Cascade Blanche et Mare à Poule d’Eau

Après 24 heures travaillées, et une bonne sieste pour se requinquer, direction le cirque de Salazie pour les premières randonnées de l’année ! Nous profitons d’avoir la voiture pour découvrir deux petites randos que nous n’avons jamais faites : celle de la Cascade Blanche et celle de Mare à Poule d’Eau.

La randonnée de la Cascade Blanche est celle sur laquelle j’avais fait demi-tour il y a quelques semaines, à cause des chiens. Même à deux ce n’est pas si simple, nous manquons de nous faire mordre par deux petits roquets excités, et un peu plus loin ce sont de gros chiens de ferme qui nous aboient dessus, heureusement ils sont enfermés dans un chenil… Enfin, nous finissons par arriver vraiment sur le sentier de randonnée, en forêt, et là c’est plus agréable ! Il y a quand même un bon petit dénivelé. Au bout de 45 minutes de marche nous arrivons à un beau point de vue sur la Cascade Blanche ; avec ses 700 mètres de haut elle est vraiment spectaculaire ! Nous essayons de poursuivre un peu plus loin car mon guide dit que l’on peut traverser la rivière pour se rapprocher de la base de la cascade, mais il y a beaucoup d’eau et il se met à pleuvoir (sans compter le grand panneau « interdit de traverser » ^^), donc nous laissons tomber et faisons demi-tour.

Entrée dans le cirque de Salazie. C’est toujours aussi vert par ici, j’adore !

Point de vue sur la Cascade Blanche

Nous reprenons la voiture et filons ensuite en direction de Mare à Poule d’Eau. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une mare habitée par des poules d’eau et des hérons. Un sentier la longe sur un côté, avant de faire une petite boucle un peu plus haut. C’est plus une balade qu’une randonnée ! Le coin est très joli en tout cas. Les montagnes se reflètent dans la mare, où de nombreux pêcheurs sont installés. Quant à la végétation, il semblerait que le chouchou se sente bien ici… le coin en est littéralement envahi. Si nous avions eu un sac avec nous, nous aurions fait une petite récolte de brèdes pour le dîner ! Beaucoup de fleurs poussent également autour de la mare : des trompettes des anges, des gingembres…

Les massifs de trompettes des anges sont spectaculaires

Mare à Poule d’Eau

Quand le chouchou envahit tout

Les escargots sont de sortie !

Gingembre

Aujourd’hui plus personne n’habite autour de la mare, mais autrefois plusieurs propriétaires terriens s’y étaient installés ; on peut d’ailleurs toujours voir quelques ruines, dont celles de la case Payet, dont ne subsiste que l’escalier principal. Le premier d’entre eux, Théodore Cazeau, s’y installa en 1829 avec sa famille. Un été, ils se retrouvèrent isolés durant 43 jours suite à une forte tempête, sans possibilité de redescendre se ravitailler dans les bas. L’histoire raconte qu’ils survécurent grâce à leur champ de citrouilles…

Exploration des ruines

Détail émouvant, il reste même du carrelage au sol à certains endroits

L’escalier de la case Payet

De grands bambous poussent également ici

Nous sommes assez fatigués après ces deux balades, et nous ne sommes pas bien motivés pour nous faire à manger à la maison… J’ai donc une idée géniale : aller dîner aux 3B ! Cela commence à devenir une tradition post-rando 😉 Il faut dire qu’ils sont stratégiquement placés, et que l’on soit allés marcher dans l’est ou dans l’ouest, on finit souvent par passer devant… Benoît n’est pas long du tout à convaincre, et nous passons une excellente soirée entre admiration des décos de Noël sur la route et bon repas !

Décorations de Noël à Salazie…

… et à Saint-André !

Tatin revisitée

Tagué , , , ,

2 réflexions sur “Cascade Blanche et Mare à Poule d’Eau

  1. Cléa Cassia dit :

    Oh, je n’avais jamais vu de « plante » gingembre, c’est très joli !

    Le cirque de Salazie est vraiment impressionnant.

    Très joli tout ça !

Répondre à Cléa Cassia Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :