BILAN NOUVELLE-ZELANDE

Pas facile de faire le bilan de ces 5 semaines en Nouvelle-Zélande, tant elles nous ont laissé une impression mitigée. La NZ est une destination « à la mode », et nous en avions entendu dire tellement de bien que nous avons été assez déçus, du moins durant une partie de notre voyage. On nous avait fait miroiter des paysages à couper le souffle, des glaciers superbes, des lacs à se damner… et au lieu de tout cela nous avons eu beaucoup de ciel gris, des nuages cachant les sommets, et des glaciers bien moins beaux que ceux que nous avions vus en Patagonie. La mauvaise météo que nous avons eue durant une partie de notre séjour a sans doute participé à cette impression moyenne.

De même, tout le monde nous a vanté la beauté de l’île du sud par rapport à l’île du nord. Là encore, ça se discute ! L’île du nord est extrêmement intéressante, riche en culture, en métropoles qui bougent (Auckland, Wellington), et possède des paysages bien à elles et très beaux (Tongariro National Park, région géothermale de Rotorua). La moitié nord de l’île du sud ne casse pas trois pattes à un canard, selon nous, en terme de paysages. C’est sympa, mais on voit des choses similaires en France… Là où nous avons vraiment été conquis, et c’est ce qui nous a plus sur la fin, c’est la moitié sud de l’île du sud, à partir de Queenstown/mont Cook. La météo s’était améliorée, et là on a vraiment eu des paysages de cartes postales. La région des Catlins nous a énormément plu, tout comme le mont Cook et les lacs autour.

La Nouvelle-Zélande en chiffres :

-          35,5 jours de traversée du pays

-          30 Jours de location de voiture

-          Presque 6000 km parcourus en voiture

-          2 semaines et demi sur l’île du nord, 2 semaines et demi sur l’île du sud

-          Sur l’île du nord : 5 jours à Auckland, 1 jour à Piha  et Karekare beaches, 2 jours à Coromandel et Hamilton, 1 jour à Waitomo, 2 jours autour de New Plymouth, 3 jours à Rotorua, 1 jour à Napier/Hastings, 1 jour au Tongariro National Park, 1jour sur la route vers Wellington, 1 jour à Wellington.

-          Sur l’île du sud : 1 jour à Kaikoura, 1,5 jour autour de Picton, 2 jours à Nelson, 2 jours au  Abel Tasman National Park, 1 jour sur la côte ouest autour de Westport, 1 jour à Arrowtown/Queenstown, 2,5 jours dans les Catlins, 2 jours au Mont Cook, 1 jour au lac Tekapo, 1 jour à Akaroa/péninsule de Banks, 1,5 jour à Christchurch.

Hébergement spécial :

-           4 nuits de couchsurfing chez Ian et Matylda à Auckland

-          2 nuits de couchsurfing INOUBLIABLES chez Lorraine à Rotorua

-          3 nuits de couchsurfing chez Rex à Christchurch

-          1 nuit sous la tente au Abel Tasman National Park

-          27 nuits dans la voiture : 2 nuits dans des campings « de luxe » payant, 1 nuit dans un camping basique payant, 1 nuit chez une dame, 4 nuits dans des campings gratuits officiels et 19 nuits « into the wild »

-          5 ou 6 douches glacées pour chacun d’entre nous, pas forcément au même moment !

Budget :

Pour Benoît : 2667,75 dollars NZ, soit 1680,70 euros

è   47,34 euros/jour

Pour Aurélie : 2706,15 dollars NZ, soit 1704,90 euros

è   48,02 euros/jour

Là encore pas vraiment de différence entre nos dépenses, on a fait les mêmes activités durant ce séjour néo-zélandais. Disons que c’est la crème bio pour le corps (20$) qu’Aurélie s’est achetée qui a fait la différence !

La location de voiture est une grosse partie de notre budget, puisqu’elle nous a coûté 1400 dollars NZ pour le mois, plus l’essence (environ 75 dollars de plein tous les deux jours, la voiture consommait beaucoup et l’essence est chère à 2,20 dollars le litre).

Cours lors de notre séjour :

-          1 dollar NZ = 0,63 euros : cours très avantageux, qui nous a permis de tenir notre budget.

Ce que nous avons préféré :

-           La randonnée du Tongariro Alpine Crossing (« parc du Mordor »), aux paysages arides mais spectaculaires, suivie de sa séance de barbotage dans notre piscine thermale privée

-          Les deux nuits de couchsurfing chez Lorraine à Rotorua, où nous avons été reçus comme des rois

-          Toute la faune que nous avons pu voir : cachalots, dauphins et albatros royaux à Rotorua, pingouin aux yeux jaunes à Curio Bay, phoques et lions de mer un peu partout

-          Le mont Cook et les lacs autour, en particulier le lac Tekapo

-          Les musées néo-zélandais, merveilleusement bien faits, interactifs et passionnants

-          La superbe région des Catlins, « tout au sud de l’île du sud », et ses paysages sublimes

-          Arrowtown et la magie d’une journée d’automne dans une ville au milieu de nulle part

-          Auckland et son dynamisme

-          La région thermale de Rotorua, les geysers et les lacs de boue bouillonnante

-          La voiture automatique, grande découverte pour Aurélie !

-          Les levers de soleil lors de nos départs matinaux

-          Les repas dans des cadres féériques, face à l’océan, face à des lacs, dans la montagne…

Ce que nous avons moins aimé :

-           La météo pourrie que nous avons eue durant près de deux semaines au milieu de notre séjour : le camping et la cuisine deviennent très compliqués

-          Le stop raté à New Plymouth, on n’a même pas vu le volcan à cause de la météo

-          Les douches froides sous la pluie pour Benoît (Aurélie a trouvé ça globalement plutôt marrant)

-          Les nuits avec peu de place dans la voiture pour Benoît. Quant à Aurélie, elle a fort bien dormi, mais il paraît qu’elle était au milieu ;-)

-          Les lapins suicidaires la nuit, qui cherchaient vraiment à se faire écraser (ils ont tous survécu)… et tous les animaux écrasés sur la route, du lapin à l’opossum en passant par le chat.

-          Manquer de temps pour le sud de l’île du sud, on reviendra !

-          Le coût de la vie élevé dans les supermarchés, heureusement que le cours du dollar NZ était en notre faveur

-          La quasi panne sèche sur la péninsule de Banks, et peu après l’appareil cassé pour le lavage de la voiture avant de la rendre

About these ads
Tagué ,

4 thoughts on “BILAN NOUVELLE-ZELANDE

  1. Marie dit :

    est-ce dû à votre impression miigée? Toujours est-il que vu d’ici, le sentiment est le même, celui d’un pays dont je pensais grand bien et qui finalement apparaît un peu décevant. Certains paysages sont jolis (d’autres ne me plaisent pas en revanche, comme ceux du « Mordor ») mais on a l’impression qu’on pourrait en voir de similaires en Europe. Bref, à vous lire ça ne donne pas envie de faire un si long voyage jusque là-bas!
    Vivement l’Australie, là par contre aucun doute qu’il n’y aura pas de déception…

  2. Coucou Marie,
    C’est exactement notre ressenti : nous avons eu l’impression de voir de beaux paysages, mais qui existent pres de chez nous, dans les Alpes ou en Suisse… Seule exception, le sud de l’ile du sud, qui nous a vraiment plu, et puis la faune (baleines, pingouins…) Qui plus est la meteo moyenne ne rendait pas toujours hommage aux paysages traverses.
    Bon, en revanche l’Australie n’est pas du tout decevante ;-)
    Bisous !
    A.

  3. C’est vrai que la météo joue énormément sur le ressenti d’un voyage, je continue à rêver de NZ mais je trouve ton article très intéressant. On a toujours l’impression que plus on va loin plus on sera dépaysé, comme tu le dis les paysages peuvent ressembler aux nôtres… De plus les gens ont tendance à vanter tout le positif d’un lieu en omettant de parler de ce qu’ils ont moins aimé, c’est pourtant tout aussi intéressant! Je dis ça mais je suis un mauvais exemple je fais parti de ces gens plein d’emphase qui s’émerveillent de tout tout le temps (ce qui a également ces avantages! :p)
    Pour revenir sur la météo… j’ai passé 15 jours en Islande en Aout, ma belle soeur également, mais à une semaine d’intervalle. Avec le temps superbe que j’ai eu la moitié du séjour j’ai une image ultra positive de l’Islande, elle, elle n’a eu que pluie et grisaille et n’a vraiment pas apprécié le séjour. C’est dommage… mais ça fait partie du jeu! :)

    • Ce qui avait été pénible pour nous en NZ, c’est le combiné météo pourrie + camping à la roots + pays avec plein de trucs à faire en plein air. Nous aurions été sûrement moins gênés par une semaine de pluie à NY dans un 4 étoiles ;-) Là, camper 15 jours sous la pluie, c’était vraiment galère… Après, ce qui est marrant c’est que le temps a fait son oeuvre et que je commence à me dire que je retournerais bien en NZ… comme quoi ! On espère tout de même avoir beau temps en Islande lorsque nous y serons, d’ici un mois ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 27 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :