvertes malgré l’heure matinale – et je termine ma nuit dans l’avion. Ce dernier n’est pas plein et j’ai trois sièges pour moi, ce qui me permet de m’allonger. Les trois heures de vol passent en l’espace de quelques rêves, et j’arrive à 10H30 à Hong Kong… Le début d’une nouvelle aventure !

Bangkok Suvarnabhumi, un aéroport ultra moderne

… avec ses bornes gratuites d’accès à Internet

En route pour Hong Kong !

Publicités
Tagué , , , ,

2 réflexions sur “De J319 à J320 : Paksé-Bangkok-Hong Kong… ou comment prendre une barque, trois bus, un tu-tuk, deux taxis et un avion en l’espace de 48 heures (27 et 28 septembre 2012)

  1. Benoit dit :

    ahh il me tarde de passer à HK. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :