[Transcanadian trip J23] – Fin de notre roadtrip nouvel-écossais et train d’Halifax à Québec

Aujourd’hui nous devons rendre la voiture à 11H à Halifax, et prendre le train à 12H30 pour Québec, alors notre temps est limité ! Nous avons mis le réveil tôt, je fais tout de même un petit saut à la piscine et nous profitons de toutes les bonnes choses que notre hôtesse nous a laissées pour le petit-déjeuner, et puis nous nous mettons en route. Pour rentrer vers Halifax, nous empruntons le chemin des écoliers, à savoir la route qui fait le tour de la péninsule d’Aspotogan. Todd, notre hôte de Sandy Point, nous avait vivement conseillé cette route, pour lui « la plus belle de Nouvelle-Ecosse », alors nous ne voulions pas rater ça ! Effectivement les paysages sont très beaux, nous roulons le long de la côte, au bord de l’océan. Les rochers sont couverts d’algues jaunes et le ciel couvert rajoute une dimension assez mystique aux lieux. C’est également sur cette péninsule que se trouve le mémorial du vol Swiss Air 111, qui s’est écrasé au large d’Halifax le 2 septembre 1998, faisant 229 victimes. Nous nous y arrêtons un moment, l’endroit est émouvant avec ces pierres sous les arbres, gravées des noms des disparus.

 

Mémorial Swissair

Nous arrivons pile poil dans les temps à Halifax. Nous sommes un peu stressés pour la voiture, on ne sait pas trop dans quel état de propreté il faut la rendre pour ne pas avoir de frais… Nous faisons un petit ménage avant de la rendre mais ce n’est pas parfait car nous n’avons pas d’aspirateur. Finalement tout se passe bien, le préposé est le même qu’au départ et il est très relax. Ouf !

La gare est juste à côté et je m’y installe avec les bagages pendant que Benoît file faire quelques courses au supermarché adjacent. C’est que nous avons 18H de train devant nous ! Lorsqu’il revient je m’absente un moment le temps de télécharger un épisode de série sur le wifi de l’hôtel d’à côté, et c’est bien sûr le moment où l’embarquement du train commence. Lorsque je reviens c’est panique à bord pour les employés Via Rail, ils ont déjà demandé trois fois à Benoît où j’étais et tous les passagers sont à bord sauf nous – alors que nous n’avons même pas encore atteint l’heure programmée d’embarquement. Bref… dès qu’ils me voient revenir ils me sautent dessus, nous escortent au train… et là on attend encore une bonne demi-heure avant de partir. Lorsque le train s’ébranle enfin, on fait 100 mètres et puis on repart en marche arrière et on attend encore un bon quart d’heure avant de réellement partir. Bref, la joie des trains canadiens quoi ! Une fois de plus on se dit que ceux qui râlent en permanence contre la SNCF n’ont jamais pris le train ailleurs 😀

Dans la gare d’Halifax

Le trajet en train se passe bien. Nos voisins sont plutôt calmes, personne ne chante, Benoît a prévu des sushis pour le déjeuner, bref la vie est belle ! Le soir on teste une nouvelle technique pour dormir, Benoît prend les deux sièges et moi je m’allonge par terre (oui je sais cela semble horriblement sexiste écrit comme ça, mais en fait non, c’est moi qui voulais dormir par terre pour être à plat ;-)). Finalement je ne suis pas très bien installée et Benoît a envie de tester le sol à son tour alors on permute au bout de quelques heures et là on dort tous les deux super bien. Comme quoi !

En route pour Québec !

Petite pause à Sackville

Dernier coucher de soleil ferroviaire

Notre isntalaltion nocturne, version 1 !

Il est 6H30 lorsque nous arrivons à Sainte-Foy, où un taxi nous a été réservé par ViaRail pour nous conduire jusqu’à Québec. Le chauffeur est très sympa, on papote pas mal sur le trajet, il nous dit qu’il y a un beau feu d’artifice prévu ce soir, c’est chouette ça ! Nous petit-déjeunons chez Tim Horton’s, où nous avons encore de bons exemples de la chaleur et de l’accueil canadiens… Le serveur est adorable, et un autre monsieur vient papoter avec nous. Nous filons ensuite nous installer dans l’appartement que j’ai réservé, et qui par chance était disponible dès ce matin. Il s’avère bien plus grand que ce que je pensais (il y a deux chambres !), on devrait être bien installés. Le plus dur est de choisir notre chambre, et puis on se jette sur la machine à laver, que l’on attendait comme le Messie ou presque… Tous nos vêtements sont cra-cra ! Une fois que c’est lancé on s’écroule sur le lit, il est temps de finir notre nuit !

Breakfast time !

Home sweet home…

Tagué , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :