J173 et J174 : West Mac Donnell Ranges (4 et 5 mai 2012)

EDIT DU 29/05 : Bien arrivés en Inde, ça nous change !!!! Et la fin des photos est en ligne 😉

La boucle que nous avons faite dans le Centre Rouge

Dès que nous sortons d’Alice Springs la route ressemble à l’idée que nous nous en faisions : une longue ligne droite au milieu de nulle part ! Seule surprise, le désert est assez vert, à cause des fortes pluies dans la région ces deux dernières années. Quant aux pompes à essence, elles sont assez éloignées les unes des autres et on a intérêt à faire le plein à chaque fois pour ne pas se faire avoir.

Nous découvrons également une particularité australienne bien agréable : les aires de repos où le camping est autorisé, gratuitement. Nous avons du mal à en croire nos yeux, mais nous sommes ravis ! Cela va nous être bien utile pour les prochaines nuits.

Nous avons donc loué un campervan classique pour 6 jours, afin de pouvoir explorer la région en toute liberté. Nous commençons notre road trip par la région des West Mac Donnell Ranges. Premier arrêt touristique, Ellery Creek, un des plus grands trous d’eau de la région. Le plan d’eau est entouré de hautes falaises de roche rouge, c’est vraiment joli.

Ellery Creek

Nous faisons ensuite une partie de la « balade des dolomites », un chemin qui traverse un cours d’eau asséché avant de se perdre au milieu des fameuses dolomites, des roches sédimentaires servant de refuge à la faune locales (en particulier aux petits wallabies, mais nous n’en verrons aucun).

Le lit asséché de la rivière

Nous arrivons vers 16H à Ormiston Gorge, où nous faisons la Ghost Gum Walk. Ormiston Gorge est connue comme la plus belle gorge de la région, et c’est vrai qu’elle est impressionnante… Les roches rouges et les « Ghost Gum Trees » au feuillage d’un vert sombre et aux troncs blancs composent une harmonie de couleurs magnifique. C’est un véritable coup de cœur pour Aurélie ! Nous descendons dans la gorge jusqu’à un autre plan d’eau avec une petite plage. On vous laisse admirer les photos, elles parlent d’elles-mêmes.

Ormiston Gorge

Le lézard à loooongue queue !

Ghost Gum Tree

Nous nous arrêtons pour la nuit dans le camping payant du Glen Helen Resort (bouh !), il n’y a pas d’aire accessible et proche pour la nuit. Il n’y a pas de véritable cuisine, et nous sommes bien contents de pouvoir nous faire à manger dans notre van. Nous passons une bonne petite soirée, allons faire un tour au concert de country du bar, rechargeons les appareils photos… avant de nous coucher tôt !

Prêt à dormir dans notre palace sur roues !

Le lendemain nous nous levons aux aurores, afin d’aller admirer le lever de soleil sur les Mac Donnell Ranges depuis un point de vue proche du camping. Nous avons un panorama à quasiment 360°C sur la région, et nous sommes aux premières loges pour voir le soleil émerger de l’horizon, et éclairer le Mont Sonder. Cerise sur le gâteau nous sommes tous seuls sur notre point de vue, nous avons le paysage rien que pour nous !

Lever de soleil sur le mont Sonder

Nous retournons ensuite au camping et faisons une petite balade à pied jusqu’à Glen Helen Gorge. Il y a un trou d’eau où l’on peut se baigner, mais il fait bien trop frisquet en ce tout début de journée pour que nous nous y hasardions.

Glen Helen Gorge

Nous reprenons la route après le petit-déjeuner ; notre premier arrêt du jour sera Ochre Pits, un endroit où l’on trouve des falaises d’ocre. Ces pigments naturels sont encore aujourd’hui utilisés par les Aborigènes pour colorer la peau et les vêtements lors de diverses cérémonies. Les falaises sont littéralement striées d’ocre jaune, blanc, rouge… mais interdiction d’y toucher, sous peine d’amende car c’est un endroit sacré pour les Aborigènes.

Nous nous arrêtons ensuite à Serpentine Gorge, encore une gorge bien sympathique… et quasi déserte ce matin, ça aussi c’est bien.

Serpentine Gorge

Notre arrêt suivant a lieu à Standley Chasm, le plus grand défilé de la région. C’est payant, mais on parvient à passer en tarif étudiant, chouette. Après une balade le long du lit d’une rivière lit asséchée, nous parvenons au fameux défilé, un étroit passage qui serpente entre deux falaises rouges dressées à la verticale. Les falaises sont si raides que le défilé n’est éclairé qu’une petite demi-heure autour de midi.

Standley Chasm… étroit, n’est-ce-pas !

Un arbre tout tordu !

Nous marchons ensuite jusqu’à un point de vue panoramique sur la région. En redescendant, Benoît chasse une mouche et ses lunettes s’envolent avec… on finit par les retrouver dans des herbes hautes, après un bon gros fou-rire pas charitable du tout d’Aurélie 😀 Nous croisons également un serpent sur le chemin, après étude approfondie du spécimen par poster interposé il s’agit d’une espèce venimeuse dangereuse pour l’homme. Ah, l’Australie, ses tarentules et ses serpents !

Vue depuis la balade

Oh, des lunettes…

Nous reprenons la route en direction d’Alice Springs, détour obligé puisque nous n’avons pas pris de 4×4. Il existe bien un « raccourci » par la piste, mais celle-ci est interdite aux véhicules standards. Ceci étant, entre 150km de piste pourrie ou 400km d’autoroute, je ne suis pas sûre qu’il y ait de différence en terme de durée de trajet…

ça ne rigole pas !

Difficile de crire que l’eau peut atteindre de tels niveaux lorsqu’il pleut dans ces paysages arides…

Nous faisons une dernière balade à Simpsons Gap, une autre gorge avec un trou d’eau. C’est loin d’être la plus belle et nous ne nous y attardons pas trop, d’autant plus que l’heure tourne sérieusement !

Les roches de Simpsons Gap

Impossible toutefois de ne pas s’arrêter un peu plus loin devant la tombe du Dr Flynn, pionnier des Flying Doctors…

La dernière demeure du Dr Flynn

Nous dépassons Alice Springs sans nous y arrêter et poursuivons en direction d’Uluru, notre prochaine étape. Nous traversons en chemin le lit de la Finke River, totalement asséché.

Ah oui, il y a une rivière ici…?

Et là, on a été contents d’avoir fait le plein à la station d’avant…

Nous roulons un peu de nuit afin d’avancer la route. Rouler la nuit ici n’est pas franchement conseillé du fait de la (nombreuse) vie nocturne dans le coin. Certaines compagnies de location n’assurent d’ailleurs pas leurs véhicules une fois la nuit tombée, à cause du risque d’accident avec un kangourou/une vache/un chameau sauvage… Bon, ceci dit quand on conduit lentement ça diminue quand même sérieusement le risque, et à 70km/h nous avons eu le temps de freiner devant tous les kangourous suicidaires 😉

Nous nous installons sur une aire gratuite pour la nuit, c’est top !

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réflexions sur “J173 et J174 : West Mac Donnell Ranges (4 et 5 mai 2012)

  1. Marie dit :

    décidement un pays magnifique, l’Australie semble tenir toutes ses promesses!

  2. Vero et Nico dit :

    Haaa les West McDonnell.. que de beaux paysages ! Je reconnais meme certaines de nos photos, notamment a Ormitson Gorge et Glen Helen Gorge ! Pour le niveau d’eau, je confirme car quand on y etait, il y avait 70cm d’eau sur la route. Heureusement, ca n’a pas dure et puis comme on avait le 4×4, on est passe sans probleme !
    La vie de boheme en van nous rappelle aussi de tres beaux souvenirs… couchers de soleil au milieu de nulle part, et reveil avec les kangourous qui nous observent !
    Bonne suite de periple et bisous de l’ile de Paques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :