De Vancouver à Halifax, infos pratiques pour prendre le transcanadien

La ligne transcanadienne relie l’océan Pacifique à l’Atlantique, de Vancouver à Halifax. C’est une ligne de train que je rêvais d’emprunter depuis des années, et elle a facilement trouvé sa place dans le programme de ce BigBreak. Seule différence par rapport au rêve original, la classe de voyage ! Mes idéaux de couchette ont rapidement été balayés par la découverte des tarifs ViaRail… Entre 1200 dollars le tronçon en couchette versus 300 dollars en siège de classe éco, je n’ai pas hésité longtemps… Le confort c’est pour les faibles ! Et comme je ne suis pas totalement kamikaze, j’ai donc également rapidement décidé de couper mon trajet en sous-étapes, histoire de pouvoir dormir dans de vrais lits et prendre une douche entre chaque tronçon ^^ Je n’avais pas d’idée très précise des étapes que je voulais faire, alors j’ai choisi ce qui me paraissait le plus équilibré et le plus intéressant. J’ai donc découpé mon trajet comme suit : Vancouver – Winnipeg – Toronto – Montréal – Halifax.

Pas mal de bagages à mains sont autorisés ; en plus d’un sac taille cabine vous avez droit à une grosse valise ou à deux sacs moyens. Pratique !

Salle d’embarquement à Vancouver

Alors, découper ou pas son trajet ? Cela dépend de vous… Tout faire d’une traite permet d’avoir une expérience « complète », de voir les paysages se transformer en continu, de bien sympathiser avec vos co-voyageurs… Mais en classe éco, sans douche ni couchette, je pense que ça aurait été trop pour moi ! Le voyage dure quand même entre 5 et 6 jours… En cabine plus confortable, avec la salle de bains et la pension complète au wagon restaurant incluses, là j’aurais dit oui sans hésiter. Mais ce n’est pas le même budget 🙂 En tout cas, si vous découpez comme moi votre trajet, sachez que les jolies étapes ne manquent pas sur le chemin… Outre les stops que j’ai faits et que vous avez pu découvrir sur le blog, je pense qu’une prochaine fois je m’arrêterai aussi à Jasper pour aller randonner un peu, ainsi qu’à Ottawa.

La carte du train au Canada

En tout cas, j’ai beaucoup apprécié ce type de voyage. En avion j’aurais mis six heures pour effectuer ce trajet, là j’ai mis six jours, mais ce fut un véritable voyage dans le voyage, et un temps que j’ai beaucoup apprécié. J’ai aimé prendre ce temps pour moi, pour lire, écrire, écouter de la musique, papoter avec mes voisins… De toute façon il ne faut pas être pressé pour faire ce voyage, les trains canadiens étant très souvent en retard. Le fret est prioritaire sur les trains de passagers, alors des retards de plusieurs heures sont fréquents…

Préparation du blog dans le wagon panoramique

J’ai également aimé voir le train tracer sa route dans des paysages qui peu à peu se modifient. L’un des wagons de la classe éco comporte une partie panoramique, avec un toit entièrement vitré, un parfait spot pour admirer le paysage (même si certains ont tendance à y prendre un peu racine… alors que le principe de ce wagon reste tout de même l’alternance, vu qu’il n’y a que 30 places dans ce wagon, pour les 120 passagers de la classe éco ;-)). Bon, et puis si la partie vitrée était nettoyée à mi-parcours, ce serait plutôt pas mal aussi 😉

Des montagnes Rocheuses…

… au cœur des grandes plaines, le matin du troisième jour…

… aux lacs de l’Ontario

Côté nourriture, j’avais emporté pas mal de choses avec moi : crudités, fruits, nouilles instantanées, boîte de lentilles, thé, biscuits, porridge pour le petit-déjeuner… en effet, en classe éco les repas ne sont pas compris dans le billet, contrairement aux classes plus luxueuses. Si vous préférez ne pas vous soucier de courses, il y a également un mini restaurant, plutôt bien et pas trop cher (les plats sont autour de 11-12 dollars, avec des options végé). Il est également possible de se ravitailler à Jasper, j’ai vu plusieurs petits supermarchés près de la gare (une heure d’escale, qui a lieu en journée).

Sont accessibles gratuitement à bord :

–          Eau potable et eau chaude

–          Verres en plastique et en carton, assiettes en carton, couverts en plastique

–          Condiments

Dîner au restaurant du train le dernier soir : chili végé et pain à l’ail

Côté confort et sommeil, les sièges sont corrects. Ils s’allongent plus qu’un siège d’avion et disposent également d’un repose-jambes. Ceci étant dit, il n’y a pas d’accoudoir entre les sièges (ce qui est assez pénible quand votre voisin(e) a tendance à s’étaler…), et cela reste un siège… Par ailleurs, les oreillers/couvertures/boules quiès/masques sont payants, donc emmenez les vôtres (ou préparez-vous à dépenser 15 dollars pour le kit). De mon côté, le wagon étant plein à craquer et préférant dormir un peu plus allongée, j’ai délaissé mon siège au profit du wagon panoramique et du lounge, où j’ai pu « m’allonger » (en chien de fusil ++ quoi) sur deux sièges.

Bref, malgré les quelques points négatifs j’ai été ravie de ce voyage, et je le conseille à tous ceux qui n’ont pas peur de voyager lentement. C’était vraiment une belle expérience, que je referai volontiers en hiver… et en couchette 😉

Magnifique coucher de soleil le deuxième soir

 

Tagué , , , , ,

5 réflexions sur “De Vancouver à Halifax, infos pratiques pour prendre le transcanadien

  1. travelingaddress dit :

    C’est sûr qu’en Couchette ce serait plus confortable. Mais je n’ai pas les moyens non plus donc j’aurai certainement fait comme toi 😉

  2. laurianne132 dit :

    Que c’est beau d’être jeune, sans arthrose et tout ce que cela implique, je suis bien placée pour le savoir !!! Il faut donc en profiter tant que l’on peut… Mais je ne me plains quand même pas, je peux encore voyager, la preuve, je suis en Bretagne 😄 De toute façon je ne suis pas sûre que même jeune, j’aurais choisi la classe éco pour un tel voyage !!! Gros bisous à vous 2

    • Je suis bien d’accord avec toi… C’est pour ça qu’on essaie de profiter au maximum dès qu’on le peut, car personne ne sait de quoi le lendemain sera fait ! J’espère que vous avez passé un bon séjour en Bretagne, une si jolie région (et avec une si bonne gastronomie !) Gros bisous à vous deux et à Blandine !

  3. […] mon rêve de transcanadien et traverser le pays du Pacifique à l’Atlantique au rythme du […]

Répondre à BILAN TRANSCANADIAN TRIP 2019 | Smiling around the world Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :