De J306 à J307 : Luang Prabang, partie 3 : Entre repos et « Big Boun » ! (14 et 15 septembre 2012)

Ma cinquième journée à Luang Prabang est placée sous le signe du farniente. Grasse matinée, blog, internet, lecture… Je dévore Les sarments d’Hippocrate, un policier se passant… à l’hôpital, bien sûr ! Je flâne dans la ville, je fais les boutiques, je déjeune au bord du Mékong… Je découvre quelques temples tout mignons, cachés aux détours de petites ruelles, et je fais une pause pâtisserie au Banneton, la boulangerie que j’aime bien.

Coup de coeur pour ce petit temple caché dans une ruelle, et entouré de fleurs et de plantes…

Je pensais partir le lendemain matin pour Phonsavan, ma prochaine étape, mais le gérant de ma guesthouse me le déconseille. Il est adorable, et m’explique que le lendemain il y a une grande fête dans la ville, avec notamment une course de bateaux sur la rivière. J’hésite un peu, mon planning n’étant pas extensible… et puis je décide finalement de rester, c’est une occasion à ne pas manquer ! Dans les rues des marchandes de fleurs à offrandes s’installent tout doux pour l’occasion.

L’après-midi je me motive pour aller visiter le musée national mais je fais chou blanc, il est fermé à cause justement de cette fête en préparation.

En fin d’après-midi je marche jusqu’à la pagode vietnamienne Pha Baht Tai, réputée pour son point de vue sur le Mékong. Il fait moins beau aujourd’hui alors il n’y a pas vraiment de coucher de soleil, mais la vue reste sympa et je discute deux minutes avec un jeune moine. Il me parle un peu de la fête de demain, cela semble être un gros truc !

Entrée de la pagode vietnamienne

Vue sur le Mékong depuis la pagode

Je flâne un peu sur le chemin du retour, il y a des hôtels qui ont l’air bien agréables – quoique un peu excentrés. Je vais ensuite dîner au marché de nuit, mais cette fois je change : pas de buffet ce soir, mais à la place une soupe de nouilles dans le genre des pho que je mangeais au Vietnam. Je m’installe à une table, et je suis rapidement rejointe par Peleg, un Israélien qui voyage seul lui aussi. On ne reste finalement jamais longtemps seul(e), quand on voyage en solo !

Je commence par soupirer intérieurement – je n’aime pas généraliser, mais nous avons eu pas mal de mauvaises surprises avec les Israéliens rencontrés depuis notre départ… – mais je suis fort agréablement surprise ! Peleg s’avère sympa comme tout et intéressant, et nous passons le reste de la soirée ensemble à discuter voyages et différences culturelles entre France et Israël. Il me fait rigoler quand il me demande si mon prénom s’écrit comme l’aéroport parisien… Aurélie/Orly, je n’avais jamais pensé à la similitude, mais c’est une ressemblance qui me plaît !

Samedi matin je visite l’ancien palais royal, maintenant musée. Il sera de nouveau fermé cette après-midi pour cause de fête, alors j’en profite ! Construit en 1904 sous le protectorat français, ce palais a abrité la famille royale jusqu’en 1975, date de leur exil. Il a ensuite été transformé en musée. Certaines pièces sont meublées d’origine, et d’autres ont été transformées en salles d’exposition. L’influence française est nette : la bibliothèque est pleine de classiques en français, dans la salle à manger c’est de la porcelaine de Limoges… C’est assez sympa car un groupe de Français visite le musée au même moment, alors je profite un peu des explications de leur guide… ainsi que des réflexions des gens, parfois 100% françaises 😀

Le palais royal

Les jardins du palais

Le roi Sisavang Vong

Le musée abrite également le célèbre Bouddha d’or, sous la protection duquel le Laos est placé. Autant vous dire que cette statue est très vénérée par les Laotiens… Elle est en or massif et mesure 83cm pour… 50kg oui, oui ! Bon, il semblerait en revanche que la statue exposée soit une copie, et que la vraie soit en sûreté dans un coffre fort. Il faut dire que les Laotiens se la sont déjà fait dérober une fois par les Thaïlandais…

Lorsque je ressors de ma visite, en fin de matinée, les rues de Luang Prabang se sont sérieusement animées… La fameuse fête a commencé ! Il s’agit donc du Boun Khao Padabdin, jour férié au cours duquel les gens vont faire des offrandes pour leurs ancêtres dans les temples.

Banian symbolisant l’arbre de l’Illumination, avec de nombreuses offrandes à son pied

Il y a également une grande foire dans les rues de Luang Prabang, ainsi qu’une course de bateaux sur la rivière. Tout un programme ! En tout cas, pour ceux qui en doutaient, autant vous dire que les Laotiens savent faire la fête… le « Boun », comme on dit ici ! Il y a de l’ambiance dans les rues de Luang Prabang, et ce n’est pas rien de le dire. La rue qui longe la rivière ainsi que les perpendiculaires sont pleines de stands de nourriture et de bricolos. La foule est  au rendez-vous, et il faut se faufiler habilement entre les gens pour pouvoir avancer un peu.

Même les temples sont envahis

Stand de tir

Lorsque j’arrive la course de bateaux a commencé, et les bords de la rivière sont noirs de spectateurs. Il s’agit en fait de plein de petites courses d’aviron, opposant à chaque fois deux bateaux. Plus on se rapproche de la ligne d’arrivée et plus les gens sont déchaînés, hurlant le nom de leur équipe fétiche pour l’encourager… Certaines équipes ont un véritable fan club, avec musique et tout ! Les bateaux sont très plats et très longs, portant chacun près d’une cinquantaine de rameurs, qui donnent TOUT ce qu’ils ont dans le ventre. Voilà donc pourquoi j’avais vu des équipes s’entraîner il y a quelques jours…

La vue depuis cet avion devait être bien sympa aussi…

A vos marques, prêts…

PARTEZ !

Allez les jaunes !

Les gens sont venus ici en famille, et l’on voit souvent trois générations en train de regarder le spectacle, installés tous ensemble sur une couverture ou un carton et grignotant en même temps. Côté nourriture d’ailleurs il y a du tentant… et du moins tentant !

Les bonzes aussi regardent le spectacle…

… en buvant du Coca !

Brochettes de pattes de poule

Sandwichs baguette, une spécialité laotienne 😉

Quelques rencontres sont assez surprenantes, comme ce bateau « manifestation » qui vogue d’une berge à l’autre, dénonçant le déplacement d’une région à une autre de bétail malade… Ou encore ce stand de démonstration « Knorr », avec dégustation de soupe à la clé. Of course j’y vais, avant de réaliser que c’était à priori seulement pour les enfants… ! A propos d’enfants, je suis assez choquée par le nombre de jeunes garçons qui jouent avec des fausses armes… ça fait un peu bizarre !

Je passe donc une bonne partie de l’après-midi dans la rue, à regarder tout cela, et puis je me pose un peu à la guesthouse. Lorsque je ressors en fin d’après-midi les festivités sont terminées… mais la trace reste, les gens sont bien bien sales et ont laissé des monceaux d’ordures derrière eux. Je verrai le lendemain matin de jeunes bonzes balayer tout cela…

Je dîne encore une fois au marché nocturne, avec un Australien et un Japonais cette fois…  J’écourte assez vite, ils ne sont pas passionnants eux par contre ! Je recroise également un botaniste que nous avions rencontré à Kampot, au Cambodge… Une fois de plus le monde est petit 🙂 Je fais un dernier petit tour by night dans Luang Prabang, demain je quitte cette ville bien agréable pour des provinces bien plus reculées… Mais ceci est une autre histoire 🙂

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , ,

4 réflexions sur “De J306 à J307 : Luang Prabang, partie 3 : Entre repos et « Big Boun » ! (14 et 15 septembre 2012)

  1. Benoit dit :

    C’était délire le bateau Knorr 🙂
    Sinon tu sais pour les jouets en forme de pistolets, fusil d’assaut, etc, on fait pareil ici.

  2. En fait c’était le stand qui était Knorr, le bateau c’était plutôt des écolos/protecteurs des animaux genre Brigitte Bardot.
    Oui et non pour le jouets, à Luang Prabang c’était vraiment frappant de voir la grande majorité des petits garçons avec une mitraillette plus grande qu’eux, et hyper réaliste… Je n’ai jamais vu ça en France (mais peut-être que je suis partie depuis trop longtemps maintenant ? ;-))

  3. Martin dit :

    C’est donc là que réside le mystère de la looooooooooooooooooooooooongue barque d’il y a quelques jours… J’imagine que les courses (et l’ambiance!!!!) devaient être de toute folie!!

    Alors, dis-nous : c’est comment les brochettes de pattes de poule??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :