Un TDM, et après ? Bilan un an après le retour

La liberté existe toujours. Il suffit d’en payer le prix. H. de Montherland, Carnets

Aujourd’hui, cela fait un an jour pour jour que je suis rentrée en France, un peu plus pour Benoît, après 11 mois d’un fabuleux voyage autour de la planète. Un an, déjà… Un an, et après ? Que nous reste-t-il de ce fabuleux voyage ? Le retour a été difficile, ça c’est sûr. Si le premier mois après le retour a été sympa, entre retrouvailles familiales et amicales, retour du confort et retour chez soi, le quotidien et la routine nous ont ensuite rattrapés au galop. Il faut dire que le retour a été bien chargé, entre des échéances universitaires lourdes pour moi et un changement de travail pour Benoît. Ce qui nous manque le plus, sans hésitation, c’est la liberté que nous avions lors de ce voyage : liberté de changer nos plans, liberté d’improviser, liberté de faire ce que nous voulions, sans contrainte… ou en tout cas avec des contraintes tout à fait autres que les contraintes parisiennes. Pas simple de passer d’une liberté quasi absolue au rythme effréné et souvent engloutissant du métro-boulot-dodo… Lors de notre voyage, chaque jour était comme une page blanche sur laquelle nous pouvions écrire ce qu’il nous chantait. Aujourd’hui, la page quotidienne est souvent déjà bien remplie avant même le début de la journée !

Aux commandes dans la baie d’Halong

Je ne sais pas si le voyage nous a changés, mais en tout cas nous regardons les choses de la vie quotidienne avec plus de recul. Globalement, on râle moins et on est plus zen face aux petits tracas quotidiens… mais on supporte nettement moins qu’avant les gens qui se plaignent sans cesse, ou critiquent tout pour un rien. On sourit toujours lorsque l’on croise des voyageurs à Paris, non sans un petit pincement au cœur… ! En tout cas on aide certainement plus qu’avant les touristes perdus dans les rues de Paris 😉 Nous gardons aussi de ce fabuleux périple l’idée que voyager, c’est simple comme trois clics sur internet pour réserver un billet d’avion… et surtout, surtout, que les rêves sont faits pour devenir réalité. L’important, comme dirait Oscar Wilde, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit…

Un aventurier devant le Taj-Mahal !

Ce voyage a été important pour nous, sur de nombreux plans. Aujourd’hui, un an après notre retour, nous gardons la nostalgie aiguë de cette liberté incomparable que nous avons vécue durant une année, des pays traversés, des gens rencontrés, des choses nouvelles découvertes chaque jour, et des émotions intenses devant tant de merveilles. Le plus frappant est sans nul doute la différence de densité entre la vie durant cette année de voyage et la vie ici. Ce n’est pas vraiment une différence de rythme, non, mais plutôt une différence en termes de choses vécues. J’ai l’impression d’avoir moins vécu en 12 mois de retour qu’en 11 mois de voyage… incomparablement moins vécu. J’ai la nostalgie douloureuse, et chaque jour l’appel de la route se fait plus fort. L’envie de repartir est donc là, et bien là. C’est l’envie de voyager pour des week-ends, des vacances, mais aussi clairement l’envie de repartir sur la route pour plus longtemps que ça. Je me doutais déjà avant le départ que la question se poserait au retour, ne croyant qu’à motié ceux qui m’assuraient que je n’aurais plus envie de voyager après… J’y ai rapidement repensé une fois rentrée, et un an après nous commençons à réfléchir sérieusement aux modalités pour repartir. Une idée commence à prendre forme, et nous réfléchissons, discutons et polissons nos idées. En attendant, nous continuons à voyager lorsque nous le pouvons ! Outre notre voyage de 15 jours dans les Cyclades en septembre, nous avons eu la chance de pouvoir organiser pas mal de petites escapades depuis notre retour, en duo ou en solo : fin 2012 des week-ends à Mulhouse et à Cabourg, et en 2013 Berlin, St Malo, Porto, Nice, Düsseldorf, Marseille, les châteaux de la Loire, les Landes, Luxembourg et Copenhague… plus encore quelques autres d’ici la fin de l’année 😉 Bref, vous allez continuer à avoir de la lecture ! Merci encore à tous ceux qui continuent à nous suivre, et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Salar d’Uyuni

Publicités
Tagué

9 réflexions sur “Un TDM, et après ? Bilan un an après le retour

  1. On vote pour un second TDM, uniquement si vous nous faites des articles au fil de l’eau !

  2. Chipougwen dit :

    et oui, le retour est difficile. Pour nous, pas d’envie de repartir en TDM mais plutôt le projet d’une expatriation dans beaucoup d’années ^^.
    Au niveau boulot, je suis médecin comme toi et j’oriente ma carrière vers le voyage.
    Je suis devenue plus curieuse dans mon quotidien, je lève la tête quand je marche, j’aide les touristes… Mais c’est sûr que c’est pas facile de garder son calme en entendant les râleries franchouillardes quand on a vécu le quotidien ailleurs.
    Au plaisir de vous lire

    Gwenaelle

    • Merci Gwenaelle pour ton témoignage ! Je te rejoins à 200% pour la curiosité… Par contre tu m’intrigues, comment fais-tu pour orienter ta carrière vers le voyage ? N’hésite pas à m’envoyer un mail ou un MP 😉

  3. Véro dit :

    C’est vrai que le retour n’est pas simple à gérer : on s’imagine que le cours de nos vies va reprendre normalement, et puis on se rend compte que le voyage nous a façonné différemment, il faut apprendre à réapprivoiser le quotidien. Personnellement, je me sens moins « speed » qu’avant, je prends plus le temps d’apprécier les choses, je suis plus sensible au monde qui m’entoure, c’est un peu comme si le voyage m’avait ouvert les yeux. Ca a de bons côtés, mais aussi de moins bons, car je me sens parfois en décalage avec notre société et j’ai du mal à accepter notre mode de vie occidental, très matérialiste et orienté vers l’argent… je suis un peu à contresens de tout cela. C’est le fruit du voyage, je le sait.
    C’est important d’en avoir conscience, pour pouvoir faire de nouveaux projets et avancer dans la vie !
    Bonne continuation dans vos aventures !
    Véro

    • Chipougwen dit :

      dites donc vous!!! on attend le CR du voyage en Turquie. Va peut-être falloir si mettre!! ^^

    • Il est en effet difficile de reprendre sa vie « comme avant »… même si les choses peuvent sembler similaires, le vécu et le ressenti sont nettement différents. Alors c’est sûr, les nouveaux projets sont une bonne source de motivation pour continuer à avancer 😉
      Bises et à bientôt.
      PS : oui, à quand les articles sur la Turquie?? 😉

  4. […] nos jours de congé dont le nombre n’est malheureusement pas illimité ! Après les voyages de notre première année post-retour, cette deuxième année a encore été marquée par de jolies destinations. Nous sommes ainsi […]

  5. […] avons bien entendu, comme la première et la deuxième année post-retour, continué à arpenter notre belle planète lors de week-ends et […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :