J62 et 63 : Deux jours dans le parc Torres del Paine (14 et 15 janvier 2012)

Samedi 14, nous nous levons tôt pour attraper notre bus, direction le parc Torres del Paine. Le bus passe nous prendre à l’hôtel avec un quart d’heure d’avance sur ce qui est prévu, on n’a même pas le temps de petit-déjeuner ! Personne n’est levé à l’hôtel, alors on laisse les bagages dans la chambre avec un petit mot, on espère qu’ils vont nous les garder jusqu’à notre retour…

Le parc Torres del Paine est réputé être le plus beau parc naturel de Patagonie, et nous devions y rester une semaine, le temps de faire le fameux trek du W ainsi que quelques autres balades. Hélas, il a partiellement brûlé en décembre 2011… Un touriste israélien a mal éteint un feu, et un énorme incendie en a résulté. Ce dernier a duré plusieurs semaines, détruisant une partie non négligeable du parc. L’incendie est maintenant terminé, mais toute la partie ouest du parc est fermée. C’est la partie la plus intéressante, avec le lago Péhoé, le glacier Grey… Nous ne passerons donc finalement que deux jours dans le parc, côté est.

Lorsque nous arrivons dans le parc, nous prenons une petite navette (payante of course, business is business) pour nous éviter les 7km sur une route poussiéreuse jusqu’au camping où nous passerons la nuit. Ce qui est cool, c’est que nous pouvons laisser la tente les deux jours entiers au camping, en ne payant qu’une nuit. Cela nous permettra de randonner léger ! Nous voulions payer en arrivant pour être débarassés, mais les gérants nous répondent qu’ils feront le tour des tentes ce soir pour collecter les sous.

A l’entrée du parc on distingue déjà les fameuses Torres

Mousse en forme de boule

Toujours ces cieux

Nous nous installons, déjeunons car nous sommes affamés, puis partons nous promener. Aujourd’hui nous faisons une partie du trek des Cuernos. Le chemin est assez plat et nous fait traverser plusieurs cours d’eau. Nous admirons un beau lac bien bleu, c’est sympa ! On est assez fatigués, cela fait plusieurs nuits qui sont un peu courtes, et on n’avance pas très vite. On fait plein de pauses, on mange des gâteaux à la pomme et à la canelle (surtout Aurélie !)… enfin, c’est sympa quand même. Il y a énormément de vent, à tel point que plusieurs fois nous devons nous asseoir par terre pour ne pas perdre l’équilibre. Le ciel est assez nuageux, et la visibilité vraiment moyenne, pourvu que ça se lève demain !

Le ciel gris de la balade

La lutte face aux éléments

Dans les pas des patagoniens

ou à côté…

Nous faisons demi-tour avant d’arriver au bout de la balade, et enchaînons sur le « sentier éducatif » créé par l’hôtel Las Torres, qui gère aussi notre camping. Il y a des visites guidées le soir, mais payantes (business is business, bis !), alors on le fait par nous-mêmes. Il y a quelques panneaux explicatifs. On apprend en particulier le nom des montagnes qui nous entourent, ainsi que de quelques plantes, c’est intéressant. On constate aussi qu’on a de drôles de petites poussières noires sur le visage et les mains… et on comprend que ce sont des cendres, apportées par les bourrasques de vent 😦

On arrive crevés au camping. Pour le dîner nous avons une salade de riz au citron, à l’huile d’olive et aux poivrons, super bon !  Nous avons acheté deux tupperware à Puerto Natales, ça nous permet de varier les menus en emportant des salades… en dessert on se régale de compote de pommes en boîte, avec des crackers. On se douche, avec de l’eau chaude (double luxe des campings payants)… et on se couche, à 22H tout le monde dort !

Notre tente avec un seul arceau

Le lendemain, on se lève tôt. Aujourd’hui nous attend une bonne journée de marche, entre 8 et 10H selon les sources, en direction du mirador des Torres. Il s’agit des trois tours rocheuses qui ont donné leur nom au parc. Après une négociation dans laquelle Aurélie a pu faire preuve de tous ses talents de persuasion, nous avons décidé de partir à 7H30, et à jeun. Cela grimpe nettement plus que la veille ! Nous petit-déjeunons en chemin, faisons une autre pause un peu plus tard, et finalement arrivons à 11H30 en haut du mirador. La dernière heure de montée est raide, mais la vue sur les Torres qui s’offre à nous au décours du dernier virage nous fait oublier tous nos efforts ! C’est magnifique, et nous avons la chance d’avoir un ciel bleu sans aucun nuage, dégageant entièrement les montagnes. Il y a même un glacier, des cascades et une lagune turquoise, que demander de plus ?

Une crêpe au pied des Torres !

Profitez sans vous déplacer d’une superbe vue sur les trois Torres

Nous restons deux heures là-haut, on ne se lasse pas de la vue. Nous pique-niquons sur un rocher face aux Torres, avant de faire une petite sieste au soleil, puis de descendre au pied de la lagune.

A 13H45 on reprend finalement le chemin du retour… On a un bus à prendre, quand même ! Le chemin du retour est globalement plus facile puisque plus en descente, mais nous sommes plus fatigués et marchons moins bien qu’à l’aller. Nous mettrons donc 4H aussi pour rentrer, soit 10H de balade au total, en comptant les deux heures au mirador. Nous sommes contents d’être partis tôt ce matin 🙂

Nous nous arrêtons à l’hôtel Las Torres au retour, car il y a une expo sur la faune et la flore locales. On y passe une bonne demi-heure, avant de rentrer au camping où nous démontons la tente. Les gérants ne sont finalement jamais passés nous demander de payer (serait-ce l’emplacement excentré choisi par Benoît ?), et nous partons sans demander notre reste.

Nous pique-niquons en attendant la navette, puis prenons le bus pour Puerto Natales. Nous ne mettons qu’1H20 pour rentrer. Benoît va rendre la tente pendant qu’Aurélie court à l’hôtel, en croisant les doigts pour que la réception soit toujours ouverte, vu qu’ils ont des horaires un peu bizarres… Heureusement c’est le cas, et ils ont bien rangé nos bagages comme il fallait, ouf ! Nous nous installons rapidement dans notre chambre et ressortons… pour notre deuxième dîner du jour, on a tellement faim ! Nous retournons à la Mesita Grande, notre petite pizzeria fétiche. C’est toujours aussi bon !

Nous nous baladons un peu dans la ville avant de rentrer, puis Benoît se couche pendant qu’Aurélie fait de l’ordinateur.

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

2 réflexions sur “J62 et 63 : Deux jours dans le parc Torres del Paine (14 et 15 janvier 2012)

  1. Laetichou dit :

    bouuuuh les voleurs 🙂 Vous avez bien raison ! C’est pas votre faute s’ils ne sont pas rigoureux ^^
    Grosses bises et merci pour toutes vos photos sublimes !!!!
    Laeti

  2. […] Canyon de Colca et Choquequirao au Pérou, Parc national de la terre de feu, Fitz Roy et Torres del Paine en Patagonie, Tongariro Alpine Crossing en NZ, rando au pied des Annapurnas au Népal, région de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :