Conseils pratiques pour prendre le train en Chine

Dans le speed train entre Datong et Pingyao

Dans le speed train entre Datong et Pingyao

Nous nous sommes exclusivement déplacés en train entre les grandes étapes de notre séjour chinois, et nous avons bien apprécié ce moyen de transport que nous avons trouvé à la fois confortable et pratique. Toutefois, prendre le train en Chine n’est pas exactement la même chose que prendre le train en France, et nous espérons que cet article sera utile aux futurs voyageurs 🙂

Première étape, comprendre le fonctionnement des trains en Chine. Il existe des trains de jour et de nuit, chaque train possédant plusieurs classes : sièges de seconde et première classe / hard seats et soft seats (sièges durs – sièges mous) / hard sleppers et soft sleepers (couchettes dures- couchettes molles). Dans chaque train de l’eau chaude est disponible gratuitement. Nous avons testé plusieurs de ces classes :

  • Sièges de 2nde classe de Beijing à Harbin (train normal), puis de Pingyao à Xian (train rapide) en train de jour : Il y a une vingtaine de rangs dans chaque compartiment, chacun avec cinq sièges (trois d’un côté, deux de l’autre). Tout le monde est assis dans le sens de la marche. Les sièges s’inclinent plutôt bien, plus que ceux des TGV français, et de la même manière il y a plus de place pour les jambes.
Speed train

Speed train

P1090783

  • Sièges durs de Beijing à Datong, en train de jour : Il y a une trentaine de rangs dans chaque compartiment, chacun avec cinq sièges (trois d’un côté, deux de l’autre), installés à chaque fois face à face.
  • Couchettes molles de Harbin à Beijing, en train de nuit : Le luxe absolu, nous étions survoltés… On se serait cru dans l’Orient-Express (ok, ok, nous ne l’avons jamais pris, mais en tout cas c’est un peu comme cela qu’on l’imagine ;-)). Il y a 4 couchettes par cabine, chacune dispose d’un drap housse, d’une couette et d’un oreiller. Chaque compartiment possède par ailleurs une petite table avec thermos d’eau chaude. Ne pas oublier de régler le chauffage avant de s’endormir, car il peut faire très très chaud… Il y a de la place pour les bagages sous la couchette inférieure et tout en haut de la couchette supérieure. Seul bémol, il n’y avait pas d’échelle pour monter dans la couchette supérieure, seulement un marche-pieds… Pas très pratique quoi.
Notre compartiment "couchettes molles", le luxe absolu

Notre compartiment « couchettes molles », le luxe absolu

Il y avait même un petit tapis dans le couloir ^^

Il y avait même un petit tapis dans le couloir ^^

  • Couchettes dures de Datong à Pingyao en train de nuit puis de Xian à Shanghai et de Shanghai à Shenzhen en train de jour/nuit : Il y a 6 couchettes par « compartiment », et pas de porte entre le compartiment et le couloir. Contrairement à ce que nous avions vécu en Inde il n’y a pas de couchettes dans les couloirs ce qui donne un effet un peu moins bondé à l’ensemble. Il y a par contre des strapontins et de petites tables. Chaque couchette possède un drap housse, une couette et un oreiller. Là encore il y a de la place pour les bagages sous les couchettes inférieures et dans des rangements en hauteur dans le couloir.
Couchettes dures entre Shanghai et Shenzen

Couchettes dures entre Shanghai et Shenzen

Dinner time

Dinner time

Le passage du marchand de fruits

Le passage du marchand de fruits

Sweet poker ;-)

Sweet poker 😉

Partie de pétanque sur couchettes improvisée avec notre voisin !

Partie de pétanque sur couchette improvisée avec notre voisin !

Deuxième étape, acheter ses billets. Les billets sont mis en vente 60 jours avant la date de voyage. Vous pouvez soit les acheter sur  place au guichet, soit les commander avant votre départ via une agence spécialisée. Nous pensions initialement les acheter sur place, mais avec l’approche du Nouvel An chinois les billets s’envolaient très vite dès leur mise en vente. De la même manière les billets pour Harbin, où se tenait le festival de glace et de neige, partaient très vite. Nous les avons donc commandés par internet et nous ne pouvons que recommander l’agence par laquelle nous sommes passés : www.china-diy.com Ils sont très professionnels et réactifs, et ont parfaitement géré l’achat des billets dont nous avions besoin. Ils prennent une commission qui n’est pas négligeable (10 USD par billet + 4,4% de frais Paypal), mais dans notre cas cela a été compensé par les économies réalisées puisque sur la plupart des trains nous avons pu avoir les billets les moins chers dès leur mise en vente, ce qui n’aurait pas été possible si nous les avions achetés en arrivant à Pékin. En plus des billets ils fournissent plein de documentation sur les endroits visités. Pour récupérer les billets il suffit ensuite de se présenter à un guichet avec le numéro de réservation et le passeport. La prochaine fois nous testerons néanmoins une autre agence moins chère que l’on nous a conseillée (http://www.travelchinaguide.com/china-trains/), voire nous prendrons nos billets sur place si nous sommes hors des périodes d’affluence touristique.

Troisième étape, prendre le train ! Nous vous recommandons d’arriver en avance à la gare car il y a pas mal de contrôles à passer avant de pouvoir s’installer à sa place. Cela ressemble plus au système en place dans les aéroports qu’aux gares que nous connaissons en France. Un premier contrôle des passeports et des billets a lieu à l’extérieur de la gare. Le contrôleur tamponne alors le billet et l’on accède au security check : les bagages passent aux rayons X et les passagers sont fouillés (rapidement !). Il faut ensuite trouver la salle d’attente dédiée à notre train ; son numéro est inscrit sur de grands panneaux lumineux. Une trentaine de minutes avant le départ du train les billets sont poinçonnés et l’on peut accéder au train. Le numéro de voiture et de places est noté sur le billet de train. Les gens font la queue très tôt, parfois une heure avant le départ du train, et nous vous recommandons de ne pas tarder à vous mettre dans la file…. En effet les places pour les bagages sont limitées et si vous ne voulez pas faire le trajet avec votre valise entre les jambes, ni devoir la monter tout en haut sur les porte-bagages des trains couchettes il vaut mieux arriver dans les premiers dans le wagon. NEn gros, si le train part de la gare où vous êtes les portes vers le quai seront ouvertes entre 30 et 45 min avant le départ du train ; si le train ne fait que s’arrêter quelques minutes elles seront ouvertes un petit quart d’heure avant l’heure du train puis vous serez mis en file indienne sur le quai en attendant le passage du train. Dans tous les cas l’accès au train est fermé cinq minutes avant l’horaire prévu du train. Nous avions pour habitude d’arriver à la gare environ une heure avant le départ du train, ce qui nous permettait de faire tout ce qu’il y avait à faire sans stress.

Nouilles instantanées à la gare de Pingyao, où nous étions arrivés en avance

Nouilles instantanées à la gare de Pingyao, où nous étions arrivés en avance

Notre train est en vert, il faut y aller !

Notre train est en vert, il faut y aller !

Dernière étape, descendre au bon arrêt 😉 : on appréhendait un peu mais en fait les annonces d’arrivée en gare sont faites en chinois et en anglais, donc ça allait ! Dans les trains de nuit le responsable du wagon récupère les billets lorsque l’on s’installe, nous donne à la place une petite carte avec notre numéro de place, vient nous réveiller avant d’arriver à destination (parfois très longtemps à l’avance d’ailleurs, rageant quand on dort bien…) et nous rend alors notre billet.

En conclusion, même si cela peut paraître compliqué de prime abord cela se fait bien, et le train est vraiment un chouette moyen de transport en Chine !

 

Publicités
Tagué , , ,

10 réflexions sur “Conseils pratiques pour prendre le train en Chine

  1. Lair_co dit :

    Super complet cet article ! Ca donne un bon aperçu de l’ensemble des choix et des possibilités. Et ça me donne tellement envie de prendre un train de nuit là maintenant tout de suite aaaaaah !

  2. launaguet dit :

    Voilà un article que je vais garder sous le coude. J’en démords encore moins qu’avant: il faut que je rejoigne Lhassa par le train.

    Bises et merci pour toutes ces infos

  3. Claire dit :

    Merci pour tous les conseils, on se met l’article de côté ça va bien nous servir !

  4. Voyage Way dit :

    Ah le train en Chine 😉
    Je me souviens avoir publié un billet sur le sujet à mon retour de Chine car ce n’est vraiment pas évident au départ!
    Lors de mon arrivée (je n’avais réservé aucun billet) la plupart des trains souhaités étaient complets. Donc +1, préférable de réserver en avance, même hors du Nouvel An chinois!

  5. Géraldine dit :

    Les voyages en train sont-ils moins chers que des vols domestiques, en Chine ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :