De J114 à J115 : Début de notre roadtrip ! Auckland, plage de Karekare et début de la péninsule de Coromandel (du 6 au 7 mars 2012)

Mardi matin est un grand jour, puisque c’est le début officiel de notre roadtrip néo-zélandais ! Nous disons au revoir à Jan et Matylda, et après un dernier petit déj’ à la boulangerie française nous filons récupérer notre « micro-camper » de location.

Louer un van est un bon moyen de découvrir la Nouvelle-Zélande. En effet, les différents points d’intérêt sont assez éloignés les uns des autres, les bus ne les desservent pas tous, ou alors a de faibles fréquences… et les auberges de jeunesse reviennent vite cher, environ 30$/nuit/personne en dortoir. Avec un van on économise donc sur l’hébergement (puisqu’on dort dedans), et sur la nourriture puisqu’on peut cuisiner (il y a soit une mini-cuisine, soit une gazinière dans le van).

Pour toutes ces raisons nous avions donc prévu de longue date de louer un van lors de notre séjour ici. Oui, mais… lorsque nous nous sommes penchés sur les prix, ce nétait pas si cheap que ça finalement ! Les vans les plus « célèbres » chez les voyageurs, comme Jucy, Escape ou Hippie Campers, nous revenaient à environ 3000$ pour un mois de location, assurance tous risques incluse. On trouvait ça un peu cher, surtout qu’il faut rajouter l’essence, pas donnée non plus (2,20$/litre).

A force de comparer les différents loueurs de vans, nous avons malgré tout fini par trouver notre bonheur… chez Car Rental Village, aux tarifs imbattables. En effet, ce loueur propose une alternative aux vans « camionnettes » taggués et décorés (et finalement assez chers donc…) en proposant des voitures de type « break », permettant de dormir à l’arrière. Nous avons donc opté pour cette solution, qui nous coûte 1300$ pour le mois, assurance tous risques incluse. C’est certes plus petit qu’un van, mais cela nous suffit, et nous sommes bien équipés : avec la voiture sont fournis 2 matelas, un set de cuisine (poêle, casserole, assiettes, tasses, bol, couverts…), une gazinière, un jerrican de 10 litres… L’autre avantage c’est que de l’extérieur c’est une voiture unie, donc bien plus discrète que les vans taggués et hyper colorés lorsque nous campons dans la nature.

Micheline ! (dans notre premier lieu de campement…)

Installation pour la nuit 🙂

Nous récupérons donc notre petite voiture (Micheline, pour les intimes !), et zou c’est parti pour 29 jours et autant de nuits sur les routes !

Il nous reste encore des choses à faire à Auckland, et finalement nous y passons une bonne partie de la journée : laundry pour nos vêtements, deuxième session à l’Auckland Museum, petite boutique bio qu’Aurélie avait repérée, plein de courses avant le départ… L’Auckland Museum n’en finit pas de nous surprendre et de nous conquérir ! On teste en particulier le « simulateur de tremblements de terre », top… et on découvre l’étage consacré aux guerres, très bien fait avec des tas de reconstitutions. Nous y apprenons notamment que 200 000 soldats néo-zélandais sont venus se battre sur le sol français lors de la seconde guerre mondiale (il y en avait 100 000 venant des USA, à titre de comparaison). Cerise sur le gâteau, on rentre sans payer lorsqu’on explique que nous n’avons pas eu le temps de terminer la visite la première fois. Bref, c’est un sans-faute pour ce musée, qu’on recommande vivement.

« Souvenez-vous », dit-il

« Lorsque vous descendrez à quai, vous n’êtes pas des héros.

Les héros reposent en France »

(derniers mots du colonel Evans avant que les soldats de retour de la guerre en Europe ne débarquent à Wellington)

Auckland Museum

Nous partons donc finalement assez tard d’Auckland, et n’avons le temps de faire qu’un petit bout de route avant la tombée de la nuit. On se met alors en quête d’un endroit pour dormir et rapidement on trouve un parking abrité, ce sera donc notre lieu de camping pour la nuit ! On est un peu stressés car on n’est pas franchement des habitués du « freedom camping », ou du « camping into the wild » comme dit Benoît… Mais bon, les campings officiels sont hors de prix ici, et tout le monde fait ça même si ce n’est pas tout à fait légal… On dîne rapidos et on se couche. Aurélie rêve toute la nuit qu’on se fait déloger par des rangers, mais à part ça on dort plutôt bien, et personne ne vient nous embêter !

Le mercredi matin nous  reprenons la route direction Piha Beach, une jolie plage entre les falaises… puis Karekare Beach, notre destination phare de la matinée. C’est en effet là qu’a été filmée la scène d’ouverture de La Leçon de Piano, film culte d’Aurélie. Elle est ravie d’être là. Pour ceux qui préfèrent les séries télévisées au cinéma, c’est aussi là qu’ont été tournés de nombreux épisodes de Xéna la guerrière 😉 On fait un grand tour sur la plage, qui s’avère très sympa avec ses grands rochers et ses petites cavernes.

Piha Beach

Karekare

Nous repartons ensuite en direction d’Auckland afin de récupérer la route en direction de la péninsule de Coromandel, notre étape suivante. La sortie d’Auckland est un peu dure, on peine à trouver la bonne route. Nous finissons dans une zone industrielle, et en désespoir de cause allons demander de l’aide dans l’une des entreprises… La jeune femme de l’accueil s’avère être adorable, regarde sur internet et nous imprime tout notre itinéraire, merci !

Nous arrivons vers 15H30 à Thames, jolie bourgade à l’entrée de la péninsule de Coromandel. On court à l’office du tourisme, qui nous indique où se trouve la mine d’or que nous voulons visiter… Vite vite, on arrive de justesse pour le dernier tour guidé de la journée ! On voit les machines fonctionner, et nous rentrons même à l’intérieur de la mine, avec nos petits casques. C’est sympa, mais quand même cher pour ce que c’est, on se recommande pas forcément cette visite ! A la fin du tour notre guide nous fait tout un laius sur la politique en France et nous explique en long en large et en travers pourquoi il faut absolument voter pour tel candidat, c’est assez agaçant…

Et c’est parti pour la visite de la mine d’or…

… avec nos petits casques bien sûr !

Dans la mine

On se rachète des fruits et légumes vraiment pas chers, puis nous filons à la piscine… pour prendre notre douche. Hé oui, voyager en mini-camper pose deux challenges quotidiens : où dormir, et où se doucher !

Pour vous donner un exemple du style architectural de la ville, voici… la pharmacie de Thames ! Céline, ça te tente ? 😉

Nous roulons encore un peu le soir, la route est belle et longe la côte.

La route du bord de mer

Nous ne trouvons pas grand-chose pour dormir, et finissons par tomber sur un bed & breakfast qui propose aussi des emplacements de camping. Il n’y a pas grand-monde, et Aurélie négocie le tarif de 20 à 10$ la nuit. Nous nous installons, cuisinons vite fait sous la pluie… avant de bien dormir, pas de risque de rangers ce soir !

Préparation du dîner sous la pluie

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

3 réflexions sur “De J114 à J115 : Début de notre roadtrip ! Auckland, plage de Karekare et début de la péninsule de Coromandel (du 6 au 7 mars 2012)

  1. Laure dit :

    Chic enfin des nouvelles, ma petite lecture quotidienne me manquait 😉
    La suite, la suite, la suite !!!!
    J’espère que votre road trip néo zélandais a été à la hauteur de vos attentes et vous souhaite bonne continuation pour les prochaines aventures.

  2. céline dit :

    j’avais un peu de retard dans ma lecture !!
    merci pour cette petite dédicace. il fait fort possible que j’ai mon nom sur la porte d’une pharmacie à votre retour, il faudra venir me voir !! l’architecture sera moins attrayante mais l’ambiance sera parfaite !!!
    j’espère que vous avez bien profité de ces magnifiques paysages
    biz
    Céline

    • Coucou Céline !
      Ah, ça fait plaisir de te voir par ici 🙂 COOL pour la pharmacie, on dirait que ça avance alors…?
      Nous sommes maintenant en Australie, à Sydney. On adore !
      Gros bisous et à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :